skip to content

Actualités olympiques 12/10/2020

IOC / Christophe Moratal

Activités du CIO

Président

Le 7 octobre, la commission exécutive du CIO (CE) s’est réunie pour la cinquième fois par visioconférence. Le président du CIO, Thomas Bach, a mené les débats de la CE qui a discuté des Jeux Olympiques Tokyo 2020 et de plusieurs autres sujets olympiques institutionnels.

Concernant les Jeux Olympiques Tokyo 2020, les résultats quant à l’application des mesures prises pour organiser des Jeux adaptés au monde de l’après-coronavirus, vont désormais permettre au comité d'organisation de Tokyo 2020 d'estimer le total des coûts supplémentaires liés au report de la manifestation, y compris les coûts approximatifs des mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19. Le comité d'organisation approfondira ces sujets et présentera une nouvelle version de son budget d'ici la fin de l'année.

S'agissant des différentes mesures planifiées, le président Thomas Bach a commenté : "Nous constatons que les travaux sur les mesures de lutte contre la COVID-19 avancent bien, et que de plus en plus de mesures sont ajoutées, notamment la disponibilité potentielle de vaccins et de tests rapides – pour lesquels nous sommes très confiants. Toutes ces nouvelles méthodes seront ajoutées à la série de mesures. Nous pourrons alors décider des mesures à retirer de la liste ou à appliquer pour l'organisation en toute sécurité de ces Jeux Olympiques, qui ont l'entière confiance du comité d'organisation et du CIO."  La CE du CIO est par ailleurs convenue d'un addendum au Contrat ville hôte, lequel a désormais été approuvé par toutes les parties concernées.  

S'exprimant à l'issue de la réunion, le président du CIO a déclaré : "Nous avons à nouveau reçu un excellent rapport, très encourageant et précis, du comité d'organisation de Tokyo. Des progrès considérables sont en cours, qui permettront d'adapter ces Jeux Olympiques au monde de l'après-coronavirus. Des économies de l'ordre de 280 millions de dollars seront réalisées au niveau du budget de fonctionnement des Jeux grâce aux 50 mesures et plus convenues par le comité d’organisation et la commission de coordination du CIO lors de leur dernière rencontre." Communiqué complet ici.

La CE a reçu des informations sur la situation de la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF). Depuis la réunion de la CE en juin et les décisions prises à ce moment-là, l'IWF a fourni des rapports écrits sur les dernières mesures qu'elle a mises en œuvre sous la direction de sa présidente par intérim, Ursula Garza Papandrea. La CE a mis plus particulièrement l’accent sur les mesures concernant la lutte contre le dopage, la gouvernance et la représentation des athlètes au sein des commissions et comités appropriés de l’IWF. Il a été décidé de communiquer ces sujets de préoccupation à l'IWF et d'informer la Fédération que le CIO, qui procède actuellement à l'examen du programme des épreuves et des quotas d'athlètes en vue des Jeux Olympiques Paris 2024, se réservait le droit de prendre de nouvelles mesures en fonction de toute évolution future, et notamment, sans s'y limiter, de reconsidérer la place de l'haltérophilie au programme des Jeux Olympiques Paris 2024. Détails complets ici.

Un compte-rendu a été donné sur les derniers développements concernant l'Association Internationale de Boxe (AIBA) par Nenad Lalovic, président du comité de pilotage spécial. Le comité de pilotage est extrêmement préoccupé par le manque de progrès enregistrés s'agissant des réformes de l'AIBA en matière de gouvernance ; il continuera de suivre de près la situation avant de présenter un nouveau rapport à la CE du CIO en novembre.

La situation du CNO de la République du Bélarus a été également examinée par la CE du CIO. Le CIO a reçu divers rapports inquiétants relayés par des athlètes dans des lettres et par les médias sur la possible ingérence, pour des raisons politiques, du CNO ou de ses fédérations membres. Par conséquent, sur la base des nouvelles informations reçues, la CE a décidé de poursuivre et d'approfondir l'enquête afin de déterminer si le CNO remplit ou non ses obligations envers ses athlètes conformément à la Charte olympique. Dans le cadre de cette procédure, le CIO cherchera à savoir si les fonds qu'il a alloués au CNO ont été versés à qui de droit, notamment aux athlètes détenteurs de bourses olympiques pour Tokyo et Beijing, et ce sans aucune forme de discrimination. Communiqué complet ici.

