skip to content
IOC / Christophe Moratal
Date
06 juin 2016
Tags
Actu CIO

Actualités Olympiques


ACTIVITÉS DU CIO

PRÉSIDENT

Lors de sa réunion du 1er au 3 juin à Lausanne, la commission exécutive (CE) du CIO a annoncé d’autres mesures fermes pour protéger les athlètes intègres aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Ainsi, le budget affecté au programme de contrôles préalables aux Jeux Olympiques est maintenant doublé; une commission disciplinaire a déjà été constituée et est déjà à pied d’œuvre; une assemblée des parties prenantes aux Jeux Olympiques aura lieu en juin; le programme de réanalyse des échantillons des Jeux de Beijing 2008 et de Londres 2012 sera élargi; et un sommet olympique évaluera et réexaminera en octobre l’ensemble du programme antidopage et des mesures prises après les Jeux Olympiques de Rio 2016. Déclaration complète ici.

Lors de la présentation sur l’état d’avancement des préparatifs, les organisateurs des Jeux Olympiques de Rio 2016 ont livré les dernières informations sur la situation politique actuelle au Brésil et ont rapporté que tous les échelons gouvernementaux continuent de manifester leur total soutien aux Jeux de cet été. Un point a été fait sur la construction des sites et la sécurité aux Jeux.

Concernant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, la CE s'est déclarée favorable à la proposition d'ajout de cinq nouveaux sports -karaté, skateboard, escalade sportive, surf et baseball/softball - au programme de ces Jeux. Si cette proposition est entérinée par la 129e Session du CIO en août prochain à Rio de Janeiro, il s'agira de la plus vaste refonte du programme olympique de l'histoire moderne.

Le nouveau président du comité d’organisation de PyeongChang 2018, Lee Hee-beom s’est présenté aux membres de la CE pour la première fois après son entrée en fonction le 16 mai dernier. La CE a approuvé le choix de la mascotte des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 — un tigre blanc baptisé "Soohorang" (voir aussi sous ‘comités d’organisation des Jeux Olympiques’).

La CE a également entendu des rapports sur les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 ainsi que sur les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018.

Par ailleurs, la CE a confirmé le passage des quatre villes candidates à l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 (Los Angeles, Rome, Budapest et Paris – villes citées dans l’ordre du tirage au sort) à l'étape 2 de la procédure de candidature.

La CE a annoncé les noms des dix athlètes qui composeront l’équipe olympique des réfugiés et qui défileront derrière le drapeau olympique, immédiatement après le pays hôte, le Brésil, lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Rio 2016. À l'instar de toutes les équipes présentes aux Jeux, l'équipe olympique des réfugiés disposera de son propre personnel d'encadrement (officiels, entraîneurs, médecins) afin de satisfaire aux besoins techniques des athlètes. Tegla Loroupe (Kenya), olympienne et ancienne détentrice du record du monde du marathon, a été nommée chef de mission de l'équipe, et Isabela Mazão (Brésil), dont le nom a été proposé par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), chef de mission adjointe. Elles superviseront cinq entraîneurs et cinq officiels d'équipe. Infos détaillées et noms des athlètes ici.

La CE proposera huit candidats à l'élection au titre de membre du CIO à sa 129e Session, laquelle se tiendra en prélude aux Jeux Olympiques de Rio 2016 cet été. Cette liste est l'aboutissement de la première procédure de recrutement ciblé des membres du CIO telle que définie dans l'Agenda olympique 2020. Les candidats viennent d'horizons aussi divers que le sport, la culture, la médecine, la sociologie, l'économie, la justice et la gestion. L'égalité des sexes est assurée, avec quatre hommes et quatre femmes figurant sur la liste. Voir liste ici.

Afin de protéger les droits des athlètes, la CE a décidé d'autoriser à titre exceptionnel les athlètes koweïtiens qualifiés à participer aux Jeux Olympiques de Rio 2016, comme athlètes indépendants, si le CNO du Koweït devait toujours être suspendu à cette date.

