skip to content
Date
09 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Tir , Grèce

Anna Korakaki, tout l’or de la Grèce !

La Grecque Anna Korakaki a été sacrée championne olympique de tir au pistolet à 25 m en battant l'Allemande Monika Karsch 8 à 6, mardi à Rio, offrant à son pays sa première médaille d'or depuis les Jeux d’Athènes en 2004.

La jeune Anna Korakaki, 20 ans, remporte ainsi sa deuxième médaille à Rio, après celle en bronze au tir au pistolet à 10 m dimanche, et le premier titre olympique de la Grèce depuis les Jeux d'Athènes en 2004. Sur le pas de tir de Deodoro, la Suissesse Heidi Diethelm Gerber a remporté la médaille de bronze en dominant la Chinoise Zhang Jingjing (8-4) dans le match pour la troisième place.

Shooting © Getty Images

La championne grecque a réussi à garder son calme tout au long de la compétition et particulièrement en finale face à Karsh, quand cette dernière est remontée à 6 partout en finale et que tout s’est joué sur les cinq derniers tirs.

« Celle là, elle est en or, et c’est ma deuxième médaille dans mes premiers Jeux Olympiques ! Vraiment, je n’ai pas de mot. Je suis super contente. Ma voix tremble » a dit la championne olympique qui a pris la tête dès le début de la finale à huit concurrentes. « Ces 25 premiers tirs, c’était OK, parce que c’est un peu la roulette russe avec les nouvelles règles ».

« Je ne peux pas décrire ce que je ressens »

Une fois qualifiée pour le duel final, Anna Korakaki explique qu’elle était pas nerveuse, « puisque je m’étais assurée une médaille, or ou argent. La couleur, ça dépendait de la chance ». Elle a mené 6-0 face à Monika Karsh, puis cette dernière est revenue à 6-6. « A égalité, les cinq tirs suivants devenaient cruciaux. Peut être que j’ai eu un peu plus de chance. Et maintenant, je ne peux pas décrire ce que je ressens. En Grec, en Anglais, en Français, impossible ! J’espère juste que cette médaille sera le début de quelque chose de bien ! ».

De son coté, Monika Karsh dit qu’elle se sentait très forte avant la compétition, « mais je n’étais pas sûre de pouvoir le montrer dans la compétition elle-même. Mais j’ai pu le faire, et je suis très contente de ça. » A propos de sa remontée dans le duel final, elle explique : « J’avais un très bon feeling et je tirais bien, mais je n’atteignais pas la cible, je ne sais pas pourquoi. Mené 6-0, je pensais que ce n’était pas possible ». Elle est pourtant revenue, avant de concéder la défaite au bout du suspense. « Mon mari est là, et je pense qu’on va fêter ma médaille aujourd’hui ! ».

Pour Heidi Diethelm Gerber, « C’est fantastique, car les qualifications n’ont pas été très bonnes. Alors je suis contente de mon résultat ». La Suissesse a pris le meilleur sur la Chinoise Zhang Jingjin dans le duel pour la médaille de bronze. « Nous étions très proches et c’est difficile de tirer autant de séries l’une après l’autre. Mais c’était OK ! ». Elle était déjà présente aux Jeux de Londres. « Il y a quatre ans, tout était nouveau pour moi. Donc j’ai pu me montrer plus performante ici. J’espérais aller en finale, c’était mon but, et maintenant, je suis là et j’ai gagné la médaille de bronze ! ».

back to top En