skip to content
Date
21 mars 2016
Tags
Actu CIO

Actualités Olympiques


ACTIVITÉS DU CIO

PRÉSIDENT

Du 12 au 15 mars, le président du CIO, Thomas Bach, a effectué sa première visite officielle au Maghreb qui l’a mené à Tunis (Tunisie), Alger (Algérie) et enfin à Rabat (Maroc). Le membre honoraire du CIO et président de l’ACNOA, Lassana Palenfo, a accompagné la délégation du CIO pendant toute la visite.

© CIO / Greg Martin

Lors de la première étape de son voyage, la Tunisie, le président du CIO a fait part de la solidarité du Mouvement olympique aux hauts responsables de l’État rencontrés alors que la Tunisie est à nouveau meurtrie par des attaques terroristes. Il a donné l’assurance au président de la République, Beji Caïd Essebsi, ainsi qu’au chef du gouvernement, Habib Essid, et au président du parlement, Mohamed Ennaceur, que la famille olympique se tenait aux côtés du peuple tunisien dans ces moments difficiles. Le président du CIO a longuement discuté avec les responsables politiques de la manière dont le sport pouvait contribuer à prévenir les dérives des plus jeunes et lutter contre l’obscurantisme. Le président a également pris part à la réunion du comité exécutif et à l’Assemblée générale du CNO tunisien, l’occasion pour lui de féliciter son président, Mehrez Boussayene, et ses collègues pour le travail accompli ces dernières années dans la préparation des athlètes pour les Jeux Olympiques mais aussi dans la mise en œuvre de projets concrets visant à aider les enfants réfugiés libyens dans le sud du pays ou encore à inciter les jeunes filles à pratiquer une activité physique. Le président a eu l’occasion d’aller à la rencontre de jeunes sportifs lors de la cérémonie de la pose de la première pierre du futur siège du CNO tunisien. Communiqué complet ici.

© CIO / Greg Martin

À Alger, le président du CIO a salué les efforts déployés par le CNO algérien sous l’égide de son président Mustapha Berraf, pour mener à bien des projets concrets comme l’identification et l’entraînement des jeunes talents, l’élaboration d’un programme scolaire olympique ou encore l’inclusion systématique de femmes dans les réunions décisionnaires du CNO. Il a également souligné la collaboration excellente entretenue avec le gouvernement, collaboration évoquée lors d’une rencontre avec le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal. Le premier ministre a assuré le CIO du soutien du gouvernement dans la mise à disposition de moyens pour développer les infrastructures sportives dans le pays et faire une place de choix au sport dans le cursus scolaire. Autre moment symbolique de la visite du président : la pose de la première pierre du Musée et de l’académie olympiques d’Alger. Lors de son séjour, le président Thomas Bach était accompagné du membre honoraire du CIO en Algérie, Mustapha Larfaoui, ainsi que de médaillés olympiques algériens. Communiqué complet ici.

© CIO / Greg Martin

À Rabat, dernière étape de sa visite au Maghreb, le président était accompagné de la vice-présidente du CIO Nawal El Moutawakel. Le président a assisté à la réunion du conseil exécutif du CNO marocain sous l’égide de son président, Housni Benslimane, puis a rencontré les fédérations sportives olympiques nationales. La préparation des athlètes marocains aux Jeux de Rio 2016 et la nécessité de protéger les athlètes intègres étaient à l’ordre du jour des réunions, tout comme les programmes développés par le CNO pour la promotion des valeurs olympiques auprès de la jeunesse du pays. Ces mêmes thèmes ont été abordés avec le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, lors d’un échange cordial et fructueux. Le président du CIO a notamment été informé de la mise en place d’une loi visant à renforcer la lutte antidopage au niveau national. Il a été également convenu lors de l’entretien que, dans un délai proche, une réunion entre le CIO, le CNO et le gouvernement aurait lieu à Lausanne pour établir une feuille de route pour le développement du sport au Maroc dans le respect des règles de bonne gouvernance et en conformité avec la Charte olympique. Le point fort de la visite fut la rencontre avec les jeunes athlètes marocains s’entraînant au Centre national des sports Moulay Rachid et qui se préparent pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 et aussi pour ceux de Tokyo 2020. Communiqué complet ici.