La CE du CIO a décidé, que la 137Session du CIO se tiendrait du 10 au 12 mars prochain à Athènes, Grèce, et sera précédée de la réunion de la CE du 7 au 9 mars, à Athènes également. Les élections prévues en 2021 à la CE du CIO se tiendront lors de la 138e Session en juillet à Tokyo.

La CE a aussi approuvé, en l'absence de l'actuel président du CIO, Thomas Bach, les directives concernant l'élection du président du CIO qui doit se tenir durant la 137e Session. La première vice-présidente du CIO, Anita L. DeFrantz, a conduit les débats sur ce point de l'ordre du jour. Détails complets ici.

Des comptes-rendus ont été donnés sur les activités de l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'été (ASOIF), de l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'hiver (AIOWF) et de l'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO).  

Concernant l’administration du CIO, les membres de la CE ont été informés de la nomination d'Ilario Corna au poste de directeur du département de la technologie et de l'information. Ilario Corna débutera ses activités le 1er novembre prochain. Il occupe actuellement le poste de vice-président exécutif TV & Produits intelligents chez Swisscom à Zurich. Il succédera à Gerry Pennell qui a décidé, non sans regret, de quitter ses fonctions au CIO. Il continuera néanmoins d'apporter son concours dans les mois qui viennent sur les gros dossiers en cours afin de faciliter la transition. Plus d’infos ici.

Le président Bach a pris part à la cérémonie de clôture du programme 2019-2020 des jeunes leaders du CIO. La cérémonie, qui s’est tenue à distance, a marqué la fin du programme pour les 55 jeunes leaders qui y ont participé. Lors d’une discussion, le président du CIO a salué leur dévouement et leur "immense sens de la solidarité en ces temps incertains". Il a conclu sur ses mots : "Je suis optimiste, je sais que vous continuerez de jouer le rôle d'ambassadeurs de l'Olympisme partout dans le monde." En dépit de la pandémie actuelle, les jeunes leaders du CIO sont restés fidèles à leur mission, à savoir résoudre les problèmes au niveau local grâce, d'une part, à des initiatives sportives destinées à la population et, d'autre part, à des modèles d'activité durables. Originaires de 32 pays, les jeunes leaders (dont 21 viennent d'Europe, 16 du continent américain, 10 d'Asie et 8 d'Afrique) ont dû revoir leurs projets initiaux afin de les adapter aux restrictions en vigueur actuellement ; pour rappel, 93 % d'entre eux ont prévu de mener à bien leurs initiatives d'ici fin 2020. Communiqué complet ici.

membres
CIO

La vice-présidente du CIO Anita L. DeFrantz revient sur la Conférence mondiale sur les femmes qui s’est tenue il y a 25 ans à Beijing (République populaire de Chine) et qui a été un moment décisif pour le programme mondial en faveur de l'égalité des sexes. Cette Conférence a également marqué un tournant important pour le sport féminin, la Déclaration et le Programme d'action de Beijing ayant reconnu le rôle essentiel que joue le sport en faveur de la promotion et de l'autonomisation des femmes et des jeunes filles. Dans un texte publié sur olympic.org, Anita L. DeFrantz évoque les progrès accomplis au cours des vingt-cinq dernières années.

CIO

Robin E. Mitchell, membre de la CE du CIO et président des Comités Nationaux Olympiques d'Océanie (ONOC), a reçu le prestigieux Prix du mérite de l'Organisation des Fédérations de sports d'Océanie (Organisation of Sports Federation of Oceania – OSFO) en reconnaissance de ses services remarquables rendus au sport en Océanie en 2020. Le Prix lui a été présenté lors de l'Assemblée générale annuelle de l'OSFO qui s’est déroulée par vidéoconférence le 17 septembre. (voir également sous ‘Organisations reconnues’). Plus d’infos ici.

Autres nouvelles olympiques

Des représentants de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), du CIO et d'organisations sportives du monde entier se sont réunis la semaine dernière pour la première édition du Sommet Sport Positive – un lieu de rencontre mondial pour les acteurs du sport désireux d'avoir un impact positif sur l'environnement. Organisé en coopération avec le CIO et la CCNUCC, ce Sommet virtuel a rassemblé plus de 500 participants qui ont débattu du rôle du sport dans le cadre de la lutte contre le changement climatique et de la relance post-COVID.  Parmi les sujets évoqués lors de l'événement, citons les moyens de fédérer les fans et les athlètes autour du changement climatique, de la diversité et de l'inclusion dans le sport, sans oublier l'importance que revêt la préservation de l'environnement pour un sport durable. Communiqué complet ici.

