skip to content
IOC / Christophe Moratal
Date
01 avr. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Actualités du CIO

ACTUALITÉS OLYMPIQUES 01/04/2019


ACTIVITÉS DU CIO

PRÉSIDENT

Lors de sa réunion à Lausanne du 26 au 28 mars, la commission exécutive (CE) du CIO s’est penchée sur les prochaines éditions des Jeux Olympiques, la protection de l’intégrité du sport et des athlètes et d’autres questions institutionnelles. 

Concernant les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, Yoshiro Mori, président du comité d'organisation des Jeux de 2020 à Tokyo (Tokyo 2020), Toshiro Muto, directeur général dudit comité d'organisation, et John Coates, président de la commission de coordination correspondante, font leurs rapports respectifs sur les dernières activités. Il a été souligné que d'une manière générale, Tokyo 2020 continuait de tenir ses promesses sur des jalons clés conformément aux échéances convenues, notamment la construction de nouveaux sites permanents.

Juan Antonio Samaranch, président de la commission de coordination pour les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, a présenté son rapport sur les dernières activités. De manière générale, il a été rapporté que les préparatifs de l'édition de Beijing 2022 étaient dans les temps. Beijing 2022 a lancé son plan d'héritage, qui met en avant l'objectif ambitieux d'amener 300 millions de personnes en Chine à accéder à la pratique des sports d'hiver.

Une délégation conduite par Tony Estanguet et Étienne Thobois, respectivement président et directeur général de Paris 2024, a été rejointe par Pierre-Olivier Beckers-Vieujant, président de la commission de coordination du CIO pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, pour présenter leurs rapports respectifs concernant les préparatifs de ces Jeux. La CE a approuvé la recommandation de la commission du programme olympique d’inclure provisoirement quatre sports supplémentaires au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024, à savoir le breaking, le skateboard, l'escalade et le surf. Plus de détails ici.

Concernant les Jeux Olympiques d’hiver de 2026, le directeur exécutif des Jeux Olympiques, Christophe Dubi, a donné un aperçu de la situation actuelle des candidatures de Stockholm-Åre et de Milan-Cortina d’Ampezzo. Il a souligné que le soutien du public et le soutien gouvernemental étaient des facteurs importants pour les deux candidatures et a ajouté que l’Agenda olympique 2020 et la nouvelle norme avaient permis une utilisation maximale des sites existants et temporaires avec une moyenne de 80% pour la procédure de candidature 2026. À noter également une réduction moyenne de 75% des budgets de candidature par rapport à ceux de 2018 et 2022.

Le programme des sports pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2026 a également été discuté. La CE a accepté la proposition de la commission du programme olympique de pas faire de changement par rapport au programme des sept sports qui seront aux Jeux de Beijing 2022 et de présenter les mêmes à la Session du CIO en juin.

Afin d’évaluer de plus près comment se préparer au mieux pour les futurs Jeux, la CE a proposé de créer un groupe de travail chargé d’examiner les principes à appliquer pour les futures procédures de candidature. Ce groupe de travail sera placé sous la conduite de John Coates, lequel représente également l'Océanie. Les autres membres sont : Danka Bartekova, représentante des athlètes et du continent européen ; Li Lingwei, représentante du continent asiatique ; Lydia Nsekera, représentante du continent africain ; et Gerardo Werthein, représentant du continent américain.

Virginie Faivre, la nouvelle présidente du comité d'organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver (JOJ) de 2020 à Lausanne, Ian Logan, directeur général dudit comité d'organisation, et Danka Bartekova, présidente de la commission de coordination correspondante, ont présenté leurs rapports d'avancement respectifs. D'autres projets sont en cours pour mobiliser et associer les établissements d'enseignement locaux afin que ce soient bien des JOJ organisés par et pour les jeunes. Un point a par ailleurs été fait sur l'engagement des jeunes et les activités de promotion et de sensibilisation auprès du public qui renforcent la visibilité de l'événement avant sa tenue.