De retour à Lausanne, le président du CIO a rencontré le président de l’Association des Fédérations Internationales des sports olympiques d’été (ASOIF), Francesco Ricci Bitti et le directeur exécutif, Andrew Ryan, avec lesquels il a abordé en particulier la prochaine Convention SportAccord qui se tiendra à la mi-avril à Lausanne.

Avec le président de la Fédération Internationale d’Escrime (FIE), Alisher Usmanov, le président Thomas Bach a discuté des prochains Jeux Olympiques de Rio 2016 et en particulier des préparatifs du tournoi olympique d’escrime.

Le président de la Fédération mondiale de danse sportive (WDSF), Lukas Hinder, a rendu visite au président du CIO avec lequel il a abordé la mise en œuvre des recommandations de l’Agenda olympique 2020, et en particulier sur le programme olympique.

Des réunions se sont également tenues avec les membres du CIO, Denis Oswald, Philip Craven, Octavian Morariu et Alexander Zhukov.

MEMBRES

Nicole Hoevertsz membre de la commission des femmes dans le sport du CIO, a mené la délégation du CIO présente à la 60e session de la Commission des Nations Unies de la condition de la femme. Se déroulant du 14 au 24 mars au siège des Nations Unies à New York (États-Unis d’Amérique), cette session est placée sous le thème principal « l’amélioration du statut de la femme en lien avec le développement durable », et qui examine « l’élimination et la prévention de toutes les formes de violence contre les femmes et les jeunes filles ». Dans son discours prononcé le 18 mars pendant les débats généraux, Nicole Hoevertsz a rappelé l’importance du sport dans la promotion de l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles et a appelé à plus de coopération pour arriver à l’objectif de développement durable 5 (voir aussi sous ‘commissions’).

COMMISSIONS

© PyeongChang 2018

La commission de coordination pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang PyeongChang vient d'achever sa sixième visite en République de Corée, satisfaite de la bonne direction prise par le comité d'organisation alors que les préparatifs des Jeux s'intensifient dans les deux dernières années avant la manifestation. Lors de la conférence de clôture avec le président du comité d'organisation de PyeongChang 2018 (POCOG), Yang-ho Cho, la présidente de la commission de coordination, Gunilla Lindberg, s'est en effet dite satisfaite des progrès accomplis dans la construction des sites de compétition et a félicité les organisateurs des Jeux pour le succès de la tenue des premières épreuves tests. Lors de sa visite de trois jours (14-16 mars), la délégation du CIO s'est rendue sur de nombreux sites et a tenu plusieurs discussions avec le POCOG sur tous les aspects relatifs à la préparation des Jeux, notamment l'expérience des athlètes, la planification de l'héritage, la durabilité et le transport ainsi que les plans pour les Jeux Paralympiques. Communiqué complet ici. (Voir aussi sous ‘comités d’organisation des Jeux Olympiques’)

Alexander Zhukov (à d.) et Guo Jinlong. © Getty Images

Au cours d'une visite qui a jeté de bonnes bases pour la collaboration future, une délégation du CIO a rencontré le 16 mars le comité d'organisation de Beijing 2022 (BOCOG) pour la première revue de projet des Jeux Olympiques d'hiver de 2022 à Beijing. Cette journée de réunion a confirmé que le projet olympique de Beijing 2022 connaissait un départ fulgurant, soutenu par une équipe qui a une expérience avérée acquise lors des Jeux de 2008. Le BOCOG s'est engagé à travailler en étroite coopération avec le CIO, les Fédérations Internationales de sports d'hiver et des experts externes pour continuer à développer l'expertise de la République populaire de Chine en matière de sports d'hiver. Outre l'héritage et la durabilité, la revue de projet a mis l'accent sur cinq autres domaines clés dans les premières étapes des préparatifs des Jeux : gouvernance, partenariats commerciaux, communication, sites et infrastructure. Le président de la commission de coordination du CIO, Alexander Zhukov, et le président du comité d'organisation de Beijing 2022, Guo Jinlong, ont donné le ton pour cette revue de projet avec une réunion préparatoire organisée le 15 mars. Communiqué complet ici.