Le 9 octobre, à la veille de la Journée mondiale de la santé mentale, le CIO a tenu à mettre l'accent sur la nécessité d'aider les athlètes en ces temps difficiles, en présentant les initiatives qu'il a lancées au cours des deux dernières années dans le but d'ouvrir le débat sur la santé mentale et d'améliorer le bien-être des athlètes. Lors d'une récente enquête menée par le CIO, 32 % des 4 000 athlètes et membres de leur entourage interrogés ont déclaré que la santé mentale était le plus gros défi qu'ils devaient relever à l'heure actuelle. Retenant ces remarques, le CIO a développé de nouvelles ressources pour venir en aide aux athlètes. Une série de webinaires a ainsi été organisée à leur intention afin de leur apprendre à s'adapter à cette situation sans précédent. L'un d'eux était entièrement consacré à la santé mentale. Plus de détails ici.

FÉdÉrations Internationales

FI été

Plus de 200 associations membres participeront au tout premier programme de développement des talents de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Lancé en janvier 2020 par Arsène Wenger, directeur du développement du football mondial de la FIFA, le programme vise à fournir aux associations membres une analyse détaillée de leur écosystème de haute performance dans le football masculin et féminin – à savoir leurs équipes nationales, leurs ligues nationales, leurs projets de détection et leurs académies – afin que chaque jeune talent ait la possibilité de réaliser son potentiel. Infos complètes ici.

La Fédération Internationale de Natation (FINA) a organisé sa toute première compétition virtuelle le 26 septembre. Les nageurs du centre de développement reconnu par la FINA à Kazan (Fédération de Russie) et des centres de formation Azura en Floride (États-Unis) et de Thanyapura à Phuket (Thaïlande) ont participé à domicile à diverses épreuves de natation, et ont enregistré leurs temps avant de les partager avec leurs collègues boursiers. Cette compétition virtuelle visait à offrir une alternative aux athlètes pour continuer à s'entraîner dans les mêmes conditions qu'avant la pandémie et préparer au mieux la saison à venir. Plus d’infos ici.

UIPM

Avec la pandémie COVID-19, les fédérations nationales de pentathlon moderne s’adaptent à la ‘nouvelle normalité’ à mesure que les compétitions reprennent. Elles ont ainsi soigneusement géré un retour au sport ces derniers mois. Dans le numéro de septembre de sa Newsletter, l'Union Internationale du Pentathlon Moderne (UIPM) a relaté l'organisation en Pologne d'une compétition réunissant quatre pays ainsi qu’une série d’activités de développement en Nouvelle-Zélande, y compris pour les athlètes de para sport. Découvrez ici les activités développées par sept autres fédérations nationales (Autriche, Bangladesh, Guatemala, Philippines, Russie, Ukraine, Ouzbékistan).

ISA

L'International Surfing Association (ISA) a continué à offrir des opportunités éducatives de manière virtuelle pendant la pandémie de COVID-19. L’ISA a ainsi organisé récemment deux cours en ligne pour juges (photo) et arbitres. Les cours, qui étaient proposés en anglais et en espagnol, ont été suivis par 75 participants de 21 pays. Détails complets ici.

Depuis le 1er octobre, l'Union internationale de triathlon (ITU) a officiellement une nouvelle identité et s’appelle désormais World Triathlon. La nouvelle identité a été développée pour renforcer la place de World Triathlon au centre de la communauté mondiale du triathlon. Les trois éléments du nouveau logo (photo) World Triathlon représentent les neuf points d'équilibre dynamique que partagent tous les triathlètes : natation-cyclisme-course à pied, esprit-corps-âme et terre-air-eau, représentés dans une palette de couleurs - Transition Blue, Lawn Green et Sky Blue -, et avec la planète dans son âme. Tous les détails ici. World Triathlon a également annoncé les premières dates du calendrier de la saison 2021, qui ont été approuvées par le comité exécutif lors de sa réunion du 1er octobre. Plus de détails ici.

FI hiver

La Fédération mondiale de curling (WCF), après une consultation approfondie avec les différentes parties prenantes, élargira les éditions 2021 des Championnats du monde de curling féminin et masculin de 13 à 14 équipes. Tous les détails ici.