© CIO / Christophe Moratal

Le président s’est entretenu avec le nouveau président du comité d’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, Lee Hee-boem, accompagné par Yeo Hyung-koo et Kim Jaeyoul respectivement secrétaire général et vice-président du comité d’organisation. Gunilla Lindberg, présidente de la commission de coordination du CIO pour ces Jeux était également présente.

Profitant de leur présence à Lausanne, le président du CIO a rencontré les vice-présidents du CIO, Nawal El Moutawakel, Craig Reedie, John Coates et Zaiqing Yu, le membre de la CE du CIO, Ching-Kuo Wu ainsi que les membres du CIO, Richard W. Pound et Tsunekazu Takeda, et le membre honoraire du CIO, Carlos Arthur Nuzman.

© CIO / Christophe Moratal

Le 2 juin au Musée Olympique, le président du CIO et le président de la Fédération mondiale de l’industrie du sport (WFSGI), Frank A. Dassler ont signé un mémorandum de coopération entre leurs deux organisations. Ce mémorandum s’appuie sur l’esprit du code de conduite signé en décembre 1997, et vise à renforcer la relation entre le Mouvement olympique et l’industrie du sport. Les deux organisations ont un intérêt mutuel pour atteindre des objectifs communs et une vision centrale de ‘construire un monde meilleur à travers le sport’ sur la base de l’Agenda olympique 2020. Communiqué complet sur www.wfsgi.org.

© World Archery

Le président Thomas Bach a visité, aux côtés du président de la Fédération mondiale de tir à l'arc (World Archery) et membre de la CE du CIO, Uğur Erdener, le centre d'excellence du tir à l'arc actuellement en construction à Lausanne. Cette installation, qui devrait ouvrir ses portes en décembre 2016, s'accompagnera d'un centre de recherche et d'un pôle éducatif, et accueillera athlètes d'élite et espoirs, aussi bien suisses qu'étrangers.

© 1996/Allsport/Michael Cooper

Réagissant à l’annonce du décès de la légende de la boxe Mohamed Ali, le président Thomas Bach a rendu hommage à l’athlète: « La nouvelle de la disparition de Mohamed Ali m’a profondément touché et a plongé le Mouvement olympique dans la tristesse. Nos pensées vont à sa famille. C’était un athlète qui a touché le cœur du monde entier, un athlète qui s’était engagé au-delà du sport, un athlète qui a courageusement donné l’espoir à tant de malades en allumant la vasque olympique et en ne cachant pas son propre mal. C’était un athlète qui se battait pour la paix et la tolérance – c’était un véritable olympien. » C’est sous le nom de Cassius Clay que le tout jeune boxeur part concourir aux Jeux Olympiques de Rome 1960 et décroche la médaille d’or dans la catégorie des poids mi-lourds. Il a allumé la vasque olympique lors de l’ouverture des Jeux Olympiques de 1996 à Atlanta (photo) et avait fait une apparition spéciale à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Londres 2012. Communiqué complet ici.

AUTRES NOUVELLES OLYMPIQUES

Le CIO a participé à un séminaire national sur l’intégrité dans le sport tenu conjointement avec INTERPOL à Rio de Janeiro les 30 et 31 mai (photo ci-dessus). S'adressant aux représentants des forces de police brésiliennes ainsi qu'au gouvernement, le CIO a expliqué de quelle manière une unité de renseignements conjointe sur l'intégrité allait opérer en collaboration avec des experts du comité d'organisation de Rio 2016. Cette unité sera responsable de la prévention, du contrôle et de l'évaluation de toute activité contraire à l'éthique en lien avec les Jeux Olympiques. Cette unité sera soutenue dans cette entreprise par le Département de la police fédérale et le Secrétariat pour la sécurité des grands événements, ainsi que par Interpol, si besoin, en cas d'acte criminel par exemple. À l'occasion de ce séminaire, le CIO et INTERPOL ont conjointement lancé le "Manuel sur la protection du sport contre les manipulations de compétitions." (cliquez ici pour lire le manuel). À l'issue du séminaire, deux jours de formation pour les agents de police et les procureurs chargés des enquêtes en lien avec des arrangements de matchs, des paris sportifs et le crime organisé, se sont tenus les 2 et 3 juin à Rio de Janeiro. Un fort accent a été placé à nouveau sur la protection des prochains Jeux Olympiques. Communiqué complet ici.

