skip to content
Date
27 juil. 1952
Tags
Helsinki 1952

Aleksandra Chudina polyvalente à la puissance 3

Certains athlètes sont difficiles à classer. Ce sont des personnages aux talents multiples qui peuvent briller dans un certain nombre de sports, mais en règle générale il est facile d’identifier leur talent spécifique. Ils finissent donc par se concentrer sur un seul domaine. Mais cela n’a pas été le cas de la Soviétique Aleksandra Chudina.


Elle a développé des qualités de niveau international en hauteur, en longueur, au javelot, en patinage de vitesse, en pentathlon et au volleyball. Elle était probablement l’athlète la plus polyvalente à Helsinki, certainement en athlétisme.

Sa carrière débute juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsqu’elle termine vice-championne d’Europe du saut en hauteur en 1946. Huit ans plus tard, elle retournera dans l'arène européenne pour décrocher le titre du pentathlon et terminer deuxième de la longueur. Elle se classera également cinquième du javelot et sixième de la hauteur.

Toutefois, entre ces faits d’armes, la question est de savoir si elle peut mettre à profit son incroyable polyvalence dans la compétition la plus exigeante de toutes. Les Jeux de 1952 à Helsinki vont livrer la réponse. Aleksandra Chudina est engagée dans trois concours : la hauteur, la longueur et le javelot.

La longueur figure en tête de liste et la compétition se solde par un mano a mano serré entre la Soviétique et la Néo-Zélandaise Yvette Williams. C’est Aleksandra qui mène après les deux premiers tours, mais l'athlète kiwi retombe ensuite 10 cm plus loin et, malgré toutes ses tentatives, Aleksandra Chudina ne peut faire mieux. Après une épreuve, elle a déjà une médaille d’argent dans son escarcelle.

Vient ensuite le javelot. Aleksandra a beau battre le record olympique dès son premier lancer, elle n’est pas sur le podium après quatre de ses six essais. Le suivant toutefois lui permet de grimper à la troisième place, d’où elle ne bougera plus. Son score est donc de deux médailles dans deux épreuves différentes.
Son dernier effort se situe sur le sautoir de la hauteur, où la barre à 1,63m qu’elle efface lui permet d’obtenir une nouvelle médaille de bronze. Engagée dans trois épreuves si contrastées et aux exigences techniques si différentes, Aleksandra Chudina repart donc de Finlande avec trois médailles.

back to top