skip to content
Vinko Knezevic
Date
28 nov. 2017
Tags
Actualités du CIO, Actualités Olympiques
Actualités du CIO

Actualités olympiques


ActivitÉs du CIO

PrÉsident

Dans son discours à l'Assemblée générale des Comités Olympiques Européens (COE) à Zagreb (Croatie), le président du CIO, Thomas Bach a fait le point sur les possibilités et les enjeux que rencontrent le Mouvement olympique. Concernant les enquêtes relatives aux failles du système antidopage en Fédération de Russie, il a confirmé qu'une décision serait prise à cet égard par la commission exécutive (CE) du CIO le 5 décembre prochain. Le président Bach a rappelé une fois encore la nécessité de respecter une "procédure juste et équitable, à laquelle chaque individu ou organisation a légitimement droit". Il a également lancé un avertissement à ceux qui essaieraient d'influencer la décision finale du CIO en ces termes : "Des deux côtés, d'aucuns pourraient tenter d'exercer des pressions, ils auraient tort. La commission exécutive du CIO est rompue à ce genre de situations. Les membres vont s'intéresser aux faits ainsi qu'aux conclusions des différentes commissions et prendre une décision équitable s'agissant de la participation de la Russie aux Jeux à PyeongChang ou concernant toute autre question qui sera portée à leur attention." Le président du CIO a à nouveau insisté sur la différence entre l'enquête actuelle et la situation qui précédait les Jeux Olympiques de Rio 2016. Ainsi qu'il l'a déclaré : "Il s'agit de ce qui s'est passé aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014 – maintenant cela nous concerne." Et d'ajouter : "Il s'agit de l'intégrité des Jeux Olympiques. Aujourd'hui, c'est ce qui s'est passé aux Jeux Olympiques dans un laboratoire olympique avec des athlètes olympiques et des médaillés olympiques." Le président Bach a par ailleurs détaillé le programme de contrôles mené avant la manifestation olympique, mis en place en prélude aux Jeux de PyeongChang 2018. Il a également évoqué le processus de sélection de la ville hôte pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2026. "Nous avons trois éditions consécutives des Jeux Olympiques d'hiver dans des villes qui ont dû développer certaines disciplines sportives d'hiver en partant de zéro et construire totalement l'infrastructure correspondante. J'espère que cette fois nous aurons une candidate avec une vraie tradition de sports d'hiver, disposant d'une infrastructure, que ce soit en Europe, en Asie, en Amérique," a indiqué le président du CIO.

Dans son rapport, le directeur général adjoint, Pere Miró, a rendu compte des relations entre le Mouvement olympique et le Conseil de l'Europe, et particulièrement de la récente visite rendue par le président du CIO à la réunion du Conseil des ministres des Sports de l'Union européenne (voir plus loin dans la section). Il a dit à l'assemblée que le président du CIO avait appelé la Commission européenne à prendre la spécificité du sport en considération. Le CIO ayant ouvert la porte au dialogue, Pere Miró a encouragé les COE et les CNO eux-mêmes à reprendre leurs relations avec l'UE. Communiqué complet ici.

Bureau de la présidence croate

Lors d’une réunion à la résidence présidentielle, le président du CIO et la présidente de la Croatie, Kolinda Grabar-Kitarović ont discuté du Mouvement olympique en Croatie et d’un certain nombre de sujets d’intérêt mutuel, y compris du développement du sport dans le pays, ainsi que de sujets concernant l’Union européenne. Le président du CIO était accompagné par le président des COE, Janez Kocijančič, par le président de l’Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) et membre du CIO, le Cheik Ahmad Al-Fahad Al-Sabah ainsi que par le président du CNO croate, Zlatko Mateša.

