skip to content

Anne Henning, jeune météore en or

Âgée de 16 ans, la patineuse de vitesse Anne Henning n’était pas la plus jeune sportive à Sapporo (un honneur qui est revenu à la patineuse artistique soviétique Marina Sanaya, 13 ans), mais elle a été certainement l’une des plus talentueuses.


Malgré sa jeunesse, l’Américaine arrive aux Jeux avec l’étiquette de favorite des 500 m et 1 000 m féminins. Un peu plus tôt dans l’année, elle a d’ailleurs battu le record du monde des deux distances.

Henning a débuté par le patinage de vitesse sur piste courte, avant de bifurquer vers la piste plus longue où elle a immédiatement rencontré le succès. Un an plus tôt, elle est devenue vice-championne du monde de sprint et a battu à deux reprises le record des championnats du 500 m, s’imposant ainsi comme une véritable force sur la scène internationale.

Son premier assaut contre l’or olympique du 500 m manque pourtant de se transformer en fiasco en raison de la maladresse de la Canadienne Sylvia Burka, sa partenaire sur la piste. Cette dernière gêne accidentellement l’Américaine et l’oblige à ralentir et à rectifier sa position pour éviter une collision. Elle n’en signe pas moins un temps galactique de 43’’70, avant de se voir proposer de recourir en raison de l’obstruction. Henning accepte et patine encore plus vite pour remporter la médaille d’or, établissant un nouveau record olympique de 43’’33.

En réalité, son premier temps lui aurait également offert le titre, mais peu importe pour l’Américaine qui devient la plus jeune championne olympique de patinage de vitesse.

Le lendemain, sur 1 000 m, Anne Henning indique que ses jambes n’ont pas récupéré de son double effort du 500 m. Ainsi, au lieu d’enlever une deuxième médaille d’or, elle doit se contenter du bronze derrière l’Allemande de l’Ouest Monika Pflug et sa dauphine néerlandaise Atje Keulen-Deelstra.

Anne Henning en restera là. Presque aussi rapidement qu’elle était apparue sur la scène sportive internationale, elle décide de prendre sa retraite, à 16 ans toujours ! Elle deviendra plus tard institutrice dans le Colorado.



back to top En