skip to content
Ashton Eaton 2012 Getty Images
Date
13 juil. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Athlétisme

Ashton Eaton veut confirmer sa suprématie au décathlon à Rio

Tenant de tous les titres majeurs internationaux (olympique, mondial en plein air et mondial en salle), recordman du monde de sa discipline, Ashton Eaton n’a pas baissé son rythme depuis son triomphe à Londres en 2012. Il pourrait bien se rendre à Rio en couple, avec son épouse canadienne Brianne Theisen-Eaton, elle aussi une des meilleures spécialistes mondiales des épreuves combinées !


Un seul record du monde a été battu lors des Mondiaux IAAF de Beijing en août 2015. 10.23 sur 100m, 7,88m en saut en longueur, 15,52m au poids, 2,01m en saut en hauteur, 45.00 sur 400m (le meilleur chrono jamais signé dans la discipline combinée), 13.69 sur 110m haies, 43,34m au lancer du disque, 5,20m au saut à la perche, 63,63m au lancer du javelot et 4:17.52 à l’arrivée du 1500m. En totalisant 9045 points, le décathlète américain Ashton Eaton a amélioré le record qu’il détenait depuis le mois de juin 2012, 9039 points à Eugene (Oregon) lors des sélections olympiques américaines. Il est ainsi le champion en titre olympique (2012), mondial en plein air (2013, 2015) et mondial en salle (heptathlon, 2012, 2014, 2016). Ashton James Eaton, né le 21 janvier 1988 à Portland (Oregon) est l’incontestable N°1 planétaire des épreuves combinées. Il n’a pas été battu un décathlon depuis 2011.

Dans le stade olympique de Londres le 6 août 2012, Ashton Eaton, qui vient donc deux mois plus tôt de battre le record du monde du tchèque Roman Sebrle qui tenait depuis 2001 (9026 points) commence vraiment très fort. Il réalise d’entrée deux énormes performances pour un décathlonien : 10.35 sur 100m puis 8,03m en saut en longueur, pour cumuler 2079 points et prendre une très large avance sur ses rivaux. Il continue sur le même rythme en cette première journée du décathlon olympique, au lancer du poids, en saut en hauteur et sur 400m où il réalise encore la meilleure performance des 31 concurrents en lice.

Les travaux d’hercule se poursuivent le lendemain, 7 août. Eaton n’est pas inquiété par son poursuivant immédiat, qui n’est autre que son compatriote Trey Hardee. En tête depuis le début,  le colosse de Portland réalise une nouvelle série de performances de haut vol dans les épreuves restantes (110m haies, disque, saut à la perche, javelot, 1500m) et l’emporte à la nuit tombante avec un score de 8869 points, devant Hardee (8671 points) et le Cubain Leonel Suárez (8523 points) qui finit très fort, puisqu’il enlève le bronze en remontant de la 8e place après huit épreuves. Hardee et Suárez ont tous deux dû améliorer leurs records personnels pour accompagner Eaton sur le podium olympique.

Ashton Eaton
© Getty Images
Un couple très performant !

« Je le sens dans mes muscles ! » dit Ashton Eaton à la fin de ce concours doré.  « Je suis très fatigué, mais en même temps, super heureux. C’est difficile de décrire ce que je ressens. J’ai tellement travaillé, et j’ai réussi à le faire ! Cela représente beaucoup de sacrifices, je ne vois pas mes amis autant que je le voudrais, ni ma famille, car je m’entraîne tout le temps. Tout ce que fait un jeune homme de 24 ans, je ne peux pas le faire, puisque mon unique objectif est de gagner ».

Un bonheur n’arrivant jamais seul, Ashton Eaton épouse en juillet 2013 sa camarade d’entraînement canadienne de l’Université d’Oregon, Brianne Theisen, rencontrée en 2007. Brianne, même âge, est elle aussi une des meilleures spécialistes au monde des épreuves combinées. Ainsi, un mois après leur mariage, monsieur Eaton et madame Theisen-Eaton remportent l’or (décathlon) et l’argent (heptathlon) dans les championnats du monde IAAF de Moscou. Ils obtiennent un résultat identique à Beijing deux ans plus tard, avec en prime les 9045 points d’Ashton, record du monde qu’il est peut-être aujourd’hui le seul capable d’améliorer. Et  en mars 2016, sur leurs terres, à Portland, lors des 16e Mondiaux IAAF en salle,  Ashton se pare d’or à l’heptathlon (6470 points) tandis que Brianne en fait de même au pentathlon (4481 points).

Ashton Eaton et Brianne Theisen-Eaton défendront tout deux leurs chances aux Jeux de Rio. Le champion olympique s’est brillamment qualifié le 3 juillet lors des sélections américaines en athlétisme disputées à Eugene, avec un total de 8750 points qui constitue la meilleure performance mondiale de l’année. Son épouse a pour sa part… signé fin mai la meilleure performance mondiale 2016 à l’heptathlon avec 6765 points réalisés au célèbre Meeting de Götzis (Autriche). N°1 nationaux des deux côtés de la frontière nord-américaine, N°1 internationaux cette année, ils tenteront dans le stade olympique de la cité brésilienne, l’un de conserver son titre, ce qu’il serait le premier à accomplir depuis le Britannique Daley Thompson en 1980 et 1984, et l’autre de faire beaucoup mieux que son résultat à Londres en 2012 où elle avait terminé onzième de l’heptathlon remporté par la Britannique Jessica Ennis.

« C’est vraiment cool ! » dit Ashton Eaton. « Nous ne comprendrons peut-être pas complètement avant que nous soyons plus vieux et que nous ayons l’opportunité de nous retourner ensemble sur notre expérience ». La salle au trophées familiale est encore loin d’avoir fini de s’embellir !
Ashton Eaton
© Getty Images
back to top En