Union européenne

Avant de partir pour Zagreb, le président Bach, était à Bruxelles (Belgique) pour une réunion du Conseil des ministres de l'Union européenne (UE) afin de discuter avec les ministres des Sports des États membres. Lorsqu'il a pris la parole pour la séance plénière intitulée "Les principaux défis que rencontre le sport au 21e siècle", le président du CIO a salué "cette formidable occasion d'échanger des idées et des points de vue et de jeter les bases d'une nouvelle coopération entre l'Union européenne, les gouvernements et les organisations sportives". Le président du CIO a appelé l'Europe à respecter et à préserver le modèle sportif européen. Ainsi qu’il l’a déclaré : "J'espèce sincèrement que nous ne perdrons pas de vue le rôle important que joue le sport dans la société en l'assimilant au sport business. Nous sommes très inquiets concernant certaines interprétations du Traité européen et de la législation européenne sur la concurrence s'agissant du sport. Si, en Europe, tout est envisagé sous l'angle financier, la valeur sociale du sport sera perdue. Le sport va bien au-delà de l'aspect commercial." Le président Bach a aussi abordé les questions de dopage, notamment la manipulation systématique du système antidopage lors des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014.

Le président de la réunion, Indrek Saar, ministre de la Culture d'Estonie, dont le pays préside actuellement le Conseil, a, pour sa part, ajouté : "L'Europe, ce n'est pas seulement une économie et un marché unique, c'est aussi ce que nous créons, ce que nous lisons, ce que nous écoutons et ce que nous jouons. La culture, l'art et le sport sont les ciments de nos communautés." Les intervenants ont également abordé les questions de bonne gouvernance et d'autonomie du sport. Pour le commissaire de l'UE à l'Éducation, à la Culture, à la Jeunesse et aux Sports, Tibor Navracsics, "le rôle du sport dans la société est devenu très important ces dernières années, en particulier s'agissant des défis migratoires auxquels l'Europe fait actuellement face. Le mouvement sportif a d'ores et déjà énormément contribué à une société européenne plus fédératrice et les entraîneurs sportifs jouent un rôle essentiel."  Communiqué complet ici.

CIO / Christophe Moratal

À Lausanne, le président du CIO a reçu le président du CNO des Comores, Ibrahim Ben Ali, accompagné du ministre comorien des sports, Salim Mahamoud. Ensemble, ils ont parlé de la situation actuelle du CNO et du développement du sport dans le pays ainsi que des préparatifs pour les prochaines éditions des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse.

CIO / Christophe Moratal

Une délégation conduite par le président du CNO serbe, Bozidar Maljkovic, accompagné du membre du CIO, Nenad Lalovic, a rencontré le président Bach. Les discussions ont porté principalement sur les préparatifs des athlètes serbes pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

Le président du CIO a accueilli le syndic de Montreux, Laurent Wehrli, également conseiller national au Parlement suisse, et avec lequel il a parlé de l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lausanne 2020 ainsi que des relations entre le CIO, le Canton de Vaud et la Confédération suisse.

Membres

CIO

C’est en sa qualité de président de la Fédération mondiale de tir à l’arc (World Archery), qu’Uğur Erdener a été élu vice-président de l'Association des Fédérations Internationales des sports olympiques d’été (ASOIF).

CIO

Ayant démissionné de la présidence de l’Association Internationale de Boxe (AIBA), Ching-Kuo Wu a présenté au CIO sa démission comme membre de la commission exécutive du CIO au sein de laquelle il représentait les FI des sports olympiques d’été. De même Ching-Kuo Wu s’est retiré de la vice-présidence de l'ASOIF et de membre de son Conseil. (Voir aussi sous ‘FI’)

Commissions

PyeongChang 2018

À moins de 80 jours de l'ouverture des XXIIIes Jeux Olympiques d'hiver, le CIO vient d'achever sa dernière revue de projet à PyeongChang et s'est dit confiant quant à l'expérience mémorable que vont vivre les athlètes et les fans des Jeux en République de Corée. Ainsi que l'a déclaré Gunilla Lindberg, présidente de la commission de coordination du CIO à l'issue des deux jours de réunion : "Les sites sont terminés, les villages olympiques sont en cours d'aménagement, le relais de la flamme olympique suscite l'engouement pour les Jeux à travers toute la République de Corée et je peux attester que le nouveau train à grande vitesse KTX est des plus pratiques (lire nouvelle ici). Autant d'exemples qui montrent que les préparatifs se poursuivent pour ce qui sera, j'en suis convaincue, un événement mémorable aussi bien pour les athlètes que pour les fans." Maintenant que les installations sont terminées, le comité d’organisation des Jeux (POCOG) met l'accent sur les tests de préparation opérationnelle et les derniers ajustements afin de veiller à ce que les athlètes concourent sur les meilleures aires de compétition possibles. Communiqué complet ici.