ComitÉs Nationaux Olympiques

CNO d’Arabie saoudite

Le président du CNO d’Arabie saoudite, Abdulaziz bin Turki Al-Faisal, et le président de l'United Through Sports (UTS), Stephan Fox, également président de l'Alliance des fédérations de sport indépendantes (AIMS), ont signé un protocole d'accord de deux ans entre leurs deux organisations. La cérémonie de signature s'est déroulée en ligne. Le protocole d'accord entre le CNO et l’UTS se concentre sur le développement de l'humanité au niveau international, la promotion et le développement d'un mode de vie actif, le sport et le mouvement de développement de la jeunesse dans le monde, ainsi que sur le partage d'informations et l’organisation de divers événements par les deux parties. Un groupe de travail sera constitué conjointement pour mener à bien les projets de coopération définis dans le protocole d'accord.

Le Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) a lancé le 6 octobre une nouvelle plateforme visant à promouvoir l'égalité des genres dans le sport. Baptisée “Empowering Women in Sports”, cette plateforme a comme mission tout à la fois d’identifier les barrières qui mettent encore un frein à la participation et à la visibilité des femmes dans le sport, définir une stratégie axée sur la promotion de l’égalité des genres et sur base des lignes directrices fixées, et mettre en œuvre des programmes d’action ciblés. Sont concernés en première ligne les athlètes mais aussi les coachs, les officiels, les administratrices. Détails complets ici.

Miriam Jeske/COB

Paulo Wanderley (à d. sur photo) sera le président du CNO brésilien pour les quatre prochaines années. L’élection s’est déroulée le 7 octobre à Rio de Janeiro et a été marquée par une participation significative de la commission des athlètes, qui pour la première fois a eu droit à 12 voix à l’Assemblée. Ont également voté 34 représentants des confédérations olympiques brésiliennes et deux membres du CIO, ce qui donne un total de 48 électeurs. Depuis son accession à la présidence du CNO le 11 octobre 2017, Paulo Wanderley a apporté une série de changements dans l’organisation comme entre autres la révision des contrats, la réduction des dépenses et l'adaptation du budget à la nouvelle réalité des sports olympiques au Brésil après les Jeux Olympiques Rio 2016, la présentation d'un nouveau statut ou encore l’élargissement de la commission des athlètes à 25 membres. Détails complets ici.

CNO du Cap-Vert

À l'invitation de l'Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA), le CNO capverdien s'est joint à la campagne mondiale, la Journée mondiale de nettoyage, célébrée le 19 septembre. Le CNO a mené une série d'activités dont une campagne en ligne, dans le but de sensibiliser l'ensemble de la population du Cap-Vert, les sportifs ou non sportifs, à rejoindre cette campagne mondiale de nettoyage. L'activité principale s'est déroulée sur l'une des plages de la capitale du pays, en partenariat avec l'Association Kebra Kanela Beach et l'Association de défense de l’environnement. Plus d’une cinquantaine de bénévoles y ont participé. Plusieurs associations locales et clubs olympiques ont également mené d’autres actions de nettoyage. Plus d'infos ici.

L’Assemblée générale du CNO américain (USOPC) s'est tenue virtuellement du 7 au 9 octobre. Plus de 350 représentants y ont participé. En prélude à l’Assemblée, quatre séries de sessions ont été proposées sur les thèmes suivants : engagement mondial - représentation des fédérations nationales américaines au sein d’une FI; race, sport et changement social; santé mentale des athlètes; et les sports pour jeunes et les Jeux en Amérique: comment transformer la crise en opportunité d'ici 2028. La présidente de l'USOPC, Susanne Lyons, et la secrétaire générale, Sarah Hirshland ont prononcé un discours sur l'état de l'USOPC. Quant au président du CIO, Thomas Bach, et au président de l'IPC, Andrew Parsons, ils ont adressé un discours lors de la soirée de remise des prix de l'Assemblée. Parmi les récipiendaires, figuraient l'équipe olympique américaine de 1980 et la double olympienne Maya Moore, qui a interrompu sa carrière d'athlète professionnelle en 2019 pour poursuivre la réforme de la justice pénale. Infos sur www.TeamUSA.org/Assembly.

CNO roumain

En raison des restrictions causées par la crise de la COVID-19, le CNO roumain a tenu ses élections en plein air, sur le terrain de son centre d'entraînement olympique baptisé ‘Sydney 2000’ à Izvorani près de Bucarest. Lors de cette Assemblée générale du CNO organisée le 24 septembre, Mihai Covaliu (photo) (champion olympique d'escrime, photo) a été réélu président tandis que trois nouveaux vice-présidents ont été élus. Il s’agit de : Camelia Potec (championne olympique de natation), Elisabeta Lipa (championne olympique d'aviron) et Alexandru Dedu (président de la Fédération roumaine de handball). Quant à Octavian Morariu, il a conservé sa place au comité exécutif, en tant que membre du CIO en Roumanie. Plus d’infos sur www.cosr.ro.

