skip to content
Date
18 nov. 2014
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Agenda olympique 2020 : la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique dévoilée

Pour le président du CIO, "le temps du changement, c’est maintenant".


Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a communiqué aujourd'hui les 40 propositions qui composent l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, lesquelles feront l'objet d'une discussion et d'un vote par l'ensemble des membres du CIO lors de la 127e Session réunie à Monaco les 8 et 9 décembre prochains.

À l'occasion de la présentation publique des recommandations au Musée Olympique de Lausanne, le président Thomas Bach a dit des 20+20 propositions qu'elles marquaient "le point d’orgue d'une année de débats et d'échanges ouverts, transparents et vastes entamés à la mi-2013."

"Ces 40 recommandations sont comme les pièces d'un puzzle, a-t-il ajouté. Lorsque vous les mettez ensemble, apparaît l’image du CIO préservant le caractère unique des Jeux Olympiques et renforçant la place du sport dans la société."

Le président du CIO a soumis dans un premier temps les recommandations à une table ronde d'athlètes qui, pour bon nombre d'entre eux, ont activement contribué à l'Agenda olympique 2020. Ont participé aux discussions plusieurs médaillés olympiques.*

Principaux sujets traités dans les recommandations :

- Modifier la procédure de candidature (Recommandation 1), avec l'adoption d'une nouvelle philosophie invitant les villes candidates potentielles à présenter un projet qui correspond à leurs besoins sportifs, économiques, sociaux et de planification environnementale à long terme. Positionner la procédure en tant qu'invitation et instaurer "une phase d'invitation" au cours de laquelle le CIO informera les villes envisageant une candidature des perspectives qu'offre cette nouvelle procédure, en particulier en termes d'héritage et de durabilité. L'organisation de sports et d'épreuves en dehors de la ville hôte et, même dans des cas exceptionnels, en dehors du pays hôte pourrait également être autorisée, dans le respect toutefois de l'intégrité du village olympique.

- Réduire le coût de candidature (Recommandation 3), par la diminution du  nombre de présentations autorisées et par l’apport de la part du CIO d’une importante contribution financière, sans oublier l'accent mis sur la prise en compte, dès le début du projet, de la durabilité d'une candidature.

- Passer d’un programme basé sur des sports à un programme basé sur des épreuves (Recommandation 10). Limiter les accréditations pour les athlètes, entraîneurs et autres membres du personnel d’encadrement des athlètes pour  veiller à ce que les Jeux ne deviennent pas encore plus grands. Autoriser maintenant l’admission de plus de 28 sports au programme tout en respectant ces limites.

- Renforcer le 6e principe fondamental de l’Olympisme (Recommandation 14). Le CIO inscrira la non-discrimination sur la base de l’orientation sexuelle dans le 6e principe fondamental de l’Olympisme figurant dans la Charte olympique.

- Lancer une chaîne de télévision olympique (Recommandation 19) pour offrir une plateforme aux sports et aux athlètes au-delà de la période des Jeux Olympiques, 365 jours par an. Entrer pleinement dans l’ère du numérique et se rapprocher des jeunes avec les outils qui leur sont familiers. Cette chaîne sera une plateforme mondiale et une occasion de diffuser les valeurs olympiques tout en mettant en relief les projets culturels et humanitaires du CIO. Les villes candidates pourront également bénéficier d’un certain degré d’exposition durant la phase de candidature.

- Renforcer les principes de bonne gouvernance et l’éthique et les adapter aux nouvelles exigences. Assurer le respect des Principes universels de base de la bonne gouvernance (Recommandation 27); améliorer la transparence des comptes  (Recommandation 29) avec préparation et vérification des états financiers du CIO conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS) même s’il ne s’agit pas d’une obligation légale. Renforcer l’indépendance de la commission d’éthique du CIO (Recommandation 30) avec l’élection du président et des membres de la commission par la Session du CIO. Le CIO créera également le poste de responsable de la conformité (Recommandation 31) pour conseiller les membres du CIO, le personnel du CIO, les CNO et les FI à cet égard.