Autres nouvelles olympiques

Le CIO a lancé sa nouvelle campagne de communication intégrée baptisée "À ton tour de briller" ("Become The Light"), laquelle entend promouvoir les valeurs olympiques d'excellence, d'amitié et de respect. La campagne utilise la "lumière" comme représentation symbolique des valeurs olympiques. Dans le droit fil de la vision du CIO qui a pour ambition de bâtir un monde meilleur par le sport, la campagne invite les participants à s'inscrire sur Olympic Channel pour "faire don" des activités sportives qu'ils pratiquent. Conformément au thème retenu pour la campagne – la lumière, le CIO convertira les activités enregistrées en soutien tangible pour les réfugiés en fournissant au camp de réfugiés de Mahama au Rwanda, en coopération avec le HCR, des dispositifs d'éclairage durable alimentés par l'énergie solaire. Communiqué complet ici.

Le CIO a publié de nouvelles conclusions des auditions de la commission Oswald qui ont lieu actuellement dans le cadre des analyses et enquêtes médico-légales concernant Sotchi 2014. Le 22 novembre, quatre skeletoneurs russes, Elena Nikitina, médaille de bronze à Sotchi 2014, Mariia Orlova, Olga Potylitsyna, et Aleksandr Tretiakov, médaille d'or à Sotchi 2014, ont été sanctionnés (communiqué complet ici). Le 24 novembre, ce sont deux bobeurs russes, Olga Stulneva, et Aleksandr Zubkov, médaille d'or à Sotchi 2014, ainsi que deux patineurs de vitesse russes, Olga Fatkulina, médaille d'argent à Sotchi 2014, et Aleksander Rumyantsev qui ont été sanctionnés (communiqué complet ici). Le 27 novembre, un skeletoneur russe, Sergei Chudino, deux bobeurs russes, Aleksei Negodailo et Dmitrii Trunenkov, médaillés d'or à Sotchi 2014, et deux biathlètes russes, Yana Romanova et Olga Vilukhina, médaillées d'argent à Sotchi 2014, ont été sanctionnés. Le CIO a également publié la première décision complète, avec l'exposé des faits, prise par la commission disciplinaire en rapport avec le cas du fondeur russe, médaillé d'or et d'argent à Sotchi 2014, Alexander Legkov. D'autres auditions concernant d'autres athlètes auront lieu dans les semaines qui viennent (communiqué complet ici).

fÉdÉrations internationales de sport

fi ÉtÉ

BWF

Pour la première fois, en 2019, les championnats du monde de para badminton seront organisés en même temps que les championnats du monde de badminton. C’est la ville de Bâle (Suisse) qui accueillera les deux championnats. Cette décision historique a été prise par le conseil de la Fédération mondiale de badminton (BWF) le 17 novembre à Montego Bay (Jamaïque) que préside le membre du CIO, Poul-Erik Høyer (en photo à g. avec Robbert de Kock, président de Swiss Badminton). Pour rappel, Bâle avait été désignée ville hôte des championnats du monde de badminton en mars dernier. Plus d’infos ici.

La Fédération Internationale de Basketball (FIBA) a publié le 22 novembre un outil spécifique au basketball décrivant les meilleures pratiques et mesures préventives pour aider les médecines d’équipe à atteindre le niveau de soin le plus élevé possible pour les joueurs. Ce document médical a été publié la veille du début des qualifications pour la Coupe du monde de 2019. Ce document contient entre autres des informations sur la prévention des blessures courantes au basketball, les commotions cérébrales, le dépistage cardiaque, ainsi que les questions d’éthique pour un médecin d’équipe, et la lutte contre le dopage. Détails complets ici.