© ONU Femmes / Ryan Brown

En marge de la 60e session de la Commission des Nations Unies de la condition de la femme, le CIO, à travers sa commission des femmes dans le sport, a organisé de concert avec ONU Femmes et le gouvernement du Brésil, un évènement intitulé « La contribution du sport pour parvenir à l’égalité des sexes et pour mettre fin aux violences envers les femmes et les jeunes filles dans le cadre de l’Agenda 2030 des Nations Unies ». Dans son discours d’ouverture, Nicole Hoevertsz (à d. sur photo), membre de la commission, a notamment souligné la proximité des Jeux de Rio et l’héritage durable qu’ils peuvent laisser à travers les actions du gouvernement brésilien pour l’autonomisation de la femme et des jeunes filles, en présence de Phumzile Mlambo-Ngcuga, Sous-Secrétaire générale des Nations Unies et directrice exécutive d’ONU Femmes ainsi que d’Antonio de Aguiar Patriota, représentant permanent du Brésil auprès de l’ONU et président de la 60e session de la Commission de la condition de la femme. Communiqué complet ici.

Lors de sa réunion à Lausanne, la commission du programme olympique que préside Franco Carraro, s’est penchée principalement sur la composition du programme des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le comité d’audit s’est réuni à Lausanne sous la présidence de Pierre-Olivier Beckers-Vieujant.

OTHER OLYMPIC NEWS

© CIO / Getty Images

Sept mois après avoir fui la capitale syrienne de Damas, la nageuse réfugiée Yusra Mardini (photo ci-dessus) espère se qualifier pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 et intégrer l’équipe des athlètes olympiques réfugiés. La jeune Syrienne de 18 ans, qui a représenté son pays aux Championnats du monde en petit bassin en Turquie en 2012, a fui en août 2015 avec sa sœur Sarah le conflit qui sévit dans son pays natal et réside à présent en Allemagne. S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue le 18 mars à Berlin, Yusra a indiqué que participer aux Jeux Olympiques est une occasion unique que tout le monde n’a pas la chance d’avoir. Aussi est-elle déterminée à travailler dur pour réaliser son rêve. « Je veux que les réfugiés soient fiers de moi. Je veux les encourager », a-t-elle dit. Yusra espère faire partie de l’équipe des athlètes olympiques réfugiés qui a été créée par la commission exécutive du CIO et qui sera traitée comme toutes les autres délégations des 206 CNO présents aux Jeux. Les membres de cette équipe doivent remplir des critères sportifs spécifiques et avoir le statut officiel de réfugié vérifié par les Nations Unies. Ils vivront toutefois la même expérience olympique que les athlètes d’autres CNO et auront notamment leur propre cérémonie d’accueil au village olympique de Rio 2016. Communiqué complet ici.

Le CIO et l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) ont annoncé qu’un certain nombre d’échantillons prélevés lors des Jeux Olympiques de Londres 2012 et de Beijing 2008 étaient en cours de réanalyse avant les Jeux de cet été à Rio de Janeiro, une nouvelle initiative visant à protéger les athlètes intègres. À la demande du CIO et avec le financement de ce dernier, l’AMA a par ailleurs mis en place un groupe de travail chargé de rassembler informations et renseignements, de repérer les éventuelles lacunes dans les contrôles menés juste avant les Jeux, et de coordonner les contrôles supplémentaires auxquels il pourrait être nécessaire de procéder par l’intermédiaire des FI, des organisations nationales antidopage (ONAD) et, le cas échéant, de l’AMA proprement dite. Ce groupe de travail dirigé par l’AMA, qui coordonne la collecte des informations avec les ONAD d’Australie, du Danemark, du Japon, d’Afrique du Sud, du Royaume Uni et des États-Unis, identifiera des athlètes ou groupes d’athlètes qui devront être inclus dans les groupes cibles soumis aux contrôles et ceux que le CIO devra soumettre à des tests durant la période des quatre semaines entourant les Jeux Olympiques de Rio 2016. Communiqué complet ici.