Les athlètes restent le sujet central de ces 40 propositions avec la protection des athlètes intègres au cœur de la philosophie du CIO. La priorité accordée à "l’expérience des athlètes" fera partie des critères d’évaluation, sans compromis possible sur la qualité de l’aire de compétition et l’importance primordiale du village olympique.

Consultez l’Agenda olympique 2020 - 20+20 recommandations ici.

Consultez l’Agenda olympique 2020 - contexte et cadre général ici.

“Au cours de l’année passée, nombreux sont ceux qui m’ont demandé pourquoi il y avait un désir de changements. Après tout, les Jeux Olympiques, le CIO et le Mouvement olympique ont remporté bien des succès et nous sommes dans une très bonne position,” fait observer le président Thomas Bach. “Ma réponse est que nous sommes maintenant en position d’insuffler le changement nous-mêmes plutôt que d’y être contraints. Nous devons prendre les devants avec l’Agenda olympique 2020. Nous avons là l’opportunité de le faire et nous devons saisir ce moment – le temps du changement, c’est maintenant.”

Il n’y a pas de modification proposée à la limite d’âge de 70 ans pour les membres du CIO. Pour un nombre restreint de cas (5), le mandat de membre pourra être prolongé une seule fois pour un maximum de quatre ans (Recommandation 37). Il n’y a pas de proposition en vue d’autoriser les membres à visiter les villes candidates mais il y a une proposition invitant à une analyse et une discussion plus poussées des forces et faiblesses des villes candidates, ainsi que des risques et opportunités pour chacune d’elles (Recommandation 2).

Les 40 recommandations ont été finalisées par la commission exécutive en octobre dernier après présentation, par les présidents correspondants, des travaux des 14 groupes  chargés de peaufiner les propositions émises depuis le début de l’année. Outre des représentants des parties prenantes du Mouvement olympique, dont les Comités Nationaux Olympiques, les Fédérations Internationales, les partenaires TOP et les athlètes, les groupes de travail comprenaient des experts de la société civile tels que les Nations Unies, Google/YouTube, Transparency International, la Fondation Clinton, le Victoria and Albert Museum, et la Banque mondiale.

L’Agenda olympique 2020 a suscité un vif intérêt à travers l’ensemble du Mouvement olympique. Les débats tenus sur le sujet lors de la 126e Session du CIO à Sotchi, par exemple, ont donné lieu à 211 interventions de la part des membres du CIO. Les propositions ont également été discutées par les commissions du CIO et lors de deux Sommets olympiques qui réunissaient les présidents des principales composantes du Mouvement olympique. 

Le processus de consultation largement ouvert et transparent sur l’Agenda olympique 2020 a été lancé par le président Thomas Bach il y a plus d’un an. À la suite de son appel à contributions, plus de 40 000 communications ont été reçues et 1 200 idées concrètes émises. 

*Liste des athlètes présents à la table ronde :

Claudia Bokel – Allemagne – Escrime – Médaillée olympique d'argent; membre du CIO, présidente de la commission des athlètes du CIO

Vincent Defrasne – France – Biathlon – Médaillé olympique d'or et double médaillé de bronze; athlète modèle aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ)

Susana Feitor – Portugal – Marche – A participé à cinq éditions des Jeux Olympiques; membre de la commission des athlètes du CNO portugais et formatrice pour le programme de suivi de carrière des athlètes du CIO

Jessica Fox – Australie – Canoë – Médaillée olympique d'argent; médaillée d'or aux JOJ; jeune ambassadrice aux JOJ

Jade Jones – Grande-Bretagne – Taekwondo – Médaillée olympique d'or; médaillée d'or aux JOJ

Stéphane Lambiel – Suisse – Patinage artistique – Médaillé olympique d'argent; athlète modèle aux JOJ

