skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Anastasia Kuzmina remporte avec la manière la mass-start et son troisième titre olympique

Déjà deux fois médaillée d'argent à PyeongChang 2018, dans la poursuite et dans l'individuelle, la biathlète Slovaque Anastasia Kuzmina se montre impériale dans les 12,5 km départ groupé, vendredi sous les projecteurs du stade d'Alpensia et remporte son troisième titre olympique. Elle devance à l'arrivée la tenante du titre biélorusse Darya Domracheva et la Norvégienne Tiril Eckhoff

En grande forme, meilleur temps net sur les skis devant le 29 autres concurrentes, Anastasia Kuzmina a passé toute la course en tête. Après son 15 sur 15 au troisième tir (debout), elle a creusé un écart de 50 secondes sur ses plus proches poursuivantes au moment d'arriver sur le pas de tir pour le dernier exercice carabine en mains. Si bien que sa seule faute de la soirée et un tour de 150 m de pénalité ne l'ont pas empêché de ressortir en tête pour le dernier tour de circuit. Et c'est bien avant l'arrivée qu'elle a pu attraper un drapeau slovaque pour célébrer sa belle victoire.

Derrière elle, Darya Domracheva, qui défendait le titre acquis en 2014 à Sotchi, a réalisé un sans-faute au 4e tir, en est donc restée à une erreur commise au 3e tir, et s'en est allée quérir la médaille d'argent à presque 19 secondes sur la ligne d'arrivée. Avec deux erreurs au tir mais avec le deuxième temps le plus rapide sur les skis (à 9 secondes de Kuzmina), la Norvégienne Tiril Eckhoff a pris la médaille de bronze en passant la ligne d'arrivée 27 seconde après la gagnante.

Getty Images

Le palmarès d'Anastasia Kuzmina aux Jeux d'hiver prend de l'ampleur : championne olympique du sprint en 2010 et en 2014, médaillée d'argent de la poursuite en 2010, vice-championne olympique de la poursuite et de l'individuelle, puis médaillée d'or de la mass-start à PyeongChang 2018 ! Elle est la première biathlète de l'histoire à gagner trois titres dans trois éditions successives des Jeux d'hiver.

Anastasia Kuzmina : "Je ne pensais pas du tout à l'or".

"Ce record me procure un sentiment incroyable", a lancé Anastasia Kuzmina. La première médaille de ces Jeux était pour moi, la deuxième était pour mon frère, la troisième est pour la Slovaquie et pour toute l'équipe. La course a été très dure pour moi et j'étais très fatiguée. Mais mes deux médailles m'avaient rendue tellement heureuse que je ne pensais pas du tout à l'or. J'ai juste fait ma course en en profitant.

Getty Images

Toujours au rayon famille, Domracheva a évidemment évoqué son illustre mari, le légendaire Norvégien Ole-Einar Bjørndalen, privé de sélection avec son pays à 44 ans mais présent à ses côtés. "Aujourd'hui, il était au bord de la piste et il m'a supportée tout au long de la course", a déclaré la triple championne olympique de Sotchi 2014, qui gagne sa première médaille en République de Corée. "Il est resté silencieux lors des quatre premières boucles mais sur la cinquième, il m'a crié l'écart avec Tiril Eckhoff. Je suis triste qu'il n'ait pas pu concourir mais c'est la vie et c'est le sport.

Getty Images

Quant à Tiril Eckhoff, qui s'était signalée cette saison en remportant la seule victoire individuelle norvégienne dans la Coupe du monde féminine 2017-2018, à l'arrivée du sprint d'Anterselva (Italie) le 18 janvier, elle doit son bronze à son excellente performance sur les skis. "Cela veut tout dire, Car ma saison a été très compliquée. Réussir ça aujourd'hui, c'était ma dernière chance, je suis très heureuse. Quand je suis sortie du dernier tir, je me suis dit "ouaaaah, je suis capable d'aller chercher une médaille !" Ca a été magique de finir troisième, j'avais si peur de Kasa Mäkäräinen et de toutes les autres filles derrière ! C'est génial d'avoir réussi ça aujourd'hui".

back to top En