skip to content
Date
19 déc. 2006
Tags
Actualités Olympiques

Alberto Tomba ou l’art du zigzag


Une fois les skis fixés et les lunettes réajustées, la Bomba italienne fait le vide et scrute le lointain… Le feu passe au vert, il s’élance. Zigzaguant comme un bélier, Alberto Tomba sévit sur les pistes du monde entier, se forgeant une réputation et un palmarès en béton. Aujourd’hui, il fête ses 40 ans et n’a rien perdu de son explosivité.
 
Tutto oro
La carrière olympique d’Alberto Tomba débute à Calgary en 1988. Le jeune skieur, alors âgé de 21 ans, fait de cette première expérience un exploit aussi inattendu que spectaculaire. En effet, il participe à deux épreuves de ski alpin et décroche ni plus ni moins que deux médailles d’or. Au slalom, il distance de justesse l’Allemand Frank Wörndl de six centièmes et se classe ainsi à la tête du tableau final. Au slalom géant, il bat l’Autrichien Hubert Strolz de 86 dixièmes et porte à son cou sa deuxième médaille d’or. Le skieur italien conclut donc cette édition par un doublé doré et affirme son style explosif et dynamique.
 
À Albertville en 1992, l’Italien se remet à peine d’une fracture de la clavicule et doit compter avec un surpoids. Les avis sont partagés : parviendra-t-il à répéter son exploit de Calgary ? Ne démentant pas sa réputation, il effectue une très bonne descente et décroche l’or au slalom géant. La Bomba est de retour ! Quelques jours plus tard, il tente de renouveler cette performance au slalom, mais passe à seulement 28 dixièmes de l’or, devancé par le Norvégien Finn Jagge.
 
À Lillehammer en 1994, il prend à nouveau part aux mêmes épreuves, devenues désormais ses spécialités. Tout commence le 23 février avec le slalom géant : l’amatore di pasta ne réussit pas à terminer cette épreuve et se retrouve hors classement. Quatre jours plus tard, il participe à la première manche du slalom, au terme de laquelle il arrive 12e après avoir raté une porte. L’or de 1988 et de 1992 semble alors bien loin. Mais Alberto ne baisse pas les bras et réalise une seconde manche extraordinaire qui le hissera directement sur la deuxième marche du podium.
 
À Nagano en 1998, il participe à ses quatrièmes Jeux Olympiques, mais ne remporte aucune médaille. Quelques mois plus tard, il annonce sa retraite.
 
Hors piste
Touche à tout, Alberto Tomba, s’associant au parfumeur Lancaster, met au point, quelques années plus tard, un parfum nommé Indescent. Effigie de plusieurs marques, il se retrouve également sur divers plateaux photo et au centre d’événements promotionnels. En 2000, il joue la carte de l’acteur dans le film italien Alex l’ariete.
 
L’accomplissement
En 2000, la Bomba reçoit l’Ordre olympique des mains de Juan Antonio Samaranch au Musée Olympique de Lausanne. Une décoration qui récompense le premier skieur alpin à avoir remporté deux médailles d’or dans la même épreuve (slalom géant), à avoir gagné cinq médailles olympiques et à avoir décroché des médailles olympiques lors de trois éditions différentes des Jeux d’hiver.
 

Ciao la Bomba !




Alberto
TOMBA

Ski
(Italie)
back to top En