Marsha Marescia – Afrique du Sud – Hockey – triple olympienne

Kaveh Mehrabi – Iran – Badminton – olympien (Jeux Olympiques de 2008 à Beijing); membre du comité des sportifs de l'AMA

Koji Murofushi – Japon – Lancer du marteau – Médaillé olympique d'or et d'argent; directeur des sports de Tokyo 2020

Maria Höfl-Riesch – Allemagne – Ski – triple médaillée olympique d'or et médaillée olympique d'argent

Jean-Michel Saive – Belgique – Tennis de table – septuple olympien; président de la commission des athlètes des Comités Olympiques Européens 

CITATIONS DE MEMBRES DU MOUVEMENT OLYMPIQUE :

“Soutenir le sport propre et les athlètes intègres, telle est la mission première du CIO et de l’AMA. Le CIO s’est montré à plusieurs reprises prêt à s’investir pour rendre le sport olympique crédible et ces propositions constituent une étape importante dans cet effort. Certaines de ces recommandations pour l’Agenda olympique 2020 insistent sur la nécessité de poursuivre et accroître cet investissement dans le but de protéger le sport et les athlètes. Les amateurs de sport doivent pouvoir croire en l’intégrité des épreuves sportives qu’ils suivent si notre Mouvement doit avoir un avenir et le bien qu’il peut faire perdurer.”
Craig Reedie, vice-président du CIO et président de l’AMA

“Nous devons trouver un moyen d’introduire de nouveaux sports et des sports qui parlent aux jeunes.
J’ai été très impressionné par les nouveaux sports présentés au "Sports Lab" lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing l’été dernier et en particulier par l’état d’esprit des athlètes participants. Nous devons nous montrer flexibles pour admettre de nouvelles épreuves – et je pense que les recommandations contenues dans l’Agenda olympique 2020 nous aideront à le faire. Par-dessus tout, la crédibilité du sport demeure selon moi cruciale pour l’avenir du Mouvement olympique. C’est bien de voir que nous investissons dans la protection des athlètes qui jouent franc jeu, quand nous nous attaquons au dopage et particulièrement quand nous luttons contre le trucage et  la manipulation des compétitions.”
John Coates, vice-président du CIO

“Il y a trente ans, je devenais la première athlète marocaine à remporter une médaille d’or aux Jeux Olympiques. La manière dont mon pays a fêté cette victoire m’a montré le rôle important que jouent le sport et les Jeux Olympiques dans la vie des citoyens. Il est donc essentiel pour moi qu’en tant que Mouvement, nous continuions à évoluer et à rester en phase avec les athlètes et le monde qui nous regarde. C’est pourquoi je soutiens pleinement les propositions de l’Agenda olympique 2020 et je suis impatiente de voir comment les Jeux Olympiques peuvent tirer profit de nos conclusions  finales.”
Nawal El Moutawakel, vice-présidente du CIO et présidente de la commission de coordination des Jeux de Rio 2016 

“L’Agenda olympique 2020 est le fruit de la contribution de nombreuses parties issues du monde entier et d’horizons très divers qui rendra notre mouvement plus fort à l’avenir. 
Les Jeux Olympiques continuent de repousser les limites et d’attirer de nombreux publics différents  dans le monde. Nous devons poursuivre dans cette voie. Le pouvoir de l’idéal olympique est qu’il reflète des idées universelles de différentes manières à travers le monde. L’Agenda olympique 2020 renforcera notre succès.”
Zaiqing Yu, vice-président du CIO et vice-président de l’ACNO

“Ces réformes détermineront le développement futur du Mouvement olympique de sorte que le sport olympique puisse continuer à relier les individus dans le monde. Lors de l’assemblée générale de l’ACNO tenue au début de ce mois à Bangkok, nous avons accordé notre soutien unanime à l’Agenda olympique 2020. Comme le président du CIO l’a dit, le bon moment pour changer, c’est quand vous avez du succès et c’est assurément un plaisir d’assister maintenant au lancement de ces réformes qui nous permettront de rester en phase avec toutes les générations à travers le monde. Nous devons continuer à attirer à nous différentes cultures et populations avec un message unificateur fondé sur les valeurs olympiques.”
Cheik Ahmad Al-Fahad Al-Sabah, membre du CIO, président de l’ACNO et de l’OCA, président de la commission de la Solidarité Olympique du CIO

