skip to content
Date
24 juil. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Tokyo 2020, JOJ
Tokyo 2020

À propos de Tokyo : les aspirations d'anciens athlètes des JOJ pour les Jeux Olympiques de 2020

Alors que Tokyo fête le début du compte à rebours final jusqu'aux Jeux Olympiques de 2020, olympic.org revient sur les aspirations et les objectifs d'anciens athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) pour l'événement.

getty images
Emma McKeon (Australie)

Sextuple médaillée aux JOJ, natation, Singapour 2010

"J'attends avec impatience Tokyo. Mon classement et mes temps se sont améliorés depuis Rio. C'est ce que j'essaie de faire année après année : grimper dans le classement, faire de meilleurs chronos et travailler sur mes points faibles. Chaque année, je me focalise sur quelque chose de différent pour atteindre, je l'espère, à Tokyo les objectifs que je me suis fixés.

J'ai obtenu de bons résultats mais j'ai encore du travail à faire, je le sais – et je peux y arriver. Je dois devenir plus forte, améliorer ma condition physique et me concentrer sur les différentes parties de ma course. Tant que j'aurai des choses à perfectionner, j'aurai une marge de progression."

getty images
Duda (Brésil)

Médaillée d'or aux JOJ, volleyball de plage, Nanjing 2014

"Tokyo 2020 est une date clé et je veux faire tout ce qui est en mon pouvoir pour me qualifier pour les Jeux. Ça va être compliqué car la concurrence est féroce au Brésil. Le fait d'avoir participé aux JOJ est un gros avantage. J'ai eu un avant-goût de ce que pourrait être l'ambiance olympique car pour moi, Nanjing ressemblait à des Jeux Olympiques. Cela va m'aider à conserver mon sang-froid et à ne pas avoir peur d'un événement comme les Jeux Olympiques."

getty images
Noah Lyles (États-Unis d'Amérique)

Médaillé d'or aux JOJ, athlétisme, Nanjing 2014

"Les Jeux Olympiques sont toujours l'objectif ultime. Tout le monde veut y participer et remporter une médaille olympique. C'est sur ma liste de choses à faire, tout à fait. Je veux être champion olympique, pas seulement médaillé d'or des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Cela ne fait que renforcer ma motivation."

getty images
Nicola Philippaerts (Belgique)

Médaillé d'or aux JOJ, saut d'obstacles, Singapour 2010

"Après ma première expérience olympique aux JOJ, j'avais très envie d'aller aux Jeux Olympiques. Participer à cet événement est une expérience incroyable ; c'est l'objectif suprême dans notre sport.

Pour Tokyo, nous devons d'abord passer par la case 'qualification' lors des Championnats d'Europe et tenter d'obtenir trois places. Ce sera très difficile. Nous cherchons déjà de jeunes chevaux pour Tokyo. J'espère que j'y serai avec un bon cheval. Être en lice à ces Jeux est l'objectif ultime."

getty images
Takeru Kitazono (Japon)

Quintuple médaillé d'or aux JOJ, gymnastique, Buenos Aires 2018

"Pour que je puisse aller aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, il était important que j'obtienne de vrais résultats aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. L'intérêt des JOJ à mes yeux est de mettre à profit l'expérience que l'on y acquiert. J'ai l'intention de me servir de ce que j'y ai appris pour mon entraînement au Japon en vue des Jeux de 2020.

Bien sûr, mon objectif ultime est de me qualifier pour les Jeux de Tokyo, mais les JOJ ont été une première étape importante vers ce qui me tient à cœur : décrocher l'or à Tokyo. Si j'ai pu gagner à Buenos Aires en 2018, je peux gagner à Tokyo."

getty images
Sydney Siame (Zambie)

Médaillé d'or aux JOJ, athlétisme, Nanjing 2014

"Remporter l'or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse a été une formidable motivation. J'y ai appris tellement de choses, à gérer la pression à un tel niveau de compétition par exemple. La concurrence était rude, mais je m'en suis plutôt bien sorti ; cela m'a motivé. J'attends les Jeux de Tokyo 2020 avec impatience.

