skip to content
Date
16 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Combiné nordique , Individuel , Hommes , Actu CIO

Anastasia Shpilevaya et Grigory Smirnov, danseurs en or


En creusant des écarts importants dès l’épreuve de saut l’Allemand Tim Kopp s’est ménagé une marge sur ses adversaire qu’il a su faire fructifier en ski de fond pour signer une belle victoire.

Il fallait se montrer pointu sur le tremplin de Lysgardsbakken dans la compétition de combiné nordique de ces JOJ 2016. En retombant à 99.5m de bon matin, L’Allemand Tim Kopp, qui a fêté ses 17 ans à Lillehammer le 11 février, a pris une belle option sur la victoire. Converti en temps selon la méthode Gundersen, il a pu s’élancer en ski de fond sur le stade de Birkebeineren avec une avance de 8 secondes sur l’Américain Ben Loomis, et 19 secondes sur le tchèque Andrej Pazout.

Les trois semblaient bien partis pour se disputer les places sur le podiums, dans la mesure où le Français Lilian Vaxelaire, 4e, était déjà repoussé à 44 secondes.  « J’adore le combiné ! » a remarqué Ben Loomis « Il n’y a aucun sport comme celui là. On fait le premier saut, puis les départs sont échelonnés avec la conversion en temps, ce qui rend la course particulièrement excitante ».

« Je me suis senti fort »

L’avance prise par Kopp grâce à son excellent saut lui a permis de faire toute la course à l’avant toujours suivi de près par Loomis et Pazout, lors d’une bagarre passionnante. Les trois coureurs se sont retrouvés regroupés, mais dans la montée de l’ultime tour de stade, le jeune allemand a produit une dernière accélération qui lui a permis de se détacher, et il a finalement pu lever les bras après un effort de 13:31.4 sur les 5km. Ben Loomis et Andrej Pazout se sont battus jusqu’au bout pour les honneurs, l’Américain finissant à 5.2 secondes et le Tchèque à 7.9.

« Ca a été fou », a dit Tim Kopp après sa victoire. « La course a été magique. Je m’étais dit que ça serait serré, mais je me suis senti fort dans le dernier tour et j’ai encore poussé. Mon saut a juste été parfait, et démarrer le ski de fond en tête m’a bien aidé. Cela m’a permis de me détendre un peu. C’est ce qui rend le combiné nordique si grand ! Je me sens tellement reconnaissant pour les gens qui m’ont permis de réussir : mon entraîneur, mes amis, ma famille. Je vais maintenant disputer les Championnats du monde juniors. Et peut-être que dans quelques années, nous me verrez dans les « vrais » Jeux. C’est mon objectif ! ».

back to top En