skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Anna Gasser rime avec Big Air

Les favorites n’ont pas raté le rendez-vous du Snowboard Big Air, une épreuve qui faisait son apparition au programme olympique à PyeongChang 2018. C’est l’expérimentée autrichienne Anna Gasser qui a réussi à conquérir la médaille d’or grâce à son troisième run. Avec 185.00 au total, elle devance l’Américaine Jamie Anderson (177.25), médaille d’argent, et la jeune Zoi Sadowski-Synott, 16 ans et demi, (157.50) qui offre une première médaille dans ces Jeux à la Nouvelle-Zélande. 


Sur le tremplin impressionnant installé dans l’Alpensia Ski Jumping Centre, c’est une des grandes favorites, l’Autrichienne Anna Gasser qui s’est avérée la meilleure lors de la finale du Big Air. Agée de 26 ans, elle avait déjà réussi le meilleur run en qualification et s’est montrée solide au poste lors de la grande finale. « C’est le plus grand succès auquel je puisse me référer, a-t-elle indiqué. Pas seulement parce ce sont les Jeux Olympiques mais aussi en raison du niveau de la compétition. »

Getty Images

Championne du monde de la spécialité en Sierra Nevada l’année dernière, victorieuse de la coupe du monde 2016-2017 et leader en 2018, c’est peu de dire qu’Anna Gasser était très attendue lors de la finale du Snowboard Big Air, une nouvelle épreuve au programme des Jeux Olympiques d’hiver.

« Quand j’ai commencé à l’âge de 18 ans, ces disciplines n’étaient pas olympiques, se souvient-elle. Puis il y a deux ans, le Big Air a été retenu et je me suis dit que ce serait déjà cool si mon rêve devenait réalité et que je puisse participer aux Jeux Olympiques. Après avoir obtenu l’accès à l’université, j’ai décidé de poursuivre mon rêve et de mettre mes études entre parenthèses pendant un certain temps. » 

Jamie Anderson (Getty Images)
Retour sur le podium pour Anderson

En finale, tout s’est joué sur son troisième run d’une très haute difficulté technique. Avec une note de 96.00, elle a signé la meilleure prestation du jour après son excellent 89.00 sur le deuxième run. Jamie Anderson, 27 ans, s’est montrée solide avec deux premiers runs de haut niveau (90.00 et 87.25) mais cela n’a pas suffi. L’Américaine de 27 ans avait déjà été récompensée d’une médaille d’or en Slopestyle, il y a tout juste dix jours.

Zoi Sadowski Synott (Getty Images)
Première médaille pour la Nouvelle-Zélande

La troisième place revient à Zoi Sadowski Synott, une jeune Néo-Zélandaise de 16 ans et demi, déjà 7eme en Slopestyle et 4e en Big Air aux championnats du monde en Sierra Nevada l’an passé. Née en Australie, elle a rejoint la Nouvelle Zélande avec sa famille à l’âge de six ans avant de se lancer dans le snowboard pour imiter sa sœur aînée. Avec un deuxième run noté 92.00, elle marque les esprits et signe son entrée tonitruante parmi les grandes de la discipline en offrant une première médaille à son pays.

Pour Anna Gasser, cette victoire est aussi une certaine revanche sur le sort et sur les blessures qui se sont accumulées ces dernières années. En 2016, elle s’était fracturée les 5e et 6e vertèbres cervicales avant de se blesser au genou en décembre de la même année. Elle s’était également blessée à la cheville en novembre dernier, ce qui l’avait privée de compétition pendant deux mois. Mais ce jeudi 22 février, elle était au sommet de sa forme pour obtenir cette très belle consécration olympique.  

 

back to top En