Pour ce qui est des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Dakar 2022, Christophe Dubi, a présenté un rapport sur l'état d'avancement au nom de Kirsty Coventry, présidente de la commission de coordination correspondante. Il a annoncé que la construction du village olympique de la jeunesse avait commencé. Sur la base du programme des sports, la planification des sites sera finalisée d'ici juin.

La commission exécutive a pris acte de la démission de Tsunekazu Takeda de sa position de membre du CIO.  Conformément à la Charte olympique, avec l'acceptation de cette décision par la commission exécutive, la cessation de ses activités de membre du CIO prend effet immédiatement. La CE a exprimé son plus grand respect pour cette décision et a insisté une fois de plus sur la présomption d'innocence.

Concernant les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, il a été noté que le CIO a contribué pour un montant record de 887 millions d'USD au succès des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, soit 54 millions d'USD de plus que pour Sotchi 2014. Le comité d’organisation de PyeongChang 2018 est toujours sur le point de dégager un excédent d’au moins 55 millions d’USD. Qui plus est, le CIO réinvestira sa part de l'excédent dans le sport coréen par le biais de la Fondation de PyeongChang 2018 nouvellement créée, contribuant ainsi à garantir que les Jeux profiteront à la région pour les décennies à venir. Forte du succès des Jeux, la CE a approuvé une hausse du soutien accordé aux CNO et aux FI pour le développement du sport et des athlètes partout dans le monde. Cette distribution des revenus représente un total de 430 millions d'USD, soit 32 millions d'USD de plus que les montants en lien avec les Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014.

Un point sur les activités en lien avec la lutte contre le dopage a été fait. Ainsi qu'elle en a informé la CE, l'Agence de contrôles internationale (ACI) est pleinement opérationnelle et continue de développer son réservoir de compétences au service des organisations de sport. L'ACI travaille désormais avec près de 40 organisations, dont le CIO. Par ailleurs, le point a été fait sur les activités de l'Agence Mondiale Antidopage (AMA). La commission exécutive a confirmé la réattribution de médailles dans les épreuves de bob à deux et bob à quatre aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014 ; les résultats ont été modifiés en conséquence par la Fédération internationale de bobsleigh et skeleton (IBSF).

La CE a passé en revue les mesures constructives prises au cours des 18 derniers mois par la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) pour renforcer son programme de lutte contre le dopage. Elle a reconnu que ces changements avaient été pensés pour durer grâce à l'adoption d'une série d'initiatives à long terme pour une pratique intègre de l'haltérophilie. Compte tenu des progrès accomplis, la CE a décidé de lever l'admission conditionnelle de l'haltérophilie au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024 sous réserve de la finalisation de l'accord entre l'IWF et l'ACI et de la confirmation que les principaux volets du programme antidopage de la Fédération relèvent désormais des attributions de l'Agence. Une fois cette étape franchie, la décision de la CE du CIO s'appliquera avec effet immédiat. Plus de détails ici.

Au sujet de l’Association Internationale de Boxe (AIBA), le président du comité d'enquête ad hoc sur l'AIBA, Nenad Lalović, a présenté le rapport intérimaire du comité. Le rapport final sera soumis à la commission exécutive du CIO lors de sa réunion de mai 2019.

La CE a entendu les comptes rendus d'activités de l'Association des Fédérations internationales des sports olympiques d'été (ASOIF), de l'Association des Fédérations internationales des sports olympiques d'hiver (AIOWF) ainsi que de l'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO). Il a été rappelé que le CIO encourageait vivement les efforts déployés par l'ASOIF et l'AIOWF pour améliorer leurs structures de bonne gouvernance.

Le point a été fait sur le nouveau comité consultatif du CIO sur les droits de l'homme. Lors d'une réunion entre le président du CIO et S.A.R. le prince Zeid Ra’ad Al Hussein, les deux parties sont convenues qu'avant que le comité consultatif du CIO ne commence ses travaux, il était nécessaire et plus efficace d'établir un cadre stratégique sur les droits de l'homme pour le CIO, sur lequel les membres du comité pourraient ensuite réfléchir et donner leur avis. À cette fin, le prince Zeid, en collaboration avec Rachel Davis, directrice générale de Shift – un centre d'expertise sans but lucratif sur les entreprises et les droits de l'homme –, travaillera cette année à l'élaboration de ce cadre, sur la base d'une analyse interne réalisée en 2018. Parallèlement, le CIO continuera de travailler sur un certain nombre de priorités en matière de droits de l'homme qui requièrent une action immédiate en coopération avec Shift et des partenaires externes.

