skip to content
Date
25 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

4 770 contrôles de dopage effectués pendant les Jeux de Beijing


4 770 contrôles de dopage ont été effectués à Beijing dans le cadre du plus vaste programme jamais mené à l'occasion d'une édition des Jeux Olympiques. 3 801 prélèvements d'urine et 969 prélèvements sanguins ont été réalisés. Parmi les prélèvements d'urine, 817 ont été effectués pour dépister l'EPO, et parmi les prélèvements sanguins, 471 pour dépister l'hormone de croissance. Les tests ont été réalisés entre le 27 juillet et le 24 août 2008, soit sur une période de 29 jours. Les athlètes qualifiés pour les Jeux Olympiques de Beijing ont été contrôlés par l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) et le comité d'organisation des Jeux (BOCOG) sous l'autorité du CIO. En règle générale, les cinq premiers au classement plus deux autres concurrents choisis au hasard sont contrôlés.
   
Une hausse de 3 600 à 4 770 contrôles
Le nombre de contrôles effectués à Beijing a augmenté de 32,5 % par rapport aux Jeux d'été précédents à Athènes en 2004. Les prélèvements ont été réalisés dans 41 postes de contrôle de dopage - 34 situés à Beijing et sept dans les autres villes accueillant des compétitions. Tous les sites ont été équipés d'un poste de contrôle où les échantillons d'urine et de sang peuvent être prélevés.

Qui fait quoi          
En tant qu’organe dirigeant pour les Jeux Olympiques, le CIO a délégué la responsabilité de la mise en œuvre des contrôles de dopage au BOCOG et à l'AMA. Ces derniers ont opéré sous son autorité. La commission médicale du CIO a pour sa part été chargée de superviser l'ensemble du processus de contrôle, qui a été mené conformément aux Règles antidopage du CIO, au Code mondial antidopage et aux Standards internationaux de contrôle (ISO9001:2000). 
 
 En savoir plus sur la commission médicale du CIO
back to top