skip to content
Date
23 déc. 2015
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Actu CIO

Aller au-delà et créer demain à Lillehammer 2016

Les jeunes athlètes du monde entier ont rendez-vous à Lillehammer du 12 au 21 février 2016 pour la deuxième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver.


Rendez-vous au cœur des paysages féériques de l’Oppland norvégien, où Lillehammer est prête à recréer la magie des JO d’hiver de 1994 avec la nouvelle génération de champions et championnes sur la neige et la glace !


Les mythiques sites de compétition utilisés en 1994, comme le stade de ski de fond et de biathlon de Birkebeineren, les tremplins de saut de Lysgårdsbakken, la station de ski de Hafjell, le « Drakar » de Hamar ou la « caverne » de Gjøvik seront réutilisés pour de passionnantes compétitions « classiques » ou inédites. Parmi celles-ci, figurent le monobob (épreuve de bobsleigh monoplace, hommes et dames), le regroupement de trois disciplines  nordiques (ski de fond, saut à ski et combiné nordique) à travers le « Nordic Mixed Team NH/3x3.3km (3M/2W) », ou de deux épreuves de freestyle avec le « Team Ski-Snowboard Cross » » en relais ski + snowboard.

 

Sans oublier les traditionnelles épreuves propres aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, où les athlètes forment des équipes sans distinction de nationalité en patinage de vitesse, short track et patinage artistique. Ou encore, le concours d’habileté en hockey sur glace, où les jeunes joueurs doivent rivaliser de talent dans plusieurs secteurs de jeu comme la précision de tir, le contrôle du palet, la qualité du patinage etc…


Sur tous les sites de compétitions, l’entrée sera libre pour le public.

Les champions et championnes en devenir ne feront pas que s’affronter sur la neige et la glace des terrains de Jeux. Ils pourront participer à de nombreux ateliers touchant les principaux thèmes de leurs vies d’athlètes, se former aux dernières technologies multimédia, et faire la fête à travers la « Sjoggfest », qui proposera notamment de nombreux concerts dans tous les genres de la musique populaire et d’autres événements culturels.

 

L’ADN des Jeux Olympiques de la Jeunesse

Dès le plus jeune âge, les champions en devenir participent à des compétitions dans leurs sports respectifs, nationales, puis internationales. Mais jusqu’au début des années 2010, ils n’avaient jamais eu l’occasion de tous se regrouper dans une belle ambiance de partage et d’apprentissage, lors d’un évènement multisport majeur et planétaire. Sous l’impulsion de Jacques Rogge, président du CIO de 2001 à 2013, les Jeux Olympiques de la Jeunesse, réservés aux athlètes âgés de 14 à 18 ans ont été officiellement créés lors de la 119e session de l’institution internationale, à Guatemala City en juillet 2007. Jacques Rogge a alors déclaré que le moment était « historique pour le Mouvement olympique. Nous devons cela à la jeunesse du monde entier. »


Le concept des JOJ, c’est donner aux jeunes athlètes une éducation reposant sur les valeurs olympiques de fraternité, de paix, d’universalité, de partage, la promotion d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels. C’est leur apporter de nombreuses clés sur leur vie de sportif de haut niveau et l’après, notamment à travers la présence de grands champions ambassadeurs qui prodiguent leurs précieux conseils. C’est s’informer sur la nutrition, les dangers du dopage, la reconversion professionnelle, le vivre ensemble (« Learn & Share »). C’est leur offrir un avant-goût de l’expérience des Jeux Olympiques. C’est enfin un laboratoire pour de nouvelles épreuves sportives, dont certaines se retrouvent ensuite dans le grand bain des Jeux Olympiques.

Les deux premières éditions estivales ont été organisées avec succès en 2010 à Singapour et en 2014 à Nanjing (Chine). Les JOJ d’hiver inauguraux ont eu lieu à Innsbruck  (Autriche) en février 2012.


Une étape décisive

Les participants aux JOJ deviennent des olympiens pour la vie, et des ambassadeurs des valeurs portées par les cinq anneaux une fois revenus dans leurs pays. La devise de Lillehammer 2016, « Go Beyond, Create Tomorrow » (allez au-delà, créez demain) est pour eux une invitation à se préparer à de plus hautes échéances, à vivre une expérience décisive en vue d’une participation aux Jeux olympiques.

Nombreux sont les champions et championnes d’Innsbruck 2012 que l’on a retrouvés brillants deux ans plus tard à Sotchi, à l’image de la patineuse artistique Russe Adelina Sotnikova, médaillée d’argent aux JOJ puis championne olympique 2014.

Qui seront les jeunes héros de Lillehammer 2016,  des noms à retenir pour le futur ? Rendez-vous en février prochain pour le savoir !

 

back to top En