Un rapport a été fait sur la réunion de travail qui s'est tenue récemment sur la coopération sportive entre la République de Corée et la République populaire démocratique de Corée. Sur la base de cette réunion tripartite, la CE du CIO a approuvé les principes visant à guider la participation d'équipes coréennes unifiées aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Selon la nouvelle approche ciblée adoptée pour le choix des villes hôtes des Sessions du CIO, la CE s'est dite favorable à l'accueil de la Session du CIO en 2021 à Athènes (Grèce) et demande à l'administration de préparer une étude de faisabilité pour sa prochaine réunion le 22 mai.

Sur la question des CNO, la CE du CIO a relevé que le changement de nom de l'ex-République yougoslave de Macédoine en République de Macédoine du Nord (la forme courte étant Macédoine du Nord) a officiellement pris effet au niveau des Nations Unies le 14 février dernier. L'appellation du CNO sera donc modifiée en conséquence et le Comité olympique de l'ex-République yougoslave de Macédoine sera ainsi rebaptisé Comité olympique de Macédoine du Nord.

Christophe De Kepper, directeur général du CIO, a fait le point sur les principaux livrables pour 2019 dans le cadre du plan de mise en œuvre de l'Agenda olympique 2020.

Quant à la stratégie e-sport, il a été souligné qu’un groupe de liaison sur l'e-sport a été créé. Présidé par David Lappartient (UCI), ce groupe centralisera la collaboration entre le Mouvement olympique et l’environnement e-sport, donnera des conseils stratégiques et des idées pour une collaboration mutuellement bénéfique et encouragera l’étude de projets entre les sports standard et électroniques afin de promouvoir les valeurs olympiques du respect, de l’excellence et de l’intégrité.

La CE a décidé de reconduire le concept de Forum Olympisme en action. Elle a chargé l'administration du CIO d'examiner la possibilité de tenir le Forum à la même période, à partir de 2023, à Lausanne et au rythme de tous les quatre ans, si possible en association avec un autre événement du CIO.

La CE a entendu un rapport de la chaîne olympique, qui continue de prendre de l'expansion. Depuis son lancement en août 2016, la chaîne olympique a enregistré un total de 2,2 milliards de vues de contenu vidéo sur l'ensemble de ses plateformes. Parmi les abonnés sur les réseaux sociaux, elle comptabilise désormais le nombre de 8,6 millions d'utilisateurs.

Les membres de la CE se sont également rendus sur le site de la Maison olympique qui sera officiellement inaugurée le 23 juin prochain.

CIO / Christophe Moratal

Le président Bach a accueilli une délégation du CNO de Sao-Tomé et Principe, composée de son président João Manuel Da Costa Alegre Afonso et du secrétaire général, Laureano Lima Ferreira Soares, accompagné du ministre de la jeunesse, du sport et de l’entreprenariat, Vinicius Xavier de Pina. À cette occasion, la situation du sport dans le pays, les programmes de la Solidarité Olympique et la préparation des athlètes pour les Jeux de Tokyo 2020 ont été discutés.

Avec le président de l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'été (ASOIF), Francesco Ricci Bitti, les discussions ont abordé principalement les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, la gouvernance des FI ainsi que le prochain Congrès SportAccord qui se déroulera en mai sur la Gold Coast dans le Queensland (Australie) et auquel le président Bach participera.

Le président Bach et la présidente de la Fédération mondiale de curling (WCF), Kate Caithness, ont évoqué les préparatifs du tournoi olympique des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022, ainsi que d’autres sujets olympiques d’intérêt mutuel.

Le président du CIO a discuté avec Joël Bouzou, président de l’Association mondiale des olympiens (WOA) et de l’organisation Peace and Sport, de la coopération entre le CIO, à travers sa commission des athlètes, et la WOA.

