skip to content
Agassi andre Getty
Date
03 août 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Tennis

Agassi gagne une médaille d’or précieuse en tennis


Les Jeux Olympiques ont une résonance particulière pour Andre Agassi. Son père, Emmanuel, a en effet représenté l’Iran en boxe aux Jeux de 1948 et de 1952. S’il a perdu à chaque fois son premier combat, il a néanmoins transmis l’amour des Jeux à ses enfants.

Après avoir émigré aux États-Unis, Emmanuel Agassi a mis toute son énergie sportive au service de l’entraînement de son jeune fils au tennis. Andre s’est tout de suite trouvé dans son élément, et dès l’âge de trois ans, il soutient déjà des échanges.

À 20 ans, il est devenu une star internationale et gagne son premier tournoi du grand chelem en 1992 à Wimbledon.

Pour ce qui est des Jeux Olympiques, Agassi se sent totalement concerné. Américain patriote, il voit les Jeux comme une occasion de représenter son pays plutôt que lui-même et se jette à corps perdu dans ce défi. Son parcours à Atlanta ne sera jamais un long fleuve tranquille. Il doit ainsi en passer par des tie-breaks contre le Suédois Jonas Björkman, abandonner le premier set à l’Italien Andrea Gaudenzi avant de devoir batailler trois sets face au Sud-Africain Wayne Ferreira.

Agassi gagne une médaille d’or précieuse en tennis Getty

Après un affrontement aussi ardu pour gagner le droit de disputer la finale, l’ultime rencontre s’apparente plutôt à un match à sens unique. Agassi domine en effet l’Espagnol Sergi Bruguera, spécialiste de la terre battue, en trois sets secs, 6-2, 6-3, 6-1, et explose de joie. Il réussira même le « chelem d’or » en remportant au cours de sa carrière les tournois de Wimbledon, de Roland-Garros, l’US Open et l’Open d’Australie, ainsi que le titre olympique. Curieusement, la première joueuse à avoir réalisé ce « chelem d’or » est l’Allemande Steffi Graf qui deviendra par la suite Madame Agassi.

back to top En