FÉDÉRATIONS INTERNATIONALES DE SPORT

FI ÉTÉ

Le bureau central de la Fédération Internationale de Basketball (FIBA) a annoncé que que les championnats du monde des moins de 17 ans (masculin et féminin) auront lieu à Saragosse (Espagne). Quant à l’édition 2017 des championnats du monde des moins de 19 ans se tiendra au Caire (Egypte). Ce sera la toute première fois que cette compétition se tiendra en Afrique. Également en 2017, les villes italiennes d’Udine et de Cividale Del Friuli accueilleront l’édition féminine de ces championnats des moins de 19 ans. Infos sur www.fiba.com

© FIH

À l’occasion de la Journée internationale de la femme, la Fédération Internationale de Hockey (FIH) a lancé à travers #PledgeForParity un appel à davantage de parité hommes/femmes dans les équipes de dirigeants. L'un des domaines que la FIH vise est celui de l’entraînement de haut niveau pour lequel elle a présenté un projet baptisé Women in Elite Coaching, qui se déroulera lors du trophée féminin des champions à Londres (Grande-Bretagne) en juin prochain. L’objectif à long terme du projet est d'accroître le nombre de femmes entraîneurs au sein des 12 meilleures nations. Ce projet est une pièce maîtresse de la stratégie de la FIH sur 10 ans , baptisée Hockey Revolution, dans laquelle un des éléments clés consiste à accroitre le degré de professionnalisme dans tous les domaines du sport. Quatre femmes qui occupent déjà des postes de haut niveau dans le monde du hockey ont présenté leur point de vue sur la raison pour laquelle il n'y a pas davantage de femmes qui suivent leur exemple. À découvrir ici. Par ailleurs, la FIH a mené une campagne Twibbon via les réseaux sociaux. La FIH a demandé aux fans, aux athlètes et à plusieurs autres organisations de s’engager avec #PledgeForParity le 8 mars. Le Twibbon a été utilisé et partagé des centaines de fois auprès de millions de personnes à travers le monde. Infos surwww.fih.ch

© UWW

L’Union mondiale de lutte (UWW), en partenariat avec l’Académie mondiale du sport, a lancé “Ready to Wrestle” (‘Prêt à lutter’), un programme en ligne créé pour les fans de sport souhaitant connaître encore mieux l’histoire, les règles, les styles et les traditions de la lutte au niveau international. Le programme, qui fournit également des informations sur le travail de l’UWW, s’adresse aux étudiants, athlètes, entraîneurs, organisateurs de manifestations et à tous ceux intéressés à tester leurs connaissances de la lutte et des Jeux Olympiques. Ce programme est disponible ici sur la page de l’Académie. Infos sur www.unitedworldwrestling.org.

Le jeune nageur Marcelo Acosta, bénéficiaire d’une bourse de la Fédération Internationale de Natation (FINA) depuis 2015, est devenu le premier nageur du Salvador à se qualifier pour les Jeux Olympiques (“A” cut). Âgé de 20 ans, Acosta a remporté le 1500m (nage libre) lors d’une compétition qui s’est déroulé du 3 au 5 mars à Orlando, Floride (États-Unis d’Amérique). Il a également établi un nouveau record national et figure désormais à la 10e place au classement FINA de cette épreuve. Acosta continuera de s’entraîner en vue des prochains Jeux Olympiques avec l’équipe Azura Florida Aquatics, sous la direction de son entraîneur Gianluca Alberani. Infos sur www.fina.org.

