skip to content
PyeongChang 2018

Andreas Wellinger s'envole vers la médaille d'or sur le petit tremplin

Dans des conditions difficiles causées par le vent, l'Allemand Andreas Wellinger a réalisé un deuxième bond énorme en finale sur le tremplin HS109 d'Alpensia samedi sous les projecteurs, pour enlever la médaille d'or devant les Norvégiens Johann Andre Forfang et Robert Johansson. Le tenant du titre polonais Kamil Stoch a fini au 4e rang.

"Je ne peux pas y croire ! En particulier, mon deuxième saut a été fantastique. Se retrouver au sommet comme ça, c'est indescriptible !" Dans un concours où le vent a obligé le jury à de fréquentes interruptions et changements de hauteur de départ, Andreas Welllinger a réussi un premier saut à 104.5 m qui l'a vu se poster en cinquième position de la finale, alors dominée par les Polonais Sefan Hula (111.0 m) et Kamil Stoch, tenant du titre (106.5 m).

Getty Images

Mais à sa deuxième tentative, Wellinger, champion olympique par équipes sur le grand tremplin avec l'Allemagne à Sotchi en 2014, a réalisé un bond énorme. Comme s’il ne devait jamais atterrir. Il est retombé à 113.5 m pour 91.0 points, et un total de 259,3 points qui lui a donné une large victoire devant les deux norvégiens Johann Andre Forfang (250.9 points) et Robert Johansson (249.7 points). "Pour moi c'est de la folie" a encore déclaré Andreas Wellinger, "Ma famille et mon équipe derrière moi, tous ceux qui me soutiennent, je voudrais les remercier. Rien ne marcherait sans eux".

Getty Images
Pas de nouveau doublé pour Kamil Stoch.

Sacré en 2014 sur petit et grand tremplin et auteur d'un incroyable Grand Chelem dans la tournée des quatre tremplins en janvier dernier, Kamil Stoch termine à la 4e place et ne deviendra pas le premier sauteur de l'histoire à réaliser le doublé sur deux Jeux Olympiques consécutifs. Tandis que l'équipe de Norvège place deux sauteurs sur le podium.

Getty Images

"Quel bonheur" a dit Johann Andre Forfang, médaillé d'argent avec un deuxième bond à 109,5 m. "C'est difficile de mettre des mots là-dessus. La 2e place veut dire beaucoup, car ces Jeux ont été mon principal objectif depuis tant d'années ! Ma ville natale de Tromsø était dans le match avec PyeongChang pour les Jeux 2018, alors pour moi, être présent ici et remporter une médaille, c'est de la folie !".

Getty Images

Quant à Robert Johanson 113,5 m au 2e saut pour remonter de la 10e à la 3e place, il ne cache pas non plus son bonheur. "C'est fantastique. Cela veut assurément tout dire. C'est ce pour quoi j'ai travaillé depuis que je suis tout petit. C'est un grand, grand objectif réalisé ! Les conditions étaient difficiles mais le jury a fait un beau travail. Ils se sont montrés patients et ont fait aussi bien qu'ils le pouvaient. Je me sens si heureux ! J'ai fait trois sauts très solides aujourd'hui".

back to top En