“Les Fédérations Internationales ont été associées à chaque étape de la formulation de ces  recommandations, qui établissent un plan détaillé pour l’avenir du sport olympique.
Dans le cadre des groupes de travail et à travers nos représentants au CIO, nous avons pu contribuer à formuler ces propositions qui, si elles sont acceptées, conduiront à une plus grande souplesse et permettront de maintenir l’intérêt pour le sport olympique, en particulier chez les jeunes.”
Francesco Ricci Bitti, président de l’ITF et président de l’ASOIF

“Pour les sports d’hiver, il est impératif que les Jeux Olympiques d’hiver restent strictement limités aux sports de neige et de glace. Nous devons continuer à accroître leur popularité, inciter plus de villes à proposer des candidatures olympiques qui font leur promotion, et faire en sorte que les Jeux Olympiques demeurent attrayants dans le monde entier.
Il doit y avoir de la place pour une large variété de projets olympiques et les propositions contenues dans l’Agenda olympique 2020 sont conçues pour encourager à se porter candidates davantage de villes aux idées différentes quant à la taille et à l’envergure des Jeux. Le CIO reste à l’écoute et souhaite que la procédure de candidature incite les villes et les gouvernements à proposer des Jeux attrayants pour leurs citoyens.”
Gian-Franco Kasper, membre du CIO, président de la FIS et président de l’AIOWF

“Je suis extrêmement satisfaite de la recommandation de l’Agenda olympique 2020 qui introduit la mention de la préférence sexuelle dans les principes fondamentaux de la Charte olympique. Cette recommandation du CIO envoie un puissant message à tous les athlètes, et au monde en général, celui du refus total de toute discrimination. La mention de l’orientation sexuelle réaffirme l’idée que le sport olympique défend des valeurs fondamentales et garantit, nous l’espérons, que tout athlète assistant aux Jeux Olympiques se sente inclus et accepté. Et cet amendement à la Charte devrait aussi, nous l’espérons, envoyer un message de tolérance et de reconnaissance au reste du monde.”
Angela Ruggiero, membre  du CIO, vice-présidente de la commission des athlètes du CIO, 4 médailles olympiques (1 d’or, 2 d’argent, 1 de bronze)

“Les recommandations de l’Agenda olympique 2020 devraient modifier le processus de candidature de manière positive. Je pense qu’il est important de ramener tout particulièrement les Jeux Olympiques d’hiver à leurs racines, à savoir à une organisation à la manière d’un authentique festival de sports d’hiver où les habitants de la ville hôte sont aussi importants que les athlètes.
Les villes candidates auront la chance de se concentrer sur des Jeux adaptés au contexte local – sur le plan social, économique et environnemental – et je pense que c’est un grand pas en avant. Il est également positif, selon moi, que le CIO encourage la réutilisation des sites, l’usage de sites temporaires et même de certaines installations situées dans d’autres régions et pays. Cela abaissera les coûts, ce qui devrait, nous l’espérons, augmenter l’attrait de l’organisation des Jeux pour un plus grand nombre de pays.”
– Ole Einar Bjørndalen, membre du CIO et athlète le plus médaillé des Jeux Olympiques d’hiver, 13 médailles olympiques (8 d’or, 4 d’argent, 1 de bronze)

###

Le CIO est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires déterminés à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, aidant ainsi les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde. 

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Matériel vidéo de qualité

Veuillez utiliser le lien suivant pour télécharger des séquences vidéo de qualité pour vos reportages : http://vimeopro.com/afpservices/cio-lausanne
mot de passe : Lausanne

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur Flickr

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et YouTube.

back to top