skip to content

Alexander Legkov : « Mon heure est arrivée »

Passé tout près du podium à Vancouver en 2010, le fondeur Alexander Legkov s’est installé depuis l’hiver dernier parmi les meilleurs mondiaux en devenant le premier Russe à remporter le Tour de Ski de la FIS. Il se sent prêt pour briller de mille feux devant son public en février prochain !

En novembre 2017, Alexander LEGKOV de la Fédération de Russie, concourant dans les épreuves masculines du 50km, du relais 4x10km et du skiathlon 15+15km départ groupé en ski de fond, dans lesquelles il s'est classé respectivement 1er, 2ème et 10ème, et avait gagné la médaille d'or et d'argent, a été disqualifié des XXIIes Jeux Olympiques d'hiver en 2014 à Sotchi par la commission disciplinaire du CIO présidée par M. Oswald. Veuillez noter que cette décision peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Alexander Legkov a atteint ce qui constitue à ce jour le sommet de sa carrière le 6 janvier 2013, lorsqu’il a été le premier fondeur russe à remporter le Tour de Ski de la FIS, cette intense compétition disputée en une semaine sur cinq sites différents et qui réunit toutes les distances et les deux styles du ski de fond. Le champion originaire de Moscou s’est à cette occasion montré plus fort que deux champions olympiques, le Suisse Dario Cologna et le Norvégien Petter Northug, s’installant fermement parmi les plus sérieux prétendants aux honneurs à Sotchi en 2014.

Dans la dernière ligne droite menant au plus grand défi de sa carrière, il ne perd pas une minute de préparation entre les différentes compétitions de la saison 2013-2014. « Comme tout sportif, je rêve de remporter une médaille olympique. Cela dit, ce qui est actuellement important, c’est de ne pas tomber malade ou se blesser. Il faut rester concentré sur son but, sur son rêve, et si on s’y tient, tout se met correctement en place.  Mais je n’y pense pas à chaque minute. Il adviendra ce qu’il adviendra, c’est la vie. J’espère juste que tout va fonctionner pour moi tel que je l’ai planifié ! »

Arrivé sur la scène internationale en 2002, et ayant disputé tous les Championnats du monde de ski nordique depuis 2005, Aleander Legkov a participé à ses premiers Jeux Olympiques en 2006 à Turin où il s’est classé 37e en poursuite 2x15km et 20e du 50km style classique. « J’étais déjà tellement heureux de m’être qualifié et de pouvoir participer aux Jeux ! » observe-t-il.

Le podium s’envole à Vancouver…

Quatre ans plus tard, fort de ses premières victoires en Coupe du monde, et notamment d’une 2e place au classement général en 2007, il est « prêt à se battre pour une médaille » à Vancouver. « Malheureusement, cela n’a pas marché pour moi » dit-il, pensant sans doute au final de la poursuite 2x15km le 20 février 2010. Ce jour-là, Lekgov est en effet parmi les quatre derniers concurrents à se disputer la victoire à quelques centaines de mètres de l’arrivée, mais il décroche légèrement dans la petite descente débouchant dans le stade du Parc olympique de Whistler et se classe finalement 4e à quatre secondes du vainqueur suédois Marcus Hellner et à une seconde de la médaille de bronze.

Avant de démarrer ce nouvel hiver olympique qui arrive après sa meilleure saison (en plus de sa victoire dans le Tour de Ski, il a terminé 2e du classement général de la Coupe du monde et remporté le petit globe de cristal des distances), Alexander Legkov s’est mis en jambes en Australie en s’imposant sur les 42km de la traditionnelle « Kangaroo Hoppet » à Falls Creek, où l’équipe russe était par ailleurs en stage de préparation durant le mois d’août. Il a ensuite pris la 3e place du classement général du « Ruka Triple », le minitour de Kuusamo (Finlande) disputé entre le 29 novembre et le 1er décembre, puis a remporté mi-décembre le relais 4x7,5 km de Lillehammer avec la formation russe. « Aujourd’hui, je suis certain d’être prêt mentalement et physiquement pour les Jeux de Sotchi. Mon heure est arrivée. Je vais tout donner… ».

back to top En