skip to content
Date
18 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Ski alpin , Slalom , Femmes , Actu CIO

Aline Danioth quatre à quatre en ski alpin aux JOJ !


La Suissesse Aline Danioth aura figuré sur tous les podiums du ski alpin féminin à Lillehammer. Jeudi 18 février, elle gagne le slalom en creusant des écarts impressionnants !

Aline Danioth partage avec l’Américain River Radamus le titre de star du ski alpin des IIe Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer. Et si River, qui compte trois médailles d’or en trois épreuves, n’a pas encore disputé le slalom, Aline en a terminé jeudi avec les épreuves individuelles, et comme il se doit : en remportant haut la main le slalom dames disputé à Hafjell.

Aline Danioth d’Andermatt (Canton d’Urli), qui fêtera ses 18 ans le 12 mars prochain, est donc montée sur tous les podiums de ces JOJ : bronze en Super-G, or dans le combiné, bronze en géant, et ce 18 février 2016, la cerise sur le gâteau !  Elle est la première athlète à gagner quatre médailles en ski alpin aux JOJ. « C’est un évènement si spécial. Je ne peux disputer les Jeux Olympiques de la Jeunesse qu’une fois dans ma vie » dit-elle, « Je n’aurais jamais cru pouvoir gagner quatre médailles. Rien que pour une, Il faut déjà que tout soit réuni ! Je pense que c’est plus facile quand on a gagné la première, puis ça devient de plus en plus facile. Mais aujourd’hui, j’étais très nerveuse ! »

Lors de la première manche, sur un tracé de 69 portes, Aline, 7e coureuse à pousser le portillon de départ, creuse déjà des écarts impressionnants. Très fluide, elle parvient à  conserver sa vitesse tout du long et repousse sa plus proche rivale, l’Autrichienne Nadine Fest, à 91/100e. Toutes les autres, à commencer par la Canadienne Ali Nullmeyer et la Slovène Meta Hrovat, sont à plus d’une seconde.

Sur le deuxième tracé, Hrovat puis Nullmeyer signent de très belles performances, alors que Fest se perd entre les piquets et rétrograde au classement. Aline Danioth ferme le portillon : elle se montre à nouveau la plus rapide. Au total, elle s’impose avec 1.59 sur Ali Nullmeyer et 2.65 sur Meta Hrovaty. Un gouffre.

Aline pense à Mélanie

Aline aura une pensée pour sa compatriote Mélanie Meillard, médaillée d’or en géant le 16 février, et qui est sortie du tracé en première manche. « Le slalom c’est si rapide ! Il est facile de se sortir. Mélanie est une excellente skieuse, elle aurait pu faire une médaille aujourd’hui. Je ne sais pas comment elle se sent en ce moment, mais ce n’est jamais facile quand des choses comme ça vous arrivent ».

Aline Danioth va maintenant disputer les championnats du monde juniors à Sotchi, « et j’espère que ça va bien se passer ! »  Vise-t-elle une grande carrière ? « Je ne sais pas. Pour le moment, Je m’amuse beaucoup en skiant, et je crois que c’est le plus important ». En attendant, elle passe de grands moments à Lillehammer. « On apprend tellement de choses ! Pas seulement sur les pistes. C’est un si grand évènement, et c’est tellement cool ! ».

Pour sa part, Ali Nullmeyer est heureuse avec sa médaille d’argent. « J’étais 3e après la première manche. Je me suis juste dit : vas-y, skie à ton meilleur niveau et ce qui arrivera arrivera. J’ai carrément attaqué plus fort. Je peux encore le sentir dans mes jambes. Est-ce que je dois faire des sacrifices ? Oui, sûrement. Je suis un peu différente de la moyenne des adolescentes, mais j’adore skier et ça en vaut la peine. Dans les temps difficile, quand ça ne marche pas à l’entrainement, je pense à des moments comme celui-ci. Cela me rappelle les raisons pour lesquelles je fais ça. Gagner un médaille olympique, c’est génial. C’est de la folie ! ».

back to top En