skip to content
Date
12 mars 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Tokyo 2020
JOJ

À propos de Tokyo : les stars des JOJ à suivre

Alors que la capitale japonaise s'apprête fête le 12 mars les 500 jours qui la sépare du début des Jeux Olympiques de 2020, concentrons-nous sur huit anciens athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) qui espèrent avoir un impact majeur dans leurs sports respectifs.

Takeru Kitazono

Getty Images

Les attentes des amateurs de sport japonais seront très élevées si le gymnaste artistique d'Osaka, âgé de 16 ans, se qualifie pour Tokyo 2020. Takeru Kitazono a en effet remporté cinq médailles d'or aux JOJ de Buenos Aires 2018 dans le concours complet, au sol, aux anneaux, aux barres parallèles et à la barre fixe. Il est ainsi devenu le premier gymnaste de l'histoire des JOJ à remporter cinq titres, le premier Japonais à remporter cinq médailles d'or individuelles dans n'importe quel sport aux Jeux Olympiques, et le premier athlète à remporter cinq médailles d'or en gymnastique depuis que Vitaly Scherbo a remporté le titre pour l'équipe unifiée (l'ancienne Union soviétique) aux Jeux Olympiques de Barcelone 1992.

Eduarda Santos Lisboa

 IOC/Mine Kasapoglu

Plus connue sous le nom de "Duda", la jeune femme de 21 ans est l'une des nouvelles stars du volleyball de plage et s'est hissée au deuxième rang du dernier classement mondial féminin de la FIVB avec sa coéquipière Ágatha Bednarczuk, de 14 ans son aînée et médaillée d'argent aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Duda a remporté la médaille d'or aux JOJ de Nanjing en 2014 et, entre 2013 et 2017, a accumulé pas moins de trois titres de championne du monde des moins de 19 ans et deux titres des moins de 21 ans. En août 2018, le duo a décroché la plus grande victoire de la carrière senior de Duda en remportant la finale du circuit mondial à Hambourg (Allemagne).

Noah Lyles

Getty Images

L'athlète américain s'affiche comme l'héritier potentiel d'Usain Bolt pour le trône du sprint olympique. Il y a cinq ans, Noah Lyles a remporté la médaille d'or au 200 m aux JOJ de Nanjing 2014 et depuis, il est de plus en plus rapide chaque saison. Il a été sacré champion du monde du 100 m chez les moins de 20 ans de l'IAAF en 2016, tandis qu'à l'été 2018, il a établi de nouveaux records personnels en remportant le 100 m (9,88 s) aux Championnats des États-Unis à Des Moines et 19,65 s pour le 200 m dans la Diamond League à Monaco.

Mayu Mukaida

Getty Images

L'athlète japonaise était médaillée d'or en lutte libre 52 kg aux JOJ de 2014 à Nanjing et est par la suite devenue l'une des meilleures concurrentes de son sport. Sa percée majeure sur le circuit senior a été sa victoire chez les 55 kg aux Championnats du Monde 2016 à Budapest (Hongrie), et elle a récupéré son titre deux ans plus tard au Budapest Sports Arena.

Kliment Kolesnikov

Getty Images

Gagnant d'une incroyable série de six médailles d'or et d'une médaille d'argent dans les bassins aux JOJ de Buenos Aires 2018, le spécialiste russe du dos est un véritable espoir pour Tokyo 2020. En route pour Buenos Aires, le jeune homme a remporté six médailles aux Championnats d'Europe 2018 à Glasgow (Écosse) en août, établissant un nouveau record du monde de 24 secondes tout rond lors de sa victoire dans le 50 m dos. Il détient également le record du monde du 100 m, établi lors de la Coupe Vladimir Salnikov à domicile en 2017.

Mariya Lasitskene

Getty Images

Ancienne athlète de la toute première édition des JOJ de Singapour 2010, où elle a remporté la médaille d'or, la spécialiste russe du saut en hauteur de 26 ans a déjà deux titres de championne du monde à son actif, mais n'a pas encore participé aux Jeux Olympiques. Mariya Lasitskene est actuellement en grande forme puisqu'elle a remporté les Championnats du monde en salle 2018 à Birmingham (Grande-Bretagne), les Championnats d'Europe 2018 à Berlin (Allemagne) et la Coupe continentale de l'IAAF 2018 à Ostrava (République tchèque).

Shi Yuqi

Getty Images

Actuellement deuxième au classement du simple masculin de la Fédération mondiale de badminton derrière le champion du monde en titre, le Japonais Kento Momota, l'athlète chinois de 23 ans s'est constamment amélioré au cours des cinq années qui ont suivi sa victoire en simple aux JOJ de Nanjing 2014. Shi Yuqi a remporté son premier titre en Super Série à l'Open de France en octobre 2016 et s'est assuré la plus grande victoire de sa carrière à ce jour en remportant la finale du prestigieux All England Open en mars dernier. Il a atteint sa première finale de Championnat du Monde à Nanjing en août 2018 mais s'est incliné en deux manches face à Kento Momota.

Lin Shan

Getty Images

Lin Shan a fait une excellente performance dans les épreuves féminines et mixtes de plongeon par équipes aux JOJ de Buenos Aires 2018. L'adolescente chinoise pourrait être une véritable candidate aux médailles à Tokyo en 2020. L'athlète de 17 ans a commencé les JOJ en remportant l'épreuve féminine du haut vol 10 m avant de remporter la victoire dans la compétition de tremplin 3 m. Lors de la dernière journée des compétitions de plongeon à Buenos Aires, Lin Shan a remporté une troisième médaille d'or dans l'épreuve par équipes mixtes en partenariat avec le Colombien Restrepo Garcia.

back to top En