Le président s’est également entretenu avec le vice-président du CIO, Yu Zaiqing ; Sergey Bubka, membre de la CE ; Anant Singh, membre du CIO ; et Sam Ramsamy, membre honoraire du CIO.

membres
CIO

Ryu Seung-min a été nommé président de la PyeongChang 2018 Legacy Foundation lors d'une cérémonie tenue à Séoul (République de Corée) le 25 mars dernier. La fondation, dont le lancement officiel est prévu dans les prochains mois, est l’entité officielle qui gérera plusieurs sites construits pour les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, ainsi que des programmes en faveur du développement des sports d’hiver et des activités pour les jeunes en République de Corée.

Autres nouvelles olympiques

Les anneaux olympiques demeurent l'un des symboles les plus largement reconnus dans le monde, neuf personnes sur dix parvenant à les identifier selon une étude de marché menée après les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. Concernant le CIO, les personnes interrogées partout dans le monde ont cité, parmi les choix qui leur étaient proposés, "promouvoir la paix par le sport" comme mission principale de l'organisation, suivi de "promouvoir le sport et ses bienfaits pour tous, y compris une meilleure qualité de vie", "mener des activités au niveau mondial associant sport et culture pour mieux faire comprendre l'idéal olympique", "contribuer au développement social par le sport" et "conduire le Mouvement olympique". L'enquête a également révélé que les Jeux Olympiques demeuraient l'événement sportif et récréatif le plus attrayant du monde. Détails complets ici.

Dans le cadre du processus de nouvelles analyses sur les échantillons prélevés lors des Jeux Olympiques de Londres 2012, le CIO a annoncé le 29 mars que trois athlètes ont été disqualifiés de ces Jeux de 2012. Détails complets ici.

FÉdÉrations Internationales

FI ÉTÉ
FIFA

La Fondation de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a dévoilé une liste de 93 organisations non-gouvernementales qui bénéficieront de son soutien en 2019. Le spectre des initiatives sociales soutenues par la Fondation se veut aussi large que possible : éducation, santé, paix, réfugiés, leadership ou encore égalité des sexes. Parmi les associations qui font partie de ce programme communautaire de la Fondation FIFA, figure Red Deporte Cameroun. Cette association vient en aide aux réfugiés touchés par la guerre civile en République centrafricaine. Ses programmes mettent l’accent sur l’égalité des sexes, la santé et les questions environnementales. Plus d’infos ici.

FINA

Depuis début mars, la Fédération Internationale de Natation (FINA) a organisé, en étroite collaboration avec ses fédérations nationales affiliées, 18 stages et cours de certification, couvrant cinq des six disciplines de la FINA et réalisés sur les cinq continents. Pristina (Kosovo) a organisé un cours de certification pour entraîneurs de natation du 1er au 5 mars, tandis que Tachkent (Ouzbékistan) a accueilli un stage de certification en plongeon pour les juges du 1er au 3 mars, suivi d’un même stage en natation synchronisée du 9 au 11 mars. Un stage pour entraîneurs de natation a aussi eu lieu à Tafuna (Samoa) du 6 au 10 mars et un cours de certification en natation (niveau assistant) a eu pour cadre la ville de Port Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée) du 8 au 10 mars. Un stage en eau libre pour débutants a été proposé à Accra (Ghana) tandis qu’un stage de développement en water-polo a eu lieu à Christ Church (Barbade). Plus d’infos sur www.fina.org

ITTF

En 2019, la Fondation de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF) financera six projets dans le cadre de la première édition du TT Dream Building Fund, un appel annuel à projets utilisant le tennis de table pour soutenir des projets humanitaires et promouvoir le bien-être social dans le monde entier. Au total, 74 candidatures venues de 31 pays se sont présentées. Une liste restreinte de dix a été ensuite créée, sur la base des critères d’éligibilité, de qualité du projet et de la capacité à avoir un impact social positif. Chacun de ces dix projets s'engage à utiliser le tennis de table comme moyen d'atteindre des objectifs humanitaires plus larges liés à un ou plusieurs Objectifs de développement durable des Nations Unies. Sur ces dix projets, six bénéficieront donc du TT Dream Building Fund pour 2019. Plus de détails ici.

