skip to content
Date
15 nov. 2005
Tags
Actu CIO

6e CONFERENCE MONDIALE SUR LE SPORT ET L'ENVIRONNEMENT


Nous, délégués représentant le Comité International Olympique, les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques, les comités d’organisation des Jeux Olympiques, la Fédération mondiale de l’industrie du sport, le Programme des Nations Unies pour l'environnement et les autres agences du système des Nations Unies, l’Union Africaine ainsi que les organisations non gouvernementales réunis à Nairobi, Kenya du 9 au 11 novembre 2005, à l’occasion de la 6ème Conférence mondiale sur le sport et l'environnement autour du thème « Sport, paix et environnement »,
 
Soulignons l’attachement du Mouvement Olympique aux principes du développement durable depuis le Congrès Olympique du Centenaire qui s’est tenu a Paris en 1994 et a reconnu l'environnement comme la troisième dimension de l'Olympisme, aux côtés du sport et de la culture, ainsi que la création de la commission sport et environnement qui s’en est suivie.
 
Reconduisons la coopération officielle entre le Comité International Olympique et le Programme des Nations Unies pour l'environnement qui, depuis 1994, vise à promouvoir un environnement durable par le biais du sport, y compris en organisant des conférences mondiales sur le sport et l'environnement,
 
Reconnaissons le lien existant entre la paix, la sécurité et la protection de l’environnement.
 
Reconnaissons l’exemple établi par le CIO dans ses initiatives visant à réduire l’impact environnemental des événements sportifs majeurs,
 
Saluons également les efforts entrepris par les Fédérations Internationales, tout particulièrement l’initiative « Green Goal » de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA),
 
Applaudissons les efforts déployés par la ville de Turin, en Italie, pour intégrer la protection de l’environnement dans toutes les étapes du processus de planification et préparation des prochains Jeux Olympiques d’hiver, en 2006, et plus particulièrement les mesures destinées à neutraliser les émissions de dioxyde de carbone,
 
Nous félicitons de la proposition de grande envergure émise par les organisateurs des Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, de 2010 à Vancouver et de 2012 à Londres visant à encourager et soutenir une approche responsable des problèmes d’environnement, et attendons avec impatience la mise en œuvre de leurs projets et initiatives,
 
Accueillons avec satisfaction la publication du Guide du CIO sur le sport, l’environnement et le développement durable, lancé durant cette conférence.
 
Encourageons les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques et les organisateurs de tout événement sportif à suivre les conseils que ce Guide contient, et à profiter des nombreuses ressources relatives au développement durable proposées par le PNUE, le CIO et d’autres organisations,
 
Appelons les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques, les fédérations nationales de sport et les clubs à soutenir et incorporer dans leurs programmes de travail des activités qui font la promotion du développement durable et de la paix par le biais du sport.
 
Rappelons aussi que l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé l’année 2005 Année internationale du sport et de l’éducation physique afin de promouvoir l’éducation, la santé, le développement et la paix, et qu’elle a réaffirmé le fait que le sport et l’idéal olympique sont essentiels pour bâtir un monde pacifique et meilleur à l’aide de la Trêve olympique,
 
Prenons note également de l’initiative des Nations Unies visant à utiliser le sport pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement, et reconnaissons l’importance du rôle que peut jouer le sport, surtout dans la lutte contre le VIH/SIDA et la promotion de la parité hommes-femmes et l’autonomisation des femmes et des filles,
 
Notons aussi les mesures réclamées par la Déclaration de Turin de la 5ème Conférence mondiale sur le sport et l’environnement en 2003, et la nécessité d’organiser des actions continues qui aident à respecter les engagements pris,
 
Demandons au Comité International Olympique, aux Fédérations Internationales et aux Comités Nationaux Olympiques de redoubler d’efforts pour voir comment maintenir et accélérer la dynamique de sensibilisation aux questions environnementales créée lors de la procédure de candidature à l’organisation des Jeux Olympiques et lors du déroulement de ces derniers, et de faire le maximum pour s’assurer que le niveau de sensibilisation et d’engagement sera maintenu entre les éditions des Jeux,
 
Exhortons le Comité International Olympique, les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques et les fédérations nationales de sport à identifier et à partager des exemples de meilleures pratiques de leadership et de formation pour la réalisation de la paix et du développement durable grâce au sport, tels que les camps Nature et Sport du PNUE, et à jouer le rôle de rassembleur et de catalyseurs afin de servir de modèles dans leurs pays et communautés,
 
Encourageons le Comité International Olympique, les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques et les fédérations nationales de sport à collaborer davantage avec les sportifs et les sportives du monde entier pour éduquer les enfants et la jeunesse et sensibiliser la communauté, au travers des média, à l’importance d’un environnement durable et à ses liens avec la paix et le bien être humain.
Tags Actu CIO
back to top