skip to content

A Lettonie et l'Allemagne à l'attaque - Londres 2012 - Volleyball de plage

Le suspense continue en ce jour 10 de la compétition de volleyball de plage masculin et le tournoi de tous les bouleversements a donné lieu à de nouveaux coups de théâtre.

Les Lettons Martins Plavins et Janis Smedins ont probablement créé la sensation du jour en mettant fin au parcours des États-Unis dans la compétition masculine avec une victoire en trois sets contre Jacob Gibb et Sean Rosenthal.

Par une pluvieuse soirée londonienne, les Européens ont réalisé un véritable exploit en atteignant les demi-finales aux dépens de l'équipe qui pouvait se vanter d'avoir réalisé la meilleure saison dans le World Tour de volleyball de plage cette année.

Après avoir perdu de peu un premier set serré, la Lettonie a répondu superbement, remportant le deuxième avant de poursuivre sur sa lancée dans le set décisif pour l'emporter finalement 19-21 21-18 15-11.

Avec cette défaite Gibb et Rosenthal prennent le chemin de la sortie, rejoignant leurs compatriotes champions en titre, Todd Rogers et Phil Dalhausser, battus par l'Italie en huitième-de-finale.

Pour la Lettonie, l'aventure continue.

« C'est incroyable, je n'ai pas de mot pour décrire ça », a déclaré Plavins. « Nous sommes en demi-finale et c'est tout simplement incroyable. Nous essaierons de décrocher une nouvelle victoire, mais ce sera très, très, très difficile. »

Les Lettons rencontreront en demi-finale les favoris pour la médaille d'or, les Brésiliens Alison Cerutti et Emanuel Rego, après que les Sud-Américains sont sortis vainqueurs en trois sets d'un test difficile contre leur plus sérieux adversaire pour le titre, la Pologne.

La paire Polonaise Grzegorz Fijalek et Mariusz Prudel a manqué d'un souffle de créer une énorme surprise et, au cours d'un troisième set haletant, s'est retrouvée à seulement un point de remporter sa toute première victoire contre le duo Brésilien.

Les Polonais ont eu une balle de match à 14-13 dans la manche décisive mais ils n'ont pas réussi à la convertir et Alison et Emanuel ont repris la main pour l'emporter 21-17 16-21 17-15.

Plus tard dans la soirée, la paire Allemande Julius Brink et Jonas Reckermann a assommé le Brésil en quarts de finale et mis fin aux espoirs de Ricardo Santos de remporter une quatrième médaille olympique.

Ricardo était venu à Londres en ambitionnant un nouveau succès au plus haut niveau après avoir remporter l'argent aux Jeux de Sydney 2000, l'or à Athènes 2004 et le bronze à Beijing il y a quatre ans, mais le feu du joueur de 37 ans était éteint et lui et son coéquipier Pedro Cunha ont dû concéder la défaite.

L'Allemagne, après avoir terminé invaincue la phase préliminaire et n'avoir fait qu'une bouchée d'une forte équipe Lettone en huitièmes, n'a jamais cessé d'attaquer, Reckermann se montrant particulièrement menaçant au filet.

Les Européens ont rapidement construit leur avantage et après que Brink a réussi deux coups brillants pour porter la marque à 13-6, ils n'ont jamais paru en danger dans le premier set.

Ils l'ont effectivement remporté 21-15 avant que Brink ne joue à nouveau sa partition dans le second set pour l'emporter cette fois 21-19.

Dans le dernier match, tard dans la soirée, les Néeerlandais Reinder Nummerdor et Rich Schuil ont complété le tableau des demi-finales grâce à leur victoire en deux sets contre l'Italie.

Ce match entre Européens a donné lieu à un véritable récital de la part des Hollandais, avec Schuil dominateur au filet aussi bien en défense qu'en attaque et Nummerdor superbe en fond de cours, et le duo l'a emporté facilement 21-16 21-18.

back to top