skip to content
IOC / Christophe Moratal
Date
13 juin 2017
Tags
Actualités du CIO , Actualités Olympiques

Actualités olympiques


ActivitÉs du CIO

Président

Lors de sa réunion à Lausanne, la commission exécutive du CIO (CE) a pris un certain nombre de décisions importantes pour l’avenir des Jeux Olympiques.

La CE a approuvé les principes du processus de candidature pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2026 tels que présentés par les vice-présidents du CIO. La proposition s’appuie sur des changements apportés par l’Agenda olympique 2020 et sur les conclusions du groupe de travail pour la révision stratégique des Jeux Olympiques d'hiver. Elle vise à faire face à un environnement en constante évolution. Il a été souligné qu’un tel nouveau processus aurait l’avantage de réduire significativement les coûts de la candidature, de faire participer davantage les membres du CIO, de permettre une flexibilité accrue, de répondre aux besoins de la ville/région et de positionner le CIO comme un partenaire proactif et solidaire des villes. Ce processus de candidature pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2026 sera soumis à la Session extraordinaire du CIO qui se tiendra à l’occasion de la séance d'information sur les villes candidates 2024 pour les membres du CIO et les Fédérations Internationales des sports olympiques d'été les 11 et 12 juillet.

Concernant les processus de candidature 2024/2028, les vice-présidents du CIO ont présenté les recommandations dans lesquelles il a été souligné que le fait d’avoir deux excellentes villes candidates pour les Jeux Olympiques de 2024, qui sont totalement conformes à l’Agenda olympique 2020 sur le plan technique et qui jouissent d’un soutien très fort dans tous les domaines de la société, représente une occasion unique. Les vice-présidents ont donc recommandé une attribution conjointe des Jeux Olympiques de 2024 et de 2028. Le cadre juridique et procédural permettrait de prendre une telle décision. La CE a approuvé le principe qui est d’attribuer en même temps les Jeux Olympiques de 2024 et ceux de 2028 et soumet cette proposition à la Session extraordinaire du CIO qui se tiendra à l’occasion de la séance d'information sur les villes candidates 2024. Communiqué complet ici.

À la suite des recommandations adressées par la commission du programme olympique, la CE a approuvé le programme des épreuves et les quotas d'athlètes pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 seront plus jeunes, plus urbains et accueilleront davantage de femmes. La décision prise marque un tournant dans l'évolution du programme olympique, avec l'ajout d'épreuves jeunes disputées en milieu urbain, un renforcement significatif de l'égalité entre hommes et femmes, et une diminution du nombre total d'athlètes entraînant une réduction de l'empreinte des Jeux sur l'environnement. Le comité d’organisation de Tokyo 2020 a été consulté tout au long du processus et il a été convenu avec le CIO que l’impact sur le nombre de sites de compétition et sur le nombre d’athlètes, de même que sur le calendrier général des compétitions, devait être minime. La décision dans son intégralité et le programme complet des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont disponibles ici.

Dans une autre décision concernant le programme olympique, la CE a également adopté une nouvelle procédure visant à finaliser plus rapidement le programme des épreuves pour les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022. En application de cette nouvelle procédure, les décisions concernant le programme pourront être prises fin juin 2018, quatre mois seulement après la clôture des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, soit avec un an d'avance par rapport au calendrier arrêté pour PyeongChang.

Enfin, la CE a approuvé la composition du programme des sports pour les Jeux Olympiques de 2024, lequel comprendra les 28 sports inscrits au programme des Jeux Olympiques de Rio 2016. S'agissant de l'admission de l'haltérophilie, la CE a décidé que cette dernière serait subordonnée à la capacité de la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) de lui apporter la preuve, d'ici à sa réunion de décembre 2017, qu'elle a répondu ou pris des mesures pour répondre au problème majeur de dopage dans son sport et garantir l'intégrité de son administration et de celle de toutes ses fédérations nationales membres.

Concernant la bonne gouvernance, la CE a approuvé les règles d’application durant les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 des articles 7, 9 et 10 du Code d’éthique, ainsi que du Code du Mouvement olympique sur la prévention des manipulations de compétitions.

