skip to content
Date
16 août 2008
Tags
Beijing 2008 ,

Andrunache apparait derrière l'ombre d'Ignat

Georgeta Andrunache

La Roumaine Doina Ignat est l’une des grandes héroïnes olympiques. Après avoir gagné l’argent du quatre de couple à Barcelone en 1992, elle décrocha l’or dans le huit féminin à Atlanta quatre ans plus tard. À côté de ces excellents résultats, elle est également connue pour son rôle inopiné dans l’une des étonnantes petites histoires parallèles des Jeux à Sydney puisqu’elle ne dut qu’à un chauffeur de taxi bien intentionné de récupérer la médaille d’or qu’elle avait égarée par inadvertance.

À Sydney, Ignat remporta le deux de pointe sans barreur avec Georgeta Andrunache (née Damian).  Mais aux Jeux à Beijing, c’est cette dernière, spécialiste du huit aussi aguerrie que discrète sur la scène internationale depuis 1991, qui allait éclipser de manière spectaculaire les prouesses olympiques de sa compatriote.

Georgeta Andrunache avait déjà empoché ses premières médailles d’or, puisqu’à Sydney, à côté de sa victoire en pointe sans barreur avec Ignat, elle fut également de l’équipe du huit gagnant. Elle répéta ce doublé en or à Athènes quatre ans plus tard cette fois-ci avec Viorica Susanu dans le deux de pointe sans barreur.

La quête de l’or du huit roumain fut stoppée à Beijing dans le parc d’aviron olympique de Shunyi, mais Georgeta Andrunache n’en poursuivit pas moins sa moisson dans le deux de pointe.

<>

Avec Susanu, elles affrontèrent la puissante paire chinoise Wu You et Gao Yulan qui, sous un soleil cuisant, reçut le soutien bruyant de la foule locale.

Dans la première moitié de la course, les Chinoises préservèrent leur énergie mais cette tactique ne les servit pas. Pour leur part, Andrunache et Susanu entamèrent leur course en tête immédiatement et elles poussèrent leur avantage dans la deuxième moitié du parcours jusqu’à l’arrivée en 7’20’’60, battant les Chinoises d’une minute et 68 secondes.

Avec cette cinquième médaille d’or, Andrunache prit place  - à trois médailles près - aux côtés d’une autre héroïne roumaine, Nadia Comaneci, immense gymnaste titulaire de neuf récompenses olympiques.

Tags Beijing 2008 ,
back to top