skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Arianna Fontana et Choi Min-jeong superstars du short-track féminin !

La porte-drapeau italienne Ariana Fontana a gagné sur 500 m son premier titre olympique, et en ajoutant la médaille d'argent du relais 3000 m et le bronze du 1000 m, elle est parvenue au total de huit podiums aux Jeux depuis 2006, pour devenir la femme la plus décorée de son sport. Encore adolescente, la Coréenne Choi Min-jeong a mis le public de l'arène de Gangneung en fusion avec deux médailles d'or, tandis que la Néerlandaise Suzanne Schulting a débloqué le compteur de son pays en s'imposant sur 1000 m.

Arianna Fontana, qui avait défilé en tête de sa délégation lors de la cérémonie d'ouverture, est sacrée championne olympique du 500 m, la première finale du short-track féminin le 13 février, dans une arène de Gangneung en feu. C'est la sixième médaille olympique de Fontana, mais la toute première en or !

Bronze en 2010 à Vancouver, argent en 2014 à Sotchi : Arianna Fontana s'impose finalement à 27 ans sur les quatre tours de l'épreuve. La championne de Sondrio (Lombardie) passe toute la finale en tête, et parvient à repousser les assauts de la star locale Choi Min-jeong qui se hisse à sa hauteur à la sortie du dernier virage. On croit à la photo-finish, mais Choi, initialement deuxième pour quelques millièmes de seconde sur la ligne d'arrivée (un écart mesuré à 22 cm), est finalement disqualifiée pour obstruction, et Fontana l'emporte en 42.569, devant la Néerlandaise Yara van Kerkhof (43.256) et la Canadienne Kim Boutin, initialement quatrième et qui explose de joie à l'annonce du résultat officiel.

Getty Images

"Je reste sans mots, vraiment," s'exclame Arianna Fontana. "J'ai passé la ligne d'arrivée, et j'ai pensé que j'étais première. J'ai regardé mon entraîneur et il m'a dit "je ne sais pas, mais tu as fait quelque chose de grand". Quand j'ai enfin vu que j'avais gagné, j'ai juste hurlé et je me suis mise à pleurer. Cela fait tant d'années que je travaille, et les quatre derniers mois ont été très durs pour moi. Je me suis vraiment focalisée pour arriver dans la meilleure forme de ma vie ici."

La revanche de Choi Min-Jeong sur 1500 m

Quatre jours après sa déconvenue sur 500 m, Choi Min-Jeong, 19 ans, déclenche l'hystérie dans l'arène de Gangneung en s'imposant en finale du 1500 m. Calée au milieu du peloton de sept coureuses durant les premiers tours de la finale, Choi, la recordwoman du monde de la distance, où elle s'est imposée à trois reprises en Coupe du monde cette saison, se porte en tête à deux tours de l'arrivée et creuse immédiatement l'écart.

Impressionnante, Choi prend plusieurs mètres d'avance sur ses poursuivantes, pour passer la ligne d'arrivée la première et s'adjuger médaille d'or sous les hurlements d'un public déchaîné... et comblé ! Derrière elle, la Chinoise Li Jinyu (tout juste 17 ans) et la Canadienne Kim Boutin prennent le meilleur sur les autres finalistes, dont la championne olympique de patinage de vitesse Néerlandaise Jorien Ter Mors, pour gagner respectivement l'argent et le bronze. C'est le deuxième podium pour Boutin après sa médaille de bronze sur 500 m.

Getty Images

"C'était mon plus grand rêve depuis quatre ans," dit Choi, née le 9 septembre 1998 à Seongnam au sud-est de Séoul. "Je suis si fière. Physiquement, je suis complètement cramée, mais à l'intérieur, je suis si contente, si fière de mon pays !"


Avant les Jeux, ma maman m'a envoyé une lettre et je l'ai amenée avec moi au village olympique. Avant mes courses, et à chaque fois que je n'avais pas le moral, je l'ai lue et relue. Ça m'a fait beaucoup de bien. Choi Min-jeong République de Corée
La République de Corée conserve son titre du relais 3000 m féminin

Dans le relais 3000 m de short track féminin, il y a la République de Corée et les autres. Shim Suk-hee, Choi Min-jeong, Kim Ye-jin et Kim A-lang, le quatuor des Jeux de PyeongChang 2018, remportent pour leur pays un cinquième titre en sept apparitions de la discipline au programme olympique depuis Albertville 1992, et conservent le titre acquis à Sotchi en devançant l'Italie et les Pays-Bas qui signent un record du monde en finale B !