Sur la question de la protection des athlètes intègres, le point a par ailleurs été fait sur les principales activités liées à la lutte contre le dopage pour lesquelles le CIO assure un suivi et sur lesquelles il poursuit son travail. Il a notamment été annoncé à la CE que le CIO, l'AMA et les FI d'hiver ont formé un groupe de travail en prélude aux Jeux chargé de mener à bien des contrôles adaptés avant les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. Ce groupe de travail déterminera le niveau de contrôle requis pour tous les athlètes qui pourraient concourir à PyeongChang l'année prochaine. L'accent a été mis sur l'importance de contrôler au moins une fois tous les athlètes de pays et sports à risques. Des informations actualisées ont en outre été données sur le travail des commissions Schmid et Oswald.

Des réunions avec le vice-président du CIO, John Coates et les membres de la CE du CIO, Anita L. DeFrantz, Angela Ruggiero et Sergey Bubka ainsi qu’avec le membre du CIO, Richard W. Pound, étaient également au programme de cette semaine. Les discussions étaient centrées sur les préparatifs des prochains Jeux Olympiques, les réformes de l’AMA et d’autres sujets d’intérêt mutuel.

Le président du CIO a rencontré le président de la Fédération Internationale de Hockey (FIH), Narinder Dhruv Batra lors de la réunion du comité exécutif de la FIH au siège de la FI à Lausanne. Les préparatifs pour les tournois des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018 ont été évoqués.

IOC / Christophe Moratal

Le président a rencontré le champion olympique de gymnastique, le Chinois Li Ning. Li Ning a remporté six médailles dont trois d’or aux Jeux Olympiques de Los Angeles 1984. Il a également allumé la vasque olympique des Jeux Olympiques de Beijing 2008. Les deux hommes, qui ont siégé ensemble à la commission des athlètes du CIO, ont parlé du rôle du sport dans la société ainsi que des prochaines éditions des Jeux Olympiques.

Michel Dentan photographies

Le président du CIO a assisté à la 7e édition des ‘Panathlon Family Games’ organisée par le Panathlon-Club Lausanne. Cette manifestation a vu la participation de milliers de personnes qui ont pu s'initier à divers sports.

CIO / Christophe Moratal

Avec l’escrimeur japonais, Yuki Ota, le président Thomas Bach a signé le Mur des olympiens au département des sports du CIO. Ota a remporté deux médailles d’argent aux Jeux Olympiques de Beijing 2008 et Londres 2012.

Le président et le secrétaire général de l’Association internationale des équipements de sport et de loisirs (IAKS), respectivement Stefan Kannewischer et Klaus Meinel, ont parlé avec le président de l’excellent partenariat entre les deux organisations et du développement de la pratique du sport.

Le président du CIO a accueilli avec le président-directeur général de l’Agence France Presse, Emmanuel Hoog. L’excellente coopération entre les deux institutions et d’autres sujets d’intérêt mutuel ont été abordés.

fÉdÉrations internationales de sport

fi ÉtÉ

L’édition 2018 des championnats du monde junior de la Fédération mondiale de badminton (BWF) aura lieu à Toronto (Canada). C’est lors de sa récente réunion en Australie que la BWF a accepté une candidature de la fédération du Canada d’accueillir en novembre 2018 cette compétition qui comprendra les championnats du monde junior mixte par équipe et les championnats du monde junior individuels. Ce sera la seconde fois que cet évènement aura lieu dans la région panaméricaine puisque l’édition 2016 s’était déroulée à Lima (Pérou). Infos complètes ici.

Dans la lignée de son engagement envers la protection des athlètes, la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG) va mettre au point un «Code de responsabilité morale» établissant les politiques et procédures à suivre aussi bien pour prévenir, que rapporter, investiguer et sanctionner des écarts de conduite dans le monde de la gymnastique. Ainsi lors de sa première réunion à Lausanne les 31 mai et 1er juin, un groupe de travail mandaté par le président de la FIG, Morinari Watanabe, pour revoir les règles de la FI dans ce domaine, a défini les principes d'un «Code de responsabilité morale» qui offre une série de procédures de base pouvant servir de référence en matière d'adoption et de mise en œuvre de politiques de protection. Il revient à chaque fédération membre de la FIG d'adopter et de mettre en œuvre de telles politiques. Le groupe de travail s'est appuyé notamment sur l'Agenda olympique 2020, qui dans ses recommandations aux FI fournit le cadre global décrivant les éléments clés pour assurer la protection des athlètes. Lire nouvelle complète ici.