Après une visite officielle du 7 au 10 mars, World Sailing a fait part de sa satisfaction quant aux progrès réalisés par Rio 2016 et les autorités brésiliennes en vue de la compétition de voile aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio 2016. Pendant cette visite, le directeur général, Andy Hunt, les délégués techniques Alastair Fox et Scott Perry, le président du comité des épreuves, Pablo Masseroni et le représentant de la commission médicale, Nebojša Nikolic, ont ainsi rencontré le comité d’organisation des Jeux, des représentants de la Ville, de l'État, de l'Institut national pour l'environnement (INEA) et la Société d'État de traitement des eaux usées (CEDAE). La santé et la sécurité des athlètes participant aux compétitions de voile à Rio 2016 est une question primordiale et World Sailing s’attache à organiser une excellente compétition olympique de voile dans un environnement sûr et équitable. Infos sur www.sailing.org.

FI RECONNUES

L’International Surfing Association (ISA) poursuit le développement mondial du surf et du Stand-Up Paddle avec la certification de plus de 1500 instructeurs lors de 150 stages de l’ISA qui se sont déroulés en 2015 dans 35 pays. Il est prévu en 2016 d’organiser quelque 200 stages dans 40 pays avec comme objectif la certification de 2000 instructeurs de plus. Au total, ce sont plus de 5000 instructeurs qui ont reçu la certification de l’ISA. Infos sur www.isasurf.org.

COMITÉS NATIONAUX OLYMPIQUES

© CNO australien

C’est devant 600 enfants de l’école publique de Forestville que le CNO australien a lancé son programme éducatif pour les Jeux Olympiques de Rio 2016, le 15 mars dernier. Trois olympiennes étaient présentes à cette occasion : la chef de mission pour Rio 2016, Kitty Chiller (pentathlon moderne, Sydney 2000), Nicola Zagame (médaille de bronze, water-polo, Londres 2012) et Jo Bridgen-Jones (kayak à quatre, Londres 2012). Elles ont ainsi pu partager avec les enfants leurs histoires et leurs expériences olympiques (photo ci-dessus). Dans le cadre de ce programme, les enseignants de tout le pays auront libre accès à une multitude d’activités éducatives visant à encourager les jeunes Australiens à faire du sport et à présenter des Olympiens comme modèles dans leur communauté. Parmi les modules proposés par ce programme, citons ‘Cheer for a Champ’, ‘Village Art’, ‘Chat to a Champ’, ‘Meet with a Champ’ et la Journée olympique. Ainsi avec ‘Chat with a Champ’, les élèves d’écoles primaires auront l’occasion de dialoguer en ligne avec leurs héros olympiques grâce à la vidéo conférence. Plus d’infos sur ce programme ici et sur www.olympics.com.au.

© CNO brésilien

Le CNO brésilien a rassemblé des athlètes déjà qualifiés pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 le 13 mars dernier à son siège à Rio de Janeiro (photo ci-dessus). C’était la première réunion du programme d’intégration de Team Brazil 2016, dont l’objectif est d’apporter des informations sur les préparatifs du CNO et de promouvoir l’échange d’expériences parmi les athlètes. Trois autres réunions auront lieu d’ici au début des Jeux en août prochain. Les athlètes de Team Brazil ont pris part à plusieurs discussions et présentations sur entre autres la mission du CNO pendant les Jeux, le village olympique, l’espace Team Brazil, la logistique, le transport, les aires d’entrainement, les uniformes, les cérémonies. À ce jour, le Brésil a obtenu 408 places aux Jeux. Infos sur www.cob.org.br.