FÉDÉRATIONS INTERNATIONALES DE SPORT

FI ÉTÉ

L’Association Internationale de Boxe (AIBA) que préside le membre de la CE du CIO, Ching-Kuo Wu a réuni un Congrès extraordinaire à Lausanne le 1er juin dans un souhait de retirer l’article 13 (J) des statuts de l’AIBA. Le nouvel article ouvrira les portes aux boxeurs de toutes les organisations afin de participer aux compétitions de l’AIBA. L’amendement a été ratifié par 95% des délégués présents au Congrès. Cet amendement à l’article 13 (J) permettra immédiatement aux fédérations nationales d’inscrire tous les boxeurs professionnels non-AIBA aux tournois de qualification olympiques APB/WSB à Vargas (Venezuela) du 3 au 8 juillet selon le critère d’inscription des boxeurs pro. Cette compétition attribuera 26 billets pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. La décision de l’AIBA soutient l’Agenda olympique 2020 qui vise à s’assurer que les meilleurs athlètes au monde puissent être éligibles pour participer aux Jeux Olympiques. Lire nouvel article 13 (J) ici. Infos sur www.aiba.org.

L’Union Cycliste Internationale (UCI) a communiqué le 2 juin la liste des 38 CNO qualifiés pour les épreuves féminines sur route de la prochaine édition des Jeux Olympiques, ainsi que le quota d’athlètes qui leur est attribué. Selon le calendrier du système de qualification olympique de ces épreuves, les CNO ont jusqu’au 15 juin 2016 pour confirmer leur utilisation des places obtenues. L’UCI réattribuera ensuite les places inutilisées. Les épreuves olympiques de cyclisme sur route se dérouleront les 6 et 7 août à Fort Copacabana (course en ligne) et le 10 août à Pontal-Barra (contre-la-montre). Infos sur www.uci.ch.

La Fédération mondiale de lutte (UWW) s’est jointe au département des sports du CIO, aux fédérations nationales et à la Solidarité Olympique dans le cadre de l’initiative ‘Plus que des médailles’ (More than Medals initiative). Cette initiative est un nouveau concept pour le développement global de la lutte et vise à un développement à long terme pour les fédérations nationales, les entraîneurs et les athlètes juniors. Du 2 au 12 mai, un camp d’entraînement international pour juniors et un stage technique pour entraîneurs (niveau 1) a rassemblé 60 athlètes et 49 entraineurs venus de 19 pays, à l’Institut d’éducation physique de Sukhothai en Thaïlande. Ce camp a offert aux athlètes et entraineurs une expérience enrichissante à la fois sur le tapis de lutte et dans la salle de cours et ce, sous la supervision d’éducateurs de l’UWW et d’experts de haut niveau. Infos sur www.unitedworldwrestling.org.

La Fédération Internationale de Natation (FINA) indique qu’un total de 122 nageurs (71 hommes, 51 femmes) représentant 52 pays participeront les 11 et 12 juin à Setúbal (Portugal) au tournoi de qualification olympique pour le marathon 10km en natation, dernière possibilité de qualification pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. Après la première phase de qualification lors des championnats du monde à Kazan (Fédération de Russie) en 2015 au cours desquels les 10 meilleurs hommes et 10 meilleures femmes ont décroché leurs billets pour Rio, le rendez-vous de Setúbal élira les 15 hommes et les 15 femmes restants qui prendront part à l’épreuve olympique au large de la plage de Copacabana cet été. Infos sur www.fina.org.