Comités d’organisation des Jeux Olympiques

Tokyo 2020
Tokyo 2020

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Tokyo 2020 (Tokyo 2020) a nommé la nageuse artistique et membre du conseil d’administration du CNO japonais Kotani Mikako (photo) en tant que directrice sportive à compter du 1er octobre 2020. Elle a remporté deux médailles de bronze (une en duo et une en solo) lors de la compétition de natation synchronisée aux Jeux Olympiques Séoul 1988. Plus d’infos ici.

Paris 2024

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 (Paris 2024) a désigné les Centres de Préparation aux Jeux (CPJ). 620 équipements sportifs et services d’accueil ont été désignés « CPJ » et pourront de ce fait potentiellement accueillir des délégations sportives internationales dans le cadre de leurs préparations aux Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024. 415 territoires labellisés « Terre de Jeux 2024 » accueillent un CPJ. La totalité des régions et des départements (soit 95 sur 101) ayant candidaté sont représentés dans cette sélection. Infos complètes ici.

Organisations reconnues

L'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) célébrera le premier anniversaire des Jeux mondiaux de plage Qatar 2019, avec une campagne sur les réseaux sociaux qui fera revivre certains des moments inoubliables de ces Jeux. Chaque jour où les Jeux ont eu lieu soit du 12 au 16 octobre, l'ACNO publiera des vidéos et des photos sur ses réseaux sociaux et son site internet qui présenteront les moments forts et mémorables de cette édition 2019. L'ACNO a également encouragé les CNO à partager et publier leurs propres moments forts. Plus d’infos ici.

Le président des Comités Nationaux Olympiques d'Océanie (ONOC), Robin E. Mitchell, et la membre du comité exécutif, Helen Brownlee ont reçu le prestigieux Prix du mérite de l'Organisation des Fédérations de sports d'Océanie (OSFO) en reconnaissance de leurs remarquables services rendus au sport en Océanie en 2020. Les Prix ont été annoncés par le président de l'OSFO, Richard Kevan Gosper, également membre honoraire du CIO, et ont été présentés lors de l'assemblée générale annuelle de l'OSFO qui s’est tenue virtuellement le 17 septembre. Robin Mitchell, également membre de la CE du CIO, est actuellement président par intérim de l'ACNO et membre du conseil exécutif du CNO des Fidji. Quant à Helen Brownlee, elle est entre autres vice-présidente du CNO australien et présidente de la commission d'équité de l'ONOC. Les deux autres récipiendaires sont Bob Claxton et Michael Brown pour leurs contributions remarquables respectivement au hockey et au tennis de table en Océanie. Plus de détails ici.

L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a lancé sa stratégie de recherche en sciences sociales pour 2020-2024 (document actuellement disponible uniquement en anglais), qui a été approuvée par le Comité exécutif de l’AMA lors de sa réunion des 14 et 15 septembre. Cette stratégie  élargit la portée des activités de recherche en sciences sociales au sein du système mondial antidopage et vise à aller au-delà du Programme de bourses de recherche en sciences sociales, dont la version révisée sera lancée ce mois-ci. Plus d’infos ici. Par ailleurs, l’AMA a publié son Rapport annuel 2019 (disponible bientôt en français), qui résume les diverses activités menées par l’Agence l’année dernière pour renforcer le système mondial antidopage. Sur le thème ‘Vers un monde de sport propre’, cette édition spéciale 20e anniversaire met également en lumière certaines des réalisations de l’Agence et certains des défis qu’elle a rencontrés depuis sa création en 1999. Plus d’infos ici.

United Through Sports (UTS) organise le tout premier Festival virtuel de la jeunesse qui se tiendra et sera diffusé en ligne, réunissant les sports olympiques et non olympiques. Le Festival est placé sous le patronage du CIO, du Comité international paralympique, des Special Olympics, de SportAccord et de l'Association mondiale des Fédérations Internationales de sports. Plus de 60 organisations ont mis leurs forces ensemble pour s'unir sur la plateforme numérique où des épreuves de qualification ont lieu entre août et fin octobre. Les finales se dérouleront en Thaïlande du 20 au 22 novembre 2020 pour célébrer la Journée mondiale de l’enfance des Nations Unies. Le Festival verra la participation des jeunes de tous niveaux et de toutes origines, y compris des jeunes issus de l'immigration et des jeunes réfugiés, ainsi que des jeunes issues de communauté autochtone et de milieux vulnérables, qui sont souvent marginalisés par la société. Détails complets ici.

back to top En