Le 20 novembre, l'Association Internationale de Boxe (AIBA) et Ching-Kuo Wu ont publié une déclaration commune annonçant qu'ils ont convenu à l'amiable de résoudre les problèmes de gestion au sein de l'AIBA et de retirer et mettre fin à toutes les procédures en suspens devant les tribunaux civils et la Commission disciplinaire de l’AIBA. Ching-Kuo Wu a décidé de se retirer de la présidence de l’AIBA après 11 années à ce poste. Pour l’heure, Franco Falcinelli restera président par intérim de l’AIBA. L’AIBA organisera un congrès extraordinaire le 27 janvier 2018 à Dubaï (Emirats arabes unis) pour examiner notamment les changements de gouvernance qui ont été proposés. Détails complets ici.

À la suite de la décision du président de l’Union mondiale de lutte (UWW), Nenad Lalovic, d’établir un comité des entraîneurs, l’UWW a organisé en collaboration avec la fédération britannique de lutte, la toute première semaine éducative pour arbitres et entraineurs. L’événement a rassemblé des arbitres et des entraineurs internationaux venus de 17 pays. Au programme, cours pour éducateur, séances pratiques sur le tapis, discussions autour de l’interprétation des règles et introduction à l’arbitrage. D’autres cours sont prévus au niveau continental en 2018. Plus d’infos sur www.unitedworldwrestling.org.

FINA

La Fédération Internationale de Natation (FINA) et la fédération colombienne de natation ont organisé une formation de certification en plongeon à Santa Marta (Colombie) du 15 au 17 novembre. Ils étaient 15 participants colombiens à prendre part aux cours pratiques et théoriques auxquels se sont joints des juges venus du Chili, Equateur, Pérou et Venezuela. Les grandes lignes pour devenir un juge FINA de haut niveau ainsi que les règles d’or au plongeon et les règles de jugement ont été présentées et expliquées. Ce type de formation organisée dans le monde entier est une étape cruciale dans la carrière de juges et d’arbitres de la FINA pour obtenir le diplôme leur permettant d’officier lors de compétitions majeures. Plus d’infos sur www.fina.org.

UIPM

La nouvelle commission de l'équipement de l'Union Internationale de Pentathlon Moderne (UIPM) s'est réunie pour la première fois à Francfort (Allemagne) en novembre 2017. La commission a été créée pour s'assurer que l'UIPM, ses fédérations membres et ses athlètes aient accès aux tout derniers équipements sportifs, en conformité avec toutes les règles et règlements internationaux prescrits. Sous la direction du double champion olympique Janos Martinek, la commission a discuté de l'introduction d'un nouveau système d'homologation, spécifique au pentathlon, pour l'escrime. D'autres avancées technologiques liées au pentathlon ont été couvertes ainsi que la qualité, la sécurité, l'équité, la performance, la fiabilité et la praticabilité de tous les autres équipements utilisés dans les cinq disciplines du pentathlon. Plus de détails ici.

Dans le cadre de son engagement à promouvoir l'égalité entre les sexes à tous les niveaux de l'organisation, la Fédération mondiale de rugby (World Rugby) a annoncé une réforme radicale de son Conseil avec l'ambition d'arriver à un tiers de femmes en son sein dès l'année prochaine. World Rugby va augmenter de 32 à 49 le nombre de personnes appelées à siéger au Conseil avec l'obligation que les 17 nouveaux représentants soient des femmes. Cette réforme va permettre aux onze fédérations et aux six associations régionales, qui disposent actuellement d'un droit de vote supplémentaire, mais sans représentant en plus, d'envoyer un membre féminin pour siéger au Conseil. L'approbation unanime de cette proposition lors de la récente réunion du Conseil à Londres (Grande-Bretagne) est une première et importante étape dans la stratégie plus large qu'entend mener World Rugby afin d'accélérer la féminisation du rugby, sur et en dehors des terrains, et d'apporter un équilibre aux plus hauts niveaux de la gouvernance. Détails ici.