À un peu moins de 75 jours avant l’ouverture des Jeux Olympiques de Rio 2016, le directeur général de la Fédération mondiale de voile (World Sailing), Andy Hunt et le responsable des compétitions, Alastair Fox, ont effectué fin mai une dernière visite sur place afin de passer en revue les préparatifs pour la compétition de voile. Des informations leur ont été apportées sur des domaines opérationnels et de services clés tels que la construction du site, le programme des compétitions, les opérations médias, le logement, le transport, la billetterie. Infos sur www.sailing.org.

FI HIVER

La Fédération mondiale de curling (WCF) a organisé fin mai une réunion qui a rassemblé des athlètes internationaux et des experts pendant trois jours, près d’Ottawa (Canada). Réalisée avec le soutien de l’Association canadienne de curling, cette rencontre a vu les participants mener des essais pour étudier l’action de la technologie des têtes de brosse sur la glace et son éventuelle incidence sur la trajectoire de la pierre. Les analyses et résultats ont été passés à la commission compétition et règles et à la commission des athlètes de la WCF, qui a également reçu un rapport préliminaire du Conseil national de recherches du Canada. Les propositions qui seront formulées par les commissions de la WCF seront présentées pour votation au Congrès et à l’Assemblée générale en septembre prochain à Stockholm (Suède). Infos sur www.worldcurling.org.

La 5e édition de la Journée mondiale de la neige a vu la participation de plus de 586’000 personnes dans 625 manifestations organisées le 17 janvier dernier dans 42 pays. La Fédération Internationale de Ski (FIS) vient de publier le rapport final sur cette 5e édition. Ce rapport contient non seulement des chiffres sur les manifestations et les organisateurs mais également des commentaires intéressants du public pour les organisateurs actuels et futurs. Infos sur www.fis-ski.com.

COMITÉS NATIONAUX OLYMPIQUES

© CNO argentin

Le siège du CNO argentin a accueilli la cérémonie de remise des prix aux vainqueurs du concours ‘Amis olympiques’ (“Amigos Olímpicos”), organisé par McDonalds, le partenaire olympique mondial. Les deux jeunes vainqueurs, Ignacio Rodríguez (8 ans) et Catalina Perrotta (9 ans) partiront avec leurs parents à Rio de Janeiro et assisteront entre autres à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques dans le stade de Maracaña. Un jury composé de représentants du CNO, d’athlètes et de journalistes, a choisi les deux vidéos (disponibles sur le site de McDonalds) qui ont su refléter le mieux concept de l’amitié dans le sport. Placée sous la conduite de Máximo Palma, cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs représentants du CNO : la vice-présidente, Alicia Masoni de Morea; le secrétaire général, Mario Moccia; le vice-secrétaire, Víctor Sergio Groupierre; et le directeur général Carlos Ferrea. Infos sur www.coarg.org.ar.

© CNO bahreïni

Le succès de l’édition 2016 de la Journée olympique a été salué par les plus hauts dirigeants sportifs du Bahreïn. Cette année, le CNO bahreïni avait organisé des festivités dans quatre gouvernorats du 14 au 27 mai, avec au programme de nombreuses activités ouvertes à tous les publics. Le président du CNO, également président du Conseil supérieur pour la jeunesse et le sport, Cheik Nasser bin Hamad Al Khalifa a pu assister aux activités organisées le dernier jour sur le circuit international de Bahreïn (photo ci-dessus). Le CNO a également commémoré la Journée mondiale sans tabac le 31 mai. Dans le cadre d’une campagne, réalisée en coopération avec la clinique anti-tabac du ministère de la santé, une équipe du ministère s’est rendu au siège du CNO à Seef pour faire différents examens médicaux. Infos sur www.boc.bh.

Dans le cadre de la préparation des athlètes pour les Jeux Olympiques de Rio 2016, le CNO belge a organisé en collaboration avec l’agence Belga News Agency une formation media destinée aux athlètes et aux entraîneurs. Des conseils pratiques pour faire face à la presse durant les Jeux ont été prodigués aux participants. Grâce à des interviews simulées pour la TV et la radio, les connaissances théoriques ont été mises en pratique. Infos sur www.olympic.be.

