skip to content
Getty Images
Date
13 août 2019
Tags
Actualités Olympiques, Héritage, Athènes 2004
Héritage

Athènes 2004 : point sur l'héritage laissé par les Jeux à la capitale grecque

Il y a quinze ans, les Jeux Olympiques de 2004 à Athènes avaient été considérés comme "un retour aux sources" : la Grèce étant le berceau des Jeux de l'Antiquité et l'hôte des premiers Jeux de l'ère moderne en 1896. Malgré les difficultés liées à l'utilisation post-olympique de certains sites, les Jeux n'ont pas déçu leurs hôtes : ils ont apporté de nombreux avantages, avantages dont la capitale grecque bénéficie encore aujourd'hui pour la plupart.

IOC

Tourisme

Les améliorations apportées à l'infrastructure touristique de la ville avant Athènes 2004 se sont avérées bénéfiques pour la capitale à long terme. La rénovation des hôtels, des sites culturels et des espaces verts a redynamisé Athènes, stimulant ainsi l'industrie du tourisme, qui est un contributeur clé au revenu national de la Grèce. Une étude réalisée en 2008 par l'entreprise chargée du développement économique et du tourisme d'Athènes et par le centre d'études et de recherches sur le tourisme de l'Université de l'Égée a fait état d'une croissance du tourisme après Athènes 2004, alors que le secteur était en baisse les années précédentes. En 2007, les réservations d'hôtels dans la municipalité d'Athènes ont atteint 60,3 %, dépassant le pourcentage des années précédentes. 

IOC
 

Le nombre de visiteurs n'a cessé d'augmenter. En 2003, 12 millions de touristes ont visité le pays et en 2015, les chiffres de la Banque de Grèce indiquaient environ 23,5 millions de visiteurs. L'amélioration de l'infrastructure et de la qualité de l'hébergement a contribué à asseoir cette tendance, en association avec la visibilité globale donnée à la ville pendant les Jeux. 

Infrastructure urbaine

Les Jeux Olympiques ont contribué à accélérer les programmes d'infrastructures à Athènes, y compris l'extension du système des transports de la ville. Près de 140 km de routes ont été construits pour désengorger la ville et une grande partie de la route de l'Attique – une autoroute moderne de 67 km traversant 30 municipalités de l'Attique, la zone métropolitaine d'Athènes – a été remise en état.

IOC
 

Un système ferroviaire moderne a été inauguré et le métro d'Athènes a été étendu. Cela a permis de réduire les embouteillages et la pollution de l'air et d'améliorer la qualité de vie des habitants. On estime que le métro a réduit de 70 000 le nombre de voitures par jour dans le centre-ville.

Environnement

Athènes a profité de l'élan créé par les Jeux Olympiques pour franchir des étapes importantes en faveur de la protection de l'environnement. La revitalisation du front de mer de Faliro a été l'un des plus importants projets de régénération urbaine en Grèce. Elle a associé une gestion efficace des déchets, la rénovation des habitats détruits, le contrôle de la qualité des cours d'eau et de l'eau et l'expansion de la végétation.

IOC
 

En outre, plus de 2 000 autobus urbains ont été remplacés par des autobus fonctionnant avec des carburants respectueux de l'environnement. Quinze ans après les Jeux, Athènes dispose d'un parc de 614 autobus fonctionnant au gaz naturel comprimé et de 366 autobus électriques.

Sites sportifs

Sur les 24 nouveaux sites sportifs construits pour les Jeux Olympiques d'Athènes 2004, 17 sont toujours utilisés. La modernisation du stade olympique a permis d'en assurer l'utilisation régulière après les Jeux. Depuis, l'équipe de football de la super Ligue grecque, l'AEK Athènes et l'équipe nationale grecque ont élu domicile sur ce site. Le stade olympique accueille également des compétitions d'athlétisme ainsi que des concerts. La salle d'haltérophilie olympique de Nikaia, construite spécialement pour la compétition d'haltérophilie des Jeux Olympiques, est actuellement utilisée par l'Université du Pirée comme salle et centre de conférence.

IOC


Autre site olympique : la salle Ano Liosia accueille les événements d'arts martiaux et abrite également l'Académie hellénique de la culture et des archives numériques. Le centre nautique Kosmas est devenu une marina privée, tandis que le Centre Principal de Presse d'Athènes 2004 abrite le ministère grec de la Santé et de la Solidarité sociale. Le complexe olympique de Goudi, qui a accueilli des compétitions de pentathlon moderne et de badminton en 2004, est devenu le plus grand théâtre de Grèce.

Le village olympique et le village des médias ont été transformés en résidences privées et le pavillon des sports de Faliro est devenu un centre des congrès. Le stade Karaïskaki, lequel a été reconstruit pour les Jeux, abrite le club de football le plus décoré de Grèce, l'Olympiakos.

Sept sites olympiques n'ont pas connu le même sort, en particulier dans le complexe Helliniko, qui a été construit dans la zone de réaménagement plus large de l'ancien aéroport d'Athènes. L'absence de progrès dans le projet de développement global a fait que, mis à part l'utilisation sporadique de l'arène intérieure et la conversion du stade de baseball en stade de football en 2007, les cinq autres sites de ce complexe restent inutilisés. Deux autres sites ne sont pas non plus utilisés, à savoir la halle olympique de Galatsi et le stade olympique de volleyball de plage de Faliro.

Éducation

Le programme d'éducation olympique d'Athènes 2004 a été l'un des héritages les plus novateurs des Jeux. Il a servi à rapprocher les écoles grecques de la communauté locale et de ses institutions et a assuré la promotion de l'intégration culturelle des pays du monde entier. Plus de 100 chercheurs et universitaires internationaux de différents domaines ont collaboré avec le ministère de l'Éducation pour élaborer le programme.

Session du CIO

Dans la continuité de l'héritage des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes, la ville accueillera la Session du CIO en 2021. Cette décision a été approuvée par la 134e Session tenue à Lausanne, Suisse, en juin 2019. La Session débutera le 23 juin, date de la Journée olympique.

back to top En