La Fédération Internationale de Natation (FINA) a récemment publié la conclusion d’une recherche sur la question du mental dans le sport du plongeon. L’auteur, Emily Pattinson, est professeur à l’Université de Winchester (Grande-Bretagne) qui a présenté les premières conclusions de sa recherché lors de la Convention aquatique mondiale de la FINA en décembre 2016. Elle collabore également à magazine de la FINA Aquatics World. Elle a basé sa recherche sur ce moment unique pour réaliser une performance de la plus haute qualité et sur comment une seule erreur peut coûter toute une compétition. La FINA soutient pleinement les recherches et études qui peuvent améliorer le sport, en particulier lorsque la performance des athlètes est au cœur de la recherche. Infos sur www.fina.org.

Lors de sa réunion le 2 juin à Düsseldorf (Allemagne), le conseil d’administration de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF) a pris un certain nombre de décisions. Les prochaines éditions des championnats du monde junior ont été ainsi attribuées. La commission d’éthique de l’ITTF a par ailleurs été pleinement constituée et le code d’éthique de l’ITTF entrera en vigueur le 1er juillet 2017. Infos détaillées ici.

Suite à l’annonce de la stratégie de durabilité de la Fédération mondiale de voile (World Sailing) en novembre 2016, la FI a nommé un groupe d’experts qui composera sa toute première commission de durabilité et qui sera présidé par Mike Golding, l’un des navigateurs les plus reconnus et titrés au monde. Golding dirigera ainsi un groupe d’experts indépendants, de leaders visionnaires et de navigateurs reconnus. L’annonce a été faite le 5 juin, Journée mondiale de l’environnement. Infos détaillées ici.

comitÉs nationaux olympiques

CNO colombien

Le comité d'éthique du CNO colombien s’est réuni pour la première fois le 8 juin au siège du CNO, en présence du président du CNO, Baltazar Medina, accompagné du secrétaire général, Ciro Solano Hurtado, et du membre, Ana Edurne Camacho. Pour pouvoir mener à bien sa mission, le comité d’éthique, élu le 10 mars dernier à Bogota, aura entre autres à sa disposition, le code d’éthique adopté par les délégués des fédérations sportives nationales lors de la dernière assemblée du CNO. Lire nouvelle ici.

COE / Nacho Casares

Alejandro Blanco (photo) a été élu président du CNO espagnol pour la quatrième fois consécutive. Il est à la tête du CNO depuis 2005. L’élection s’est déroulée lors de l’Assemblée générale extraordinaire le 31 mai dernier au siège du CNO. L’Assemblée a également ratifié la nomination d’Isabel Fernández comme première vice-présidente, de Victoria Cabezas comme secrétaire général et Víctor Sánchez comme trésorier. Lire nouvelle ici.

CNO guatémaltèque

Dans le cadre de la formation, le CNO du Guatemala a organisé le 2e cours de formation des entraîneurs (niveau national) en vue des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018. Comme pour le cours précédent qui s’est tenu en décembre 2016, l’objectif est de fournir des outils techniques aux entraîneurs de tout le pays afin d'attirer des talents sportifs potentiels vers le haut niveau. Ce séminaire de trois jours a réuni plus de 150 professionnels du sport. Lire nouvelle ici.

Sports Federation & Olympic Committee of Hong Kong, China

En reconnaissance de la performance et des résultats des athlètes lors de compétitions multi sportives et de championnats du monde et d’Asie, le CNO de Hong-Kong, Chine décerne des récompenses à ses associations membres chaque année. Cette année, la cérémonie s’est déroulée le 8 juin à la Maison olympique en présence du président du CNO et membre du CIO, Timothy Tsun Ting Fok, du président du comité des associations membres, Karl C. Kwok, et de Lam Tai Fai, président de l’Institut des sports de Hong-Kong. En 2016, les athlètes du pays ont remporté un total de 277 médailles. Infos sur www.hkolympic.org.