© CNO équatorien

Ce sont au total 50 dirigeants, entraîneurs et Sportifs qui ont suivi trois jours de formation continue lors d’un cours d’administration sportive organisé par le CNO équatorien à Cuenca du 19 au 21 mai (photo ci-dessus). Placé sous les auspices de la Solidarité olympique, ce cours a permis aux participants de se familiariser avec les bases de l’Olympisme fondées sur les valeurs d’éthique, importantes dans la gestion d’une organisation sportive. Deux autres sessions de ce cours qui se déroule sur huit mois sont prévues cette année par le CNO : une à Quito et une autre à Cuenca l’année prochaine. Infos sur www.coe.org.ec.

Le CNO du Salvador nous apprend que plus d’une centaine de futurs professionnels en éducation physique de deux grandes universités du pays ont suivi des conférences autour du développement de la compétition de haut niveau et l’importance de la nutrition. Ces conférences ont été données par des experts du CNO chilien, Leonardo Lucero et Juan Tejo, en présence entre autres du directeur exécutif du CNO du Salvador, Rodrigo Meléndez Hirezi. C’est l’Académie olympique salvadorienne qui a mis sur pied ces conférences. Infos sur www.teamesa.org.

Grâce au soutien du CNO espagnol, que préside Alejandro Blanco, et de la Fondation Trinidad Alfonso, 17 fédérations espagnoles vont organiser et développer 24 projets sportifs dans la communauté de Valence à travers le programme de soutien aux compétitions (“Programa de Apoyo a las Competiciones”). C’est ce qu’a souligné un document signé le 31 mai au siège du CNO à Madrid par les fédérations qui ont souhaité promouvoir des manifestations sportives qui se dérouleront dans cette région. Ce projet a débuté en novembre 2015. Par ailleurs, le CNO espagnol et la firme Joma ont présenté l’uniforme que portera l’équipe espagnole aux Jeux Olympiques de Rio 2016. À cette occasion, les présidents des deux institutions ont souligné leur collaboration qui se poursuivra pour les Jeux de Tokyo 2020. Infos sur www.coe.es.

© CIO

Le canoéiste Grigore Obreja (à d. sur photo), médaillé de bronze aux Jeux Olympiques d’Atlanta 1996 avec son coéquipier Gheorghe Andriev (à g. sur photo) (canoë biplace, 500m), est décédé fin mai en région parisienne à l’âge de 48 ans. D’origine roumaine, il avait également participé aux Jeux Olympiques de Séoul 1988. Il a été 33 fois champion de Roumanie et champion du monde à Mexico en 1994. Arrivé en France en 1997, il met son expérience d’athlète de haut niveau à disposition d’un club en région parisienne tout en continuant à participer à des compétitions. Il a amené ainsi en équipe de France une dizaine d’athlètes et récolté plus de 40 médailles au niveau national en tant qu’entraineur. 

© CNO lituanien

La 27e édition de la Journée olympique en Lituanie a établi cette année un nouveau record de participation avec près de 15000 personnes présentes le 28 mai à Siauliai. Organisée par le CNO lituanien, cette manifestation a débuté avec l’allumage d’une flamme par des danseurs folkloriques qui a ensuite été portée par des athlètes candidats à l’équipe olympique jusqu’au lieu des festivités près du lac Talksa. Au programme figurait 45 sports : de la lutte à l’aviron en passant par l’escrime et l’escalade. Des passeports olympiques ont été créés pour la première fois sur lesquels les participants collaient un timbre spécial à chaque fois qu’ils essayaient un sport. Avec au moins huit timbres, les participants recevaient des t-shirts de la Journée (photo ci-dessus). Plus de 2000 coureurs se sont élancés sur trois distances. Les finales des Jeux des écoles lituaniennes ont également eu lieu à Siauliai lors de la Journée olympique. Infos sur www.ltok.lt.