J'espère atteindre mon apogée d'ici Tokyo. Je suis encore jeune ; mon objectif est de faire un bon chrono. J'ai toujours voulu courir aux Jeux Olympiques ; c'est sur cela que je me concentre."

getty images
Yuka Sato (Japon)

Médaillée d'or aux JOJ, triathlon, Singapour 2010

"Je suis impatiente, tout comme le reste de la population japonaise, à l'idée d'accueillir les Jeux Olympiques à Tokyo. Tout le monde a les yeux braqués sur cet événement. C'est de là que je tire mon inspiration et mon énergie. J'espère réussir à utiliser cette énergie pour me qualifier pour les Jeux et y remporter une médaille."

getty images
Chad le Clos (Afrique du Sud)

Quintuple médaillé aux JOJ, natation, Singapour 2010

"Je suis déjà allé à Tokyo. Le Japon est un pays très respectueux. J'adore les Japonais. J'ai hâte d'y être.

À Rio, je me suis rendu compte que je voulais plus qu'une médaille d'or. Je m'étais dit qu'une médaille d'or et une médaille d'argent n'allaient pas suffire, mais c'était irrespectueux de ma part. Les Jeux réunissent les meilleurs des meilleurs. Je dois respecter mes concurrents.

Je ne peux pas vous promettre que je vais gagner, mais je peux vous promettre que je serai prêt. Personne n'est plus solide que moi sur le plan mental, je pense. Que Dieu bénisse ceux qui me battent, mais je ne suis pas certain que quelqu'un y arrive."

getty images
Ippei Watanabe (Japon)

Médaillé d'or aux JOJ, natation, Nanjing 2014

"Avant même que les JOJ de Nanjing ne commencent, on savait déjà que Tokyo accueillerait les Jeux Olympiques de 2020. J'avais un pressentiment particulier sur le fait d'aller aux Jeux. L'expérience que j'ai vécue aux JOJ et aux Jeux Olympiques de Rio a eu un véritable impact sur mes performances. Ma victoire aux JOJ m'a donné confiance en moi. Après les JOJ, mon envie de participer aux Jeux Olympiques n'a fait que croître.

Pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, je veux battre le record du monde et le record olympique que j'ai établis, et je veux remporter la médaille d'or. C'est mon objectif. Pour y parvenir, je m'entraîne dur."

getty images
Hugo Calderano (Brésil)

Médaillé de bronze aux JOJ, tennis de table, Nanjing 2014

"Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont mon objectif ultime. Je ferai tout pour y être. Bien sûr, le chemin qui mène à ces Jeux est ponctué de nombreux tournois. Je vais juste continuer d'avancer en restant concentré sur mon objectif car je pense que c'est ainsi que je peux réussir et battre les meilleurs pongistes."

getty images
Renato Paratore (Italie)

Double médaillé aux JOJ, golf, Nanjing 2014

"Je ne pense qu'à Tokyo 2020. Je veux jouer là-bas, c'est un objectif que je veux atteindre. Mais ce ne sera pas facile, car il y a beaucoup de golfeurs talentueux en Italie. À Rio, Matteo [Manaserro] et Nino [Bertasio] ont joué et ils ont très bien joué. Nous avons aussi les frères Molinari, Edoardo et Francesco, donc ce ne sera pas facile, mais je ferai de mon mieux."

getty images
Keely Small (Australie)

Médaillée d'or aux JOJ, athlétisme, Buenos Aires 2018

"Les Jeux Olympiques sont LE but ultime que je me suis fixé. J'espère pouvoir participer à l'édition de 2020 à Tokyo. Les JOJ peuvent servir de tremplin, donner un avant-goût de ce qu'est la compétition dans un environnement olympique. Je pense que cette expérience me sera extrêmement bénéfique et j'espère pouvoir faire partie de la délégation australienne qui se rendra aux Jeux de Tokyo 2020."

back to top En