skip to content
Date
19 janv. 2012
Tags
Innsbruck 2012 , JOJ

À tous les fans des athlètes des JOJ


Qu'est-ce qu'un passionné de sport ?

Pour certains, c'est un sujet complexe, avec une part d'irrationnel mais non dénué d'intérêt, un exutoire au monde réel avec ses interminables pressions et ses obligations souvent sérieuses.

Quoi ?!
Autrement dit, le sport, en réalité, ne signifie rien, donc signifie tout à la fois.

Et que serait le sport sans ses fans ?
Une chose ennuyeuse, voilà tout.

Quel que soit l'endroit où vous allez, les fans seront toujours là. Ils sont les premiers arrivés et les derniers partis, avec leurs tenues aux couleurs vives et leurs cris d'encouragement. Ils vivent chaque moment à fond, dans la victoire comme dans la défaite.

À vrai dire, si l'on comparait le sport au corps humain, les fans seraient son cœur. Les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2012 à Innsbruck ne dérogent pas à la règle.

Ainsi que l'a déclaré Bud Lidell, un Américain qui s'est autoproclamé plus grand fan des JOJ : "J'ai assisté à 13 éditions des Jeux Olympiques, à trois Coupes du monde, à une édition des Jeux Panaméricains, à une édition des Jeux Asiatiques et à deux éditions des JOJ."

Karen Gruber d'Allemagne était tout enthousiaste à l'idée d'aller aux JOJ. "Je suis là pour le patinage artistique afin de soutenir mon équipe et j'espère que ça va marcher pour elle", nous a-t-elle confié, le visage peint en noir, rouge et jaune.

Natalie Noumeh du Bélarus est elle aussi contente d'être à Innsbruck. "Je crois que nous avons une quinzaine d'athlètes aux JOJ, donc j'espère qu'on gagnera au moins une médaille." L'Autrichien Franz Ager se dit ravi que sa ville natale accueille à nouveau les Jeux après les éditions d'hiver de 1964 et 1976.

" J'avais 20 ans en 1976 et j'ai assisté à de nombreuses compétitions. Les Jeux Olympiques de la Jeunesse sont une nouveauté et je suis fier qu'Innsbruck les organise. Nous accueillons le monde à bras ouverts."

back to top