La cycliste (vélo tout terrain), Daniela Campuzano a été désignée porte-drapeau de la délégation mexicaine aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Elle devient la septième athlète féminine à porter le drapeau mexicain à l’occasion des Jeux. L’annonce a été faite le 31 mai par le chef de mission de la délégation, Mario García de la Torre, lors d’une conférence tenue en présence du secrétaire général du CNO mexicain, Pedro Cuervo, du directeur technique, Carlos Cisneros, et du directeur administratif, Juan Guerrero. Infos sur www.com.org.mx.

© CNO portugais

Le 31 mai, le CNO portugais a accueilli à son siège une séance de présentation sur le code de conduite en matière d’intégrité des paris sportifs. La majorité des fédérations sportives nationales étaient présentes à cette occasion. Ce code souligne clairement l’engagement des organisations sportives portugaises à faire face à la menace des paris illégaux, des arrangements de matchs et des manipulations des compétitions sportives à travers un cadre global et solide comprenant des outils d’éducation, de prévention, de surveillance et de réglementation. Ce code, en pleine adéquation avec le Code du Mouvement olympique sur la prévention des manipulations de compétitions et la Convention du Conseil de l’Europe sur la manipulation des compétitions sportives, sera adopté par toutes les instances sportives dirigeantes qui ont signé, à l’issue de cette séance, une déclaration d’engagement à mettre en œuvre rapidement une réglementation harmonisée visant à protéger leur sport de ces menaces, exhortant d’autres parties prenantes à améliorer leur coopération lorsqu’elles abordent ces questions complexes liées à l’intégrité du sport. Infos sur www.comiteolimpicoportugal.pt.

Le comité de sélection du CNO de Singapour, que préside Tan Chuan-Jin, également président du CNO, s’est réuni le 31 mai pour passer en revue les athlètes qui ont franchi le cap et ont été nommés par les associations nationales sportives pour faire partie de l’équipe olympique de Singapour aux Jeux Olympiques de Rio 2016. À ce jour, 21 athlètes ont obtenu leurs billets pour Rio en passant les épreuves de qualification dans leur sport respectif. Une plus large liste d’athlètes a également été donnée sous réserve des critères de qualification des FI ainsi que des procédures de sélection des associations nationales. Une liste définitive sera connue en juillet 2016. Infos sur www.singaporeolympics.com.

© CNO vénézuélien

C’est au siège du CNO que s’est déroulée la première réunion entre le CNO vénézuélien et l’Institut national du sport (photo ci-dessus). L’objectif est d’unir les efforts afin de créer un programme unique au niveau national quant à la formation et la mise à niveau. Etaient entre autres présents Ángel Delgado et María Adela Pérez et Zuleika Seijas, pour le CNO; et Nelson Pérez et César Briceño pour l’Institut. Rappelons que depuis 2015, de nombreux cours, séminaires et congrès ont été organisés dans tout le pays dans le cadre du programme de la Solidarité Olympique afin de mieux assurer la formation des entraineurs, dirigeants et athlètes.

COMITÉS D’ORGANISATION DES JEUX OLYMPIQUES

PyeongChang 2018

© PyeongChang 2018

La mascotte des Jeux de PyeongChang 2018 est un tigre blanc baptisé ‘Soohorang’ (photo). En décidant de prendre un tigre pour mascotte, le comité d'organisation de PyeongChang 2018 a choisi un animal étroitement lié à la mythologie et à la culture coréennes. Le tigre a toujours été présent dans les légendes coréennes; il est un symbole de confiance, de force et de protection. Dans la mythologie, le tigre blanc est considéré comme un gardien, lequel a contribué à protéger le pays et ses habitants. La couleur de la mascotte évoque également son lien avec la neige et la glace des sports d'hiver. Le choix de la mascotte est resté secret jusqu'à son approbation par la CE du CIO le 2 juin. PyeongChang 2018 présentera formellement la mascotte lors de plusieurs événements organisés à Séoul et PyeongChang en juillet, avant une présentation internationale dans la Maison PyeongChang 2018 aux Jeux Olympiques de Rio 2016 au mois d'août. Communiqué complet ici.

Tags Actu CIO
back to top En