© CNO bélarusse

Le service de presse du CNO bélarusse vient de nous informer que les vainqueurs du concours "The Olympic flame ignites the heart" (‘La flamme olympique enflamme le cœur’) qui s’adresse aux orphelins et aux enfants souffrant de handicaps physiques, ont été honorés dans le cadre de la cérémonie d’au revoir à la délégation bélarusse pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lillehammer 2016 (photo ci-dessus). Plus de 1500 travaux ont été reçus dans le cadre de ce concours organisé par le CNO. L’objectif est d’initier les enfants et les jeunes aux idéaux et valeurs du Mouvement olympique à travers la créativité, la vulgarisation du sport et d’un style de vie sain ainsi que de la mise en œuvre de l’un des principes fondamentaux de l’Olympisme qui est d’allier le sport à la culture et à l’éducation. Le jury a sélectionné les vainqueurs dans deux catégories : "Fire of Hope" (‘Lueur d’espoir’) et "Fire of Inspiration" (‘Source d’inspiration’). Infos sur www.noc.by.

© CNO chilien

Le 7 mars dernier, dans le cadre de la première assemblée du conseil des délégués des fédérations affiliées au CNO chilien, le président de l’Académie olympique chilienne, Jaime Agliati (à d. sur photo), a reçu le trophée 2016 du CIO ‘Sport et Innovation’, (COI) pour le musée itinérant qui sera inauguré prochainement. Le trophée lui a été remis par le président du CNO, Neven Ilic Alvarez (à g. sur photo). L’exposition chilienne consiste à faire connaître les valeurs olympiques aux quatre coins du pays à travers un dôme gonflable pouvant accueillir 40 à 45 personnes. Un film d’animation en 3D explique l’histoire des Jeux Olympiques de l’Antiquité et de l’ère moderne ainsi que la participation des athlètes chiliens aux Jeux. Infos sur www.coch.cl.

Le CNO colombien a approuvé un montant de près de 200’000 dollars (USD) lors de la sixième réunion de sa commission administrative et financière, le 15 mars dernier. Ce montant sera destiné à la préparation des athlètes en vue de leur participation à des tournois qualificatifs aux Jeux Olympiques de Rio 2016 ainsi qu’à d’autres compétitions. D’autres soutiens ont été accordés aux fédérations dont le sport ne figure pas au programme olympique.

© CNO costaricain

À l’occasion de la Journée mondiale du rein, le 10 mars dernier, l’hôpital national des enfants et le CNO du Costa Rica ont joint leurs efforts pour permettre à des centaines de jeunes garçons et filles de faire de l’exercice aux côtés de grands athlètes costaricains. Près de 45 enfants de différentes régions du pays et âgés de 7 à 12 ans ont ainsi quitté l’Hôpital pour suivre des cours d’art martiaux, faire de la bicyclette et même faire du patin, ce qui était quelque chose d’incroyable pour eux (photo ci-dessus). L’objectif principal était d’encourager la pratique du sport et l’activité physique chez les enfants pour leur permettre d’être en meilleure santé dans le cadre d’une éventuelle transplantation ou d’autres soucis de santé. À noter que les parents ont pu suivre une conférence sur les bénéfices psychologiques et sociaux de la pratique du sport pour les enfants et les adolescents, conférence donnée par Laura Moreira, la psychologue du CNO. Infos sur www.concrc.org.

© CNO équatorien

Ils étaient 48 sportifs équatoriens (photo ci-dessus) à assister le 10 mars dernier à un atelier de préparation à la vie professionnelle, organisé par le CNO équatorien dans le cadre d’un programme de la commission des athlètes du CIO. Tenu à Guayaquil, cet atelier a été mené par des instructeurs internationaux, Mauricio Rivas (Colombie, escrime) et Mónica Real (Mexique, taekwondo), qui ont fait partager leurs connaissances à travers des exposés et des discussions de groupe. Parmi les athlètes présents, deux sont déjà qualifiés pour les jeux Olympiques de Rio 2016, Lenín Preciado et Marina Pérez. À noter également la présence du vice-président du CNO, Miguel Nacer. Infos sur www.coe.org.ec.