CNO turc

Le CNO turc a conclu les célébrations de la Journée olympique 2017 par une manifestation mémorable organisée à Samsun. Quelque 500 jeunes ont ainsi pris part à diverses activités sportives et de loisirs. À l’approche des Deaflympics (Jeux Olympiques des sourds et malentendants) qui se tiendront à Samsun du 18 au 30 juillet, un accent particulier a été mis sur la promotion de la participation des enfants sourds à la pratique du sport. Ainsi, des enfants sourds ont pu rencontrer Oli, la mascotte du projet ‘sport culture et éducation olympique’ et dire ensemble ‘Journée olympique’ en langue des signes. Chaque année, le CNO organise une série d’activités pour célébrer la Journée olympique et promouvoir le bien-être, la culture, l’éducation et les valeurs olympiques parmi la jeune génération du pays. Cette année, près de 3000 jeunes ont pris part à ces célébrations à travers tout le pays, célébrations organisées en coopération avec les municipalités de chaque ville. Infos sur www.olimpiyat.org.tr.

CNO ukrainien

La ville de Kiev a célébré la Journée olympique en organisant une manifestation dans la principale infrastructure sportive du pays, le NSC Olympiysky. Y ont pris part plus de 4500 fans de sport, des athlètes olympiques, des personnalités et des représentants du gouvernement. Placée sous le slogan ‘#OlympicDay on the way to PyeongChang 2018’, la manifestation a été inaugurée en présence du Vice-Premier ministre, Vyacheslav Kyrylenko, du responsable adjoint du comité parlementaire sport et jeunesse, Mykola Velychkovych, du ministre des sports, Ihor Zhdanov ainsi que du président du CNO ukrainien et membre du CIO, Valery Borzov. Organisé par le CNO, le ministère des sports et de la jeunesse et la municipalité de Kiev, cet événement a permis aux enfants et à leurs parents de participer à des activités proposées par plus de 30 fédérations nationales sportives et des clubs ainsi que de prendre part à la traditionnelle course de la Journée olympique. Une vingtaine de médaillés olympiques et paralympiques, des athlètes des équipes nationales et également des athlètes de l’équipe olympique pour les Jeux de 2018, se sont joints aux participants. La manifestation de Kiev lançait les célébrations nationales qui seront organisées dans tout le pays par les bureaux locaux du CNO dans les prochaines semaines. Lire nouvelle ici.

CNO vénézuélien

Le siège du CNO vénézuélien a accueilli une conférence de presse sur les cours de formation pour entraîneurs de natation. Ces cours sont avalisés par la Fédération Internationale de Natation, la fédération vénézuélienne de natation, le CNO et la ligue nationale de water-polo. Plus de 80 entraîneurs sont inscrits pour suivre ces cours.

comitÉs d’organisation des Jeux olympiques

PyeongChang 2018

OBS

Les organisateurs sud-coréens ont franchi une nouvelle étape décisive dans leur parcours pour accueillir les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 avec la remise officielle du Centre International de Radio-Télévision (CIRTV) le 5 juin. Situé au cœur du noyau en montagne dans la station d'Alpensia, le CIRTV servira de principale base aux opérations d'OBS (Olympic Broadcasting Services) et des diffuseurs détenteurs de droits. Depuis cette installation, ce sont quelque 4 000 heures d'images qui seront retransmises dans le monde entier, permettant ainsi à des milliards de téléspectateurs de suivre les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. Communiqué complet ici.

Tokyo 2020

Le Comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo (Tokyo 2020) a conclu un accord préliminaire avec le Gouvernement métropolitain de Tokyo (TMG), le gouvernement japonais, et les gouvernements locaux des sept préfectures et des quatre autres villes qui accueilleront des compétitions, en ce qui concerne le partage des rôles et l'allocation des coûts pour les Jeux de Tokyo 2020. Les parties prenantes ont également consenti à la mise en place d'un "Comité de management des projets collaboratifs" (nom provisoire) qui aura pour but de travailler à la réduction des coûts et d'optimiser la gestion des ressources. Communiqué ici. Tokyo 2020 a désigné la société Recruit Holdings Co., Ltd. comme partenaire officiel, dans son programme de parrainage. La société s’est vue attribuer la catégorie ‘Ressources Humaines, apprentissage en ligne et services de formation’. Tokyo 2020 compte désormais 43 partenaires, dont 28 partenaires officiels. Communiqué ici.

back to top En