FI hiver

La Fédération mondiale de curling (WCF) a attribué l’organisation des championnats du monde curling mixte 2019 à la ville d’Aberdeen en Écosse. Ils auront lieu du 12 au 19 octobre. Il y a un an la ville accueillait les championnats du monde juniors. En 2020, des championnats du monde se tiendront également en Écosse, puisque les Mondiaux masculins auront lieu à Glasgow du 28 mars au 5 avril. Plus de détails ici.

ComitÉs Nationaux Olympiques

CNO albanais

Avec le soutien de la Solidarité Olympique, le CNO albanais a organisé le cours technique pour entraîneurs de cyclisme (niveau II) avec la participation d’un expert de l'Union Cycliste Internationale (UCI). Ce cours s’est déroulé du 18 au 23 mars à Elbasan. Les participants étaient des entraîneurs de différents clubs de toute l'Albanie et ils se sont vu remettre un certificat de niveau II délivré par l'UCI à la fin du cours. Ce cours entrait dans le cadre du rôle et de la mission du CNO en matière de formation des ressources humaines et de soutien au sport cycliste. Plus d’infos sur www.nocalbania.org.al

La Cheikha Hayat Bint Abdulaziz Al-Khalifa, membre du conseil d'administration du CNO de Bahreïn, également présidente du comité du sport féminin du CNO et du comité des femmes de l'Union arabe des CNO, a dirigé la Conférence internationale sur la femme arabe et le sport qui s’est tenue du 27 au 30 mars au Caire (Egypte). Organisée par l'Association égyptienne des sports, la conférence a traité d'un certain nombre de sujets, notamment la réalité du sport féminin dans le monde arabe, les défis à venir, la culture sportive des femmes arabes et les stratégies de travail pour développer le sport féminin. Plus d’infos sur www.boc.bh

CNO brésilien

Le CNO brésilien a accueilli un illustre visiteur le 25 mars dernier en la personne de Aída dos Santos (à d. sur photo), la seule athlète féminine dans la délégation brésilienne aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964. Elle a participé au débat sur la femme dans le sport avec la double championne olympique de volleyball, Fabi Alvim et la responsable du projet d’ONU Femmes, Carolina Ferracini. Au cours de ce débat, l’athlète de 82 ans a raconté comment elle a dû se surpasser et résister à une époque où beaucoup de femmes souffraient de préjudices dans le sport. Ce débat a souligné l’évolution de la femme dans plusieurs domaines du sport. Actuellement, la structure du CNO se compose de 128 femmes et 108 hommes. Les femmes occupent 43,5% des postes à responsabilité. De plus, en partenariat avec ONU Femmes, le CNO a développé une politique de prévention et de lutte contre le harcèlement et les abus dans le sport.  À signaler également le succès de la délégation brésilienne menée par une équipe 100% féminine lors des Jeux sud-américains de plage tenus récemment à Rosário (Argentine). Plus de détails ici.

CNO colombien

Le CNO colombien a annoncé que la ville de Cali a été choisie comme ville hôte de la toute première édition des Jeux panaméricains juniors en 2021. La décision a été prise par le comité exécutif de l’Organisation sportive panaméricaine (ODEPA) que préside le membre du CIO, Neven Ilic, et qui s’est réuni à San José (Costa Rica). Ces Jeux accueilleront des athlètes de 41 pays et âgés de 18 à 22 ans. La ville de Cali a déjà accueilli plusieurs compétitions sportives internationales comme les Jeux mondiaux en 2013, les championnats du monde cadets d’athlétisme en 2015, la Coupe du monde de football des moins de 20 ans en 2011.  Plus d’infos ici.

CNO du Salvador

Le CNO du Salvador a tenu récemment son assemblée générale réunissant les présidents des fédérations sportives et les membres du comité exécutif parmi lesquels le président du CNO, Eduardo Palomo, Parmi les points à l’ordre du jours, citons le rapport d’activités pour 2018, le plan d’activités pour 2019, les états financiers. À noter la proposition de la municipalité de Santa Ana d'organiser les premiers Jeux panaméricains juniors en 2021.  Plus d’infos ici.