Fi hiver

Le Conseil de la Fédération Internationale de Ski (FIS) a tenu sa réunion d'automne au siège de la FIS à Oberhofen (Suisse) le 18 novembre. L’ordre du jour couvrait la saison actuelle et les activités futures. Les aspects organisationnels comprenaient les calendriers de compétition, les mises à jour de divers règlements et règles de compétition, la nomination des officiels techniques et les rapports sur les prochains championnats du monde FIS et les Jeux Olympiques d'hiver, ainsi que la gouvernance FIS. Principales décisions ici.

Comités Nationaux Olympiques

CNO argentin

Le quatrième cours avancé d’administration sportive s’est achevé au CNO argentin. Durant neuf mois, des membres de fédérations nationales et des principales agences d’administration sportive au niveau national ont pris part à cette formation proposée par la Solidarité Olympique. Au cours de l'année 2017, le CNO a intégré une plate-forme éducative, afin de consolider la formation des dirigeants sportifs actuels et futurs du pays. Plus d’infos sur www.coarg.org.ar.

CNO d’Azerbaïdjan

En partenariat avec la fédération nationale de cyclisme, le CNO d'Azerbaïdjan a organisé un cours technique (niveau 1) pour entraîneurs. Le cours a été financé par la Solidarité Olympique et soutenu par l’Union Cycliste Internationale (UCI). Des professeurs d'éducation physique ayant participé au programme Olympic Moves 2017 ont assisté à ce cours aux côtés d’entraîneurs de la fédération et de l'académie d’état du sport. Le programme Olympic Moves est un programme international de sport scolaire réalisé depuis 2015 par le CNO et le partenaire olympique mondial Coca-Cola, avec le ministère de la Jeunesse et des Sports et le ministère de l'Education. Ils étaient 20 entraîneurs parmi lesquels huit femmes à suivre ce cours qui s’est déroulé du 13 au 18 novembre Plus d’infos sur www.noc-aze.org.

CNO espagnol

Le 18 novembre, s’est tenue au siège du CNO espagnol à Madrid, la Journée du sport de haut niveau, destinée aux étudiants et anciens élèves en Master du CNO. Tous les deux ans, le CNO espagnol réunit six chercheurs de renommée mondiale, pour offrir les dernières avancées et études dans ce domaine et donner ainsi l'occasion à tous les participants d’acquérir les dernières informations et tendances dans le domaine du sport de haut niveau. Plus d’infos ici.

CNO jordanien

Le Prince Feisal Al Hussein (au centre), président du CNO jordanien et membre du CIO, a accueilli Sebastian Coe, président de l’Association Internationale des Fédérations d’athlétisme (IAAF) et Dahlan Al Hamad, président de l’Association asiatique d’athlétisme. Ces derniers étaient à Amman à l’occasion de la réunion du conseil de l’Association. Ils ont visité le projet du CNO baptisé ‘Sporting Schools’ aux côtés du secrétaire général du CNO, Nasser Majali. Ce projet vise à initier des milliers de jeunes à la pratique de l’athlétisme et du volleyball. D’autres sports seront ajoutés dans les années à venir. Une cérémonie en honneur des médaillés des championnats arabes d’athlétisme 2017 et d’autres athlètes ayant réalisé de bonnes performances cette année a également été au programme de la visite. Plus de détails ici.

CNO turc

Le CNO turc a annoncé le décès du champion Olympique, l’haltérophile Naim Suleymanoglu (photo), le 18 novembre à l’âge de 50 ans. Surnommé l’Hercule de poche, Naim Suleymanoglu fut le premier haltérophile à décrocher trois médailles d’or à trois éditions des Jeux Olympiques : Seoul 1988, Barcelona 1992 and Atlanta 1996. En 2001, il a été décoré de l’Ordre Olympique. Plus de détails ici.

