skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Athlétisme , États-Unis d'Amérique

Ashton Eaton reste le maitre du décathlon !

L'Américain Ashton Eaton est resté le maître du décathlon en remportant jeudi son deuxième titre olympique, avec un total de 8893 pts, égalant le record olympique, Eaton a longtemps été contesté par le Français Kévin Mayer (8834 pts), médaille d'argent, tandis que le Canadien Damian Warner complète le podium (8666 pts).

Ashton Eaton, champion olympique à Londres en 2012, devient le troisième homme à conserver son titre olympique en décathlon après Bob Mathias (1948, 1952) et Daley Thompson (1980, 1984). A 28 ans, il ajoute donc une nouvelle ligne de gloire à son formidable palmarès, auquel il faut agréger le record du monde de la discipline, porté à 9045 points en 2015 aux Mondiaux IAAF de Beijing. L'Américain, athlète de l'année 2015, a dû gérer avec attention le 1500 m, dernière épreuve du décathlon, pour veiller à ce que le Français Mayer ne vienne lui ôter son bien.

Getty Images

Eaton ne comptait que 48 points d'avance avant ce dernier effort, soit l'équivalent de six à sept secondes. Dans la foulée ou presque de Mayer durant toute la course, Eaton a produit son effort dans les derniers 300 m pour dépasser le Français et assurer ainsi son succès.

Les travaux d’hercule

Mercredi, 17 août, Ashton Eaton était déjà en tête avec 4621 points après cinq épreuves, devant l'Allemand Kai Kazmirek (4500) et le Canadien Damian Warner (4489). Kévin Mayer, auteur de trois records personnels en cinq épreuves, était 4e au classement (4435).

L'Américain a passé 2,01 m à la hauteur et remporté le 400 m avec un chrono de 46.07, à plus d'une seconde de son record. En matinée, il avait pris la 2e place du 100 m derrière Warner (auteur d'un record olympique en 10.30), remporté le saut en longueur avec un bond à 7,94 m et terminé 10e au poids, un concours enlevé par le Français Kévin Mayer avec un lancer à 15,76 m.

« Tout se passe bien pour l'instant même si je n'ai rien fait d’exceptionnel", a alors déclaré Eaton. « J'ai quand même bien lancé le poids, je suis content de ça. » a-t-il observé.

Getty Images

Jeudi, la première épreuve de la deuxième partie du décathlon était le 110m haies. Eaton a terminé 2e de sa course en 13.80, juste devant Kévin Mayer, 14.02. L’Américain a ensuite lancé le disque à 14,73, voyant son rival français se rapprocher après seul essai valable 46,78 m.

Getty Images

Mayer a ensuite dominé le concours de la perche avec un saut à 5,40 m, là encore son record personnel, devant Eaton (5,20 m) et Warner (4,70 m). Au Javelot, Mayer a réalisé dès son premier essai un jet à 65,04 m, contre 59,77 m à Ashton Eaton, qui a vu son avantage fondre peu à peu.

Ne restait plus à Ashton Eaton qu'à conclure sur le 1500 m pour brillamment conserver son titre!

« Un sport merveilleux »

Getty Images

« Après ma première tentative au javelot, je me suis dit « Ashton, c'est pas bon, il va falloir faire mieux ». La deuxième tentative était un peu mieux mais je me suis dit: « Ashton, tu ne te fais pas de faveurs ». Mais après la troisième tentative, j'ai pensé que c'était ok, car même si je savais que Kévin était bon en 1500 m, j'avais quand même une bonne avance sur lui, » a expliqué le colosse américain.

Tentera-t-il une passe de trois historique à Tokyo en 2020 ? « Je ne pense pas au futur, je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait pour moi. Le décathlon, c'est un sport merveilleux, mais je pense qu'il y a un moyen de rendre cette épreuve encore plus excitante pour le public, quelqu'un devrait réfléchir à ça. Nous, on n'a pas le temps car on s'entraîne beaucoup.

Et d’ajouter à propos d’Usain Bolt : « Je ne crois pas que son départ entraînera un grand vide pour l'athlétisme. Au contraire, je pense qu'il a créé de nombreuses vocations et que plein de jeunes perceront dans les prochaines années dans le sport en disant: « C'est lui (Bolt) qui m'a inspiré ». Cela a été mon cas avec Michael Johnson. Il faut attendre dix ans et vous verrez. »

Kévin Mayer a expliqué avoir eu « énormément peur » de passer à côté de l'épreuve, dans laquelle il a pourtant amélioré le record de France avec 8834 points. « J'ai 24 ans. Je suis vice-champion olympique. Je suis le sixième performeur mondial de tous les temps. Je vais me remettre au travail. Je vais travailler pour essayer d'atteindre ce que personne n'a jamais atteint. ». On a vu Ashton Eaton chaudement congratuler Kévin Mayer. Que lui at-il dit ? « Il m'a dit: « I love you. » Il m'a dit que c'était bien ce que j'avais fait. Je lui ai dit que lui, c'était mon exemple. Et que je n'hésiterais pas essayer de le battre. C'est beau d'avoir un ambassadeur de notre discipline aussi charismatique."

back to top En