COE / Nacho Casares

Le 27 mars au siège du CNO espagnol à Madrid, un accord pour la création d’un Centre d’études olympiques dans la ville de Puente Genil (province de Cordoue) a été signé. L’accord a été paraphé par le président du CNO, Alejandro Blanco; le président de l’Académie olympique royale espagnole, Conrado Durántez; le maire de Puente Genil, Esteban Morales et son conseiller délégué au sport et à l’éducation, José Antonio Gómez. Grâce à cet accord, Puente Genil disposera de publications sur le thème olympique pour son Centre et pourra évaluer l’organisation de différentes conférences tout au long de l’année afin de discuter de questions sportives et participer à des programmes de diffusion des valeurs olympiques dans différentes écoles primaires de la province. Plus d’infos ici.

CNO de Singapour

La gymnaste de l'équipe de Singapour, Tamara Ong, a reçu une bourse sportive de la NTUC FairPrice Foundation, en reconnaissance de sa médaille d'or aux Jeux Olympiques de la jeunesse de Buenos Aires 2018. Au total, 18 athlètes ont représenté Singapour dans dix sports et sont revenus de Buenos Aires avec une médaille d'or, un record national et cinq meilleures performances personnelles. Étudiant et s’entraînant actuellement à Melbourne (Australie), Tamara Ong était représentée par Karen Norden, directrice générale de la fédération de gymnastique de Singapour, et à laquelle Seah Kian Peng, directeur général de NTUC FairPrice et de la Fondation olympique de Singapour, a remis la bourse. La cérémonie s'est déroulée en présence de Tan Chuan-Jin, président du Parlement et président du CNO de Singapour, de la chef de mission Tao Li et des membres de l’équipe de Singapour. Plus d’infos ici.

Le CNO vénézuélien a organisé du 21 au 23 mars un cours de perfectionnement pour les entraîneurs, se déroulant dans le cadre du programme de formation de la Solidarité Olympique. Représentant seize fédérations nationales de sports d’équipe et de balle, les participants ont suivi des exposés sur la législation sportive, la Solidarité Olympique, l’apprentissage des capacités motrices, la méthodologie de l’enseignement sportif et la biomécanique appliquée au sport. Cette initiative conjointe du CNO et de la Solidarité Olympique se répartit sur trois modules avec des prochains cours destinés aux autres fédérations sportives.

Comités d’organisation des Jeux Olympiques

Tokyo 2020

Le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 (Tokyo 2020) vient de publier son rapport d’étape en matière de durabilité, résumant les progrès réalisés principalement en 2018, dans l'exécution de son Plan de durabilité. La deuxième mouture du Plan de durabilité a été publiée en juin 2018 sous le principe directeur "Be better, together – For the planet and the people" ("Être mieux ensemble – pour la planète et la population"). Le rapport d'étape fait état des réalisations à ce jour dans les domaines du changement climatique, de la gestion des ressources, de l'environnement et de la biodiversité, des droits de l'homme, du travail et des pratiques commerciales équitables, ainsi que de la participation, de la coopération et de la communication. Il a été publié conformément aux indicateurs de base des normes de la Global Reporting Initiative (GRI) – un ensemble de normes internationales régissant les rapports en matière de durabilité. Plus d’infos ici.

Organisations reconnues

Le conseil des athlètes du Comité International Paralympique (IPC) a publié sa première stratégie qui vise à placer les athlètes solidement au coeur du Mouvement paralympique. Publié après deux ans de consultation avec les représentants des athlètes et des parties prenantes du Mouvement paralympique, cette stratégie baptisée “At the heart” se veut être un guide à la fois pour les athlètes et les membres de l’IPC sur la manière dont le conseil des athlètes de l’IPC peut former des athlètes leaders et s’assurer que le Mouvement paralympique est centré sur les athlètes. Plus de détails ici.

back to top En