Comités d’organisation des Jeux Olympiques

Tokyo 2020

Tokyo 2020

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020, le comité d’organisation de la Coupe du monde de rugby 2019 et le comité d’organisation des Jeux mondiaux des Maîtres Kansai 2021 ont signé un accord de collaboration majeur qui va leur permettre d’échanger des informations et des ressources, et de renforcer l’impact et l’héritage de ces trois grands événements mondiaux. Les organisateurs partageront leurs expériences de gestion d’événements sportifs, notamment en ce qui concerne le marketing, les relations publiques et le programme des volontaires. Ils travailleront également pour développer le sport et la participation citoyenne, promouvoir les activités culturelles au Japon et stimuler l’économie. Cet accord a été signé par Toshiro Muto, directeur général de Tokyo 2020, Akira Shimazu, directeur général du comité d’organisation de la Coupe du monde de rugby 2019 et Hiroo Kinoshita, secrétaire général du comité d’organisation des Jeux Mondiaux des Maîtres Kansai 2021. Communiqué complet ici.

Organisations reconnues

Vinko Knezevic

La 46ème Assemblée générale des Comités Olympiques Européens (COE) a clôturé ses travaux le 25 novembre à Zagreb, la capitale croate. Le président Janez Kocijančič, nouvellement élu, a invité les 50 CNO européens à poursuivre la collaboration active dont ils ont fait preuve jusqu’ici. Le moment fort de l’assemblée 2017 a été l’élection du comité exécutif pour la période quadriennale 2017-2021. Au cours de deux journées de travaux, les commissions et les comités d’organisation des Jeux olympiques et continentaux passés et futurs ont présenté leurs rapports. Par ailleurs, les Lauriers olympiques européens ont été décernés à six dirigeants sportifs de CNO qui se sont distingués par leurs mérites et leur engagement dans le sport. Il s’agit de : Victor Sanchez (Espagne), Tzeno Tzenov (Bulgarie), Roberto Fabbricini (Italie), Igor Lysov (Ukraine), Mieczyslaw Nowicki (Pologne) et Rezso Gallov (Hongrie). Quant à l’Ordre du Mérite des COE 2017, il a été attribué à Zlatko Mateša, le président du CNO croate et membre du comité exécutif des COE. Au cours du dîner de gala offert par le CNO croate, la jeune cycliste italienne Letizia Paternoster a reçu le 7e Prix Piotr Nurowski du meilleur jeune athlète européen pour les sports d’été. Détails complets ici.

Lors de sa réunion à Lausanne, le Conseil de l’Association des Fédérations Internationales des sports olympiques d'été (ASOIF) a examiné les résultats de la première phase de l'évaluation de la gouvernance et a convenu de créer une Unité de suivi de la gouvernance (GMU). Cette Unité guidera les FI sur les questions de gouvernance en surveillant leurs activités afin de fournir des rapports sur les mesures correctives. Cette initiative marque la prochaine phase du projet de gouvernance des FI, piloté par le Groupe de travail sur la gouvernance de l'ASOIF (GTF) au cours des deux dernières années. Sous la conduite du GTF, l'ASOIF a mené un examen de la gouvernance des 28 FI membres entre novembre 2016 et avril 2017 sous la forme d'un questionnaire d'auto-évaluation détaillé avec une modération indépendante effectuée par un cabinet de conseil en gouvernance sportive. L'exercice sera répété avec un nouveau questionnaire mis à jour en fonction de l'expérience et du retour d'information en vue de mesurer les progrès réalisés depuis la première évaluation. Le deuxième rapport sur la gouvernance sera présenté à l'Assemblée générale de l'ASOIF à Bangkok en avril 2018. Détails ici.

IPC

Sept pays d'Océanie ont participé à la première réunion du Programme de renforcement des capacités organisationnelles (OCP) dans la région, qui s'est tenue les 18 et 19 novembre à Nadi (Fidji). Des représentants des Comités nationaux paralympiques (CNP) des Fidji, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Îles Salomon, Samoa, Tonga et Vanuatu ainsi que de Kiribati, nouveau membre provisoire du Comité International Paralympique, ont pris part aux sessions organisées avec le soutien du CNP des Fidji et du Comité paralympique d’Océanie. Soutenu par le partenariat mondial de l’IPC avec Toyota, le programme se poursuivra jusqu'en 2024 et touchera plus de 140 pays. Lors des réunions, les CNP échangent des informations sur leurs défis actuels et identifient les opportunités de collaboration dans la région. Détails complets ici.

back to top En