Getty Images

Ce 20 février, dans une finale de feu, la finale A est très disputée. Mais Choi Min-jeong qui prend le dernier relais à la bagarre avec la chinoise Liu Jinyu, réussit à passer la ligne d'arrivée devant elle sous une immense clameur du public. Il s'est toutefois passé tant de choses dans ce relais qu'il est alors impossible de savoir qui sera pénalisé, qui ne le sera pas, et à quoi ressemblera le podium. Finalement, la Chine est disqualifiée pour obstruction. Tout comme la Canada. Le jury confirme la victoire de la République de Corée et les gradins de l'arène de Gangneung entrent en fusion. L'Italie, qui a fini loin des débats après une chute, se retrouve médaillée d'argent et Arianna Fontana obtient son 7e podium aux Jeux, nouveau record féminin.

Getty Images

Mais qui prend la médaille de bronze, avec seulement deux équipes classées en finale A ? Les Pays-Bas, et brillamment, en signant un record du monde (4:03.471) dans la finale B. Il est l'oeuvre de Jorien Ter Mors, Lara Van Ruijven, Suzanne Schulting et Yara Van Kerkhof. Jorien Ter Mors, six jours après son titre olympique sur 1000 m en patinage de vitesse, obtient ainsi une combinaison de podiums totalement inédite sur la glace dans les mêmes Jeux.

Choi Min-Jeong devient et restera la seule, dans les épreuves de short-track des Jeux de PyeongChang 2018, hommes et femmes confondus, à gagner deux médailles d'or. "Ce sont mes premiers Jeux olympiques", dit-elle.

Jusque-là, mes prédécesseurs ont eu des résultats records dans le relais aux Jeux d'hiver. Nous avons donc fait de notre mieux pour prolonger ce record. Bien sûr, la course avait lieu en Corée, notre pays, nous avons donc fait de gros efforts pour obtenir le meilleur résultat dans cette épreuve. Choi Min-jeong République de Corée
Et pour finir, Suzanne Schulting débloque le compteur olympique néerlandais !

Suzanne Schulting, qui a pris le bronze 48h plus tôt avec un record du monde des néerlandaises dans la finale B du relais 3000 m, remporte avec autorité le titre du 1000 m, qui est tout simplement le premier des Pays-Bas, maîtres du patinage de vitesse, dans une épreuve de short-track aux Jeux d'hiver. Une victoire historique en prenant la tête de la finale à quatre tours de l'arrivée, pour ne plus laisser passer personne, et passer la ligne d'arrivée en 1:29.778 devant la canadienne Kim Boutin qui monte sur son troisième podium à Gangneung.

Arianna Fontana arrive en troisième position, et porte encore plus haut son record de médailles en short-track féminin aux Jeux d'hiver. Championne olympique du 500 m et médaillée d'argent avec l'Italie en relais 3000 m, sa médaille de bronze est ce 22 février son huitième podium olympique depuis les Jeux de Turin en 2006.

Getty Images

Choi Min-jeong a chuté dans le dernier tour alors qu'elle tentait de passer par l'extérieur, et dit adieu à un fantastique triplé. Elle s'est emmêlée les patins avec sa compatriote Shim Suk-hee. Les deux concurrentes ont chuté et fini dans les matelas de protection, mettant fin aux rêves de triplé de la locomotive du short-track coréen. Choi s'est relevée et s'est finalement classée 4e, Shim étant pénalisée pour leur chute.

Suzanne Schulting est passée du patinage de vitesse au short track pour venir à PyeongChang 2018 débloquer le compteur de son pays dans la discipline. "Au début, le short-track néerlandais n'était nulle part, au fond du gouffre. Et maintenant, il grandit ! La longue piste est n°1 dans notre pays, et c'est si cool de pouvoir maintenant inspirer les jeunes", dit-elle.


Ça a été également très cool de courir contre les patineuses de la République de Corée. Ce sont de grandes spécialistes. C'était génial de disputer cette finale, car les gradins étaient en fusion et j'adore patiner en Corée dans cette ambiance. Ça a été super de pouvoir les battre. C'est une sensation exceptionnelle ! Suzanne Schulting Pays-Bas

Getty Images
back to top En