© CNO espagnol

Le 15 mars, au siège du CNO espagnol à Madrid, un hommage a été rendu aux athlètes qui ont pris part aux Jeux Olympiques d’hiver et d’été de 1968 (Grenoble et Mexico) et de 1972 (Sapporo et Munich) (photo ci-dessus). Le président du CNO, Alejandro Blanco, et le président de la Fédération Internationale de Canoë et membre du CIO, José Perurena ont remercié tous ses sportifs pour avoir représenté l’Espagne lors de ces quatre éditions de Jeux Olympiques et pour les grandes valeurs qu’ils incarnent. Des diplômes marquant cet anniversaire leur ont été distribués. Infos sur www.coe.es.

Le directeur général de la Fondation Hype, Amir Raveh (à g.) avec Gili Lustig. © CNO israélien

À 141 jours des Jeux Olympiques de Rio 2016, la Fondation Hype a lancé son nouveau projet en collaboration avec le CNO israélien: les trophées mondiaux de l’innovation dans le domaine du sport (The Innovation for Sports – Global Awards). La campagne mondiale de ce concours débutera le 25 mars et comprendra huit concours au niveau régional qui seront organisés dans différents pays à travers le monde. Les finales auront lieu à Rio lors des Jeux Olympiques. Chaque vainqueur d’un concours régional remportera un billet pour les finales à Rio. La finale du concours national aura lieu au siège du CNO et le comité du jury sera composé du président du CNO, Igal Carmi, de l’entraîneur Avraham Grant, du Dr. Kobi Richter, du directeur général du CNO, Gili Lustig et du directeur scientifique de la Fondation Hype, Gilad Weingarten. Infos sur www.olympic.one.co.il.

© CNO vénézuélien

Le premier cours de bureautique s’est déroulé récemment au siège du CNO vénézuélien à Caracas, avec la participation de plus d’une vingtaine de représentants de plusieurs fédérations sportives (photo ci-dessus). Les participants ont été accueillis par Elida Párraga, secrétaire général du CNO. Organisé à travers le programme de formation des dirigeants de la Solidarité Olympique, ce cours avait comme objectif d’une part d’enseigner les outils et les connaissances de base sur le fonctionnement du traitement de texte Word, la présentation Excel et la création de présentation Power Point, et d’autre part de familiariser les dirigeants sportifs à l’utilisation de ces différentes applications et ainsi permettre le développement et la rationalisation de leurs processus de travail.

COMITÉS D’ORGANISATION DES JEUX OLYMPIQUES

PYEONGCHANG 2018

© PyeongChang 2018

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (POCOG), a signé un contrat avec Lotte, un partenaire pour le secteur des grands magasins et des boutiques hors taxes. Grâce à la signature de cet accord, PyeongChang 2018 a atteint près de 70% de ses objectifs en termes de parrainages. La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du président du POCOG, Yang-ho Cho (au centre sur photo) et de la présidente de la commission de coordination du CIO pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, Gunilla Lindberg (à g. sur photo). Infos sur www.pyeongchang2018.com

ORGANISATIONS RECONNUES

L’Agence Mondiale Antidopage (AMA), que préside le membre de la commission exécutive du CIO, Craig Reedie, a accueilli un nombre record de délégués, soit plus de 500, venus du monde entier lors de son 12e symposium pour les organisations antidopage, et ce afin de discuter de la voie à suivre pour protéger les athlètes intègres. Organisée du 14 au 16 mars à Lausanne, la réunion a rassemblé des experts antidopage des Fédérations Internationales sportives, des organisations nationales antidopage, des organisations régionales antidopage, des organisateurs de manifestations sportives, des laboratoires accrédités par l’AMA et autres parties prenantes, ainsi que plus de 50 médias internationaux. Étant donné que le partenariat et la pratique de qualité en conformité avec le Code mondial antidopage 2015 sont essentiels pour mener une campagne commune réussie pour un sport intègre, le symposium a été placé sous le thème ‘Partnering for Quality Practice’ et a invité les délégués à se pencher sur l'intégrité des athlètes et les modalités et moyens de protéger leur droit à un sport intègre. Infos sur www.wada-ama.org.

Tags Actu CIO
back to top En