skip to content
Amsterdam 1928

17 mai 1928 aux Jeux d'Amsterdam : quand le monde découvre le magicien Dhyan Chand

L'Inde, alors partie de l'Empire britannique, participe à son premier tournoi olympique de hockey sur gazon aux Jeux d'Amsterdam et le remporte. Il s'agit de la première de ses huit victoires, jusqu'en 1980. Dans les rangs de la formation qui débute par un 6-0 contre l'Autriche le 17 mai 1928 évolue un véritable magicien, Dhyan Chand.


Comme aux Jeux de Paris quatre ans plus tôt, les Jeux d'Amsterdam s'étendent sur trois mois et ne débutent pas par la cérémonie d'ouverture (qui aura lieu le 28 juillet), mais par le tournoi de hockey sur gazon réunissant neuf équipes au tout nouveau stade olympique à partir du 17 mai. Elles sont réparties en deux "divisions", la A (cinq équipes) et la B (quatre équipes). Les premières de chaque division se qualifient pour la finale, les deuxièmes jouant le match pour le bronze.

L'Inde, qui restera jusqu'en 1947 le "Raj britannique", avait envoyé son premier athlète aux Jeux à Paris en 1900, puis n'avait pas participé ensuite jusqu'en 1920 où étaient présents quatre concurrents en athlétisme et deux en lutte. En 1924, ils étaient quatorze en athlétisme et tennis. Amsterdam 1928 marque donc la première présence d'une équipe indienne de hockey sur gazon aux Jeux. Dans ce sport, l'Angleterre s'est imposée à Londres en 1908, devant l'Irlande, l'Écosse et le Pays de Galles, et tous ces joueurs réunis sous la bannière de la Grande-Bretagne l'ont emporté à Anvers en 1920.

Pour constituer la meilleure équipe indienne possible, un tournoi inter-provinces est organisé en amont, dans lequel le joueur de l'Uttar Pradesh Dhyan Chand se montre extrêmement brillant, mais on n'a encore rien vu ! Né le 29 août 1905 à Allahabad, officier supérieur dans l'armée, il est surnommé au choix "le sorcier" ou "le magicien".

Getty Images

Un parcours étincelant

Le onze indien va traverser le tournoi olympique d'Amsterdam sans concéder un but. Tout commence donc le jeudi 17 mai 1928 devant le public du stade olympique d'Amsterdam, à peine sorti de terre et inauguré pour l'occasion. Tandis que le Danemark dispose de la Suisse 2-1, l'Inde écrase l'Autriche 6-0. Dhyan Chand transperce quatre fois les filets du gardien Karl Ördögh. Et déjà, il se révèle aux yeux du monde, sa crosse semble aimanter la balle, les joueurs adverses ressemblent à des piquets quand il évolue entre eux de manière aussi fluide que rapide.

Le lendemain, la Belgique est battue 9-0 par l'Inde et Chand ne score qu'une fois, mais son coéquipier Feroze Khan signe cinq buts. Le 20 mai, l'Inde passe un 5-0 au Danemark avec trois nouveaux buts de son magicien. Le 22, il en marque quatre de plus face à la Suisse (6-0). L'Inde termine première de sa poule devant la Belgique avec une différence de buts de 26-0. Les Pays-Bas remportent l'autre division, suivis par l'Allemagne.

Le 26 mai, devant plus de 20 000 spectateurs, la finale oppose donc la formation locale à celle de Dhyan Chand. Celui-ci signe deux buts, l'Inde s'impose 3-0. Le "Magicien" achève le tournoi avec un total de quatorze réalisations. La légende raconte que les officiels néerlandais ont cassé sa crosse afin de l'examiner histoire de voir si un aimant n'était pas caché dedans ! On verra aussi des titres de presse comme : "Ce n'était pas un match de hockey mais de la magie. Dhyan Chand est le magicien du hockey !" L'Allemagne accompagne l'Inde et les Pays-Bas sur le podium grâce à sa victoire 3-0 sur la Belgique dans la "petite finale".

IOC

 

Dans la légende du sport indien

Le brillant parcours de Chand et de l'équipe indienne va se poursuivre en 1932 à Los Angeles où le Los Angeles Times le consacre meilleur athlète des Jeux Olympiques, puis en 1936 à Berlin, où des posters placardés dans la capitale allemande proclament "Rendez-vous au stade de hockey pour voir le magicien indien Dhyan Chand en action". Au cours d'une carrière longue de 22 ans, jusqu'en 1948, il comptabilisera plus de 400 buts internationaux dont 35 aux Jeux et, de nos jours, sa statue en bronze, crosse en mains, veille sur la ville de Jhansi (Uttar Pradesh), du haut du mont Sipri, tandis que chaque année, la journée nationale du sport a lieu en Inde le 29 août, jour de la naissance du Major Chand.

Quant à l'équipe indienne, elle va de nouveau s'adjuger l'or en 1948, 1952, 1956, 1964 et 1980, soit un total de huit victoires et plus que toute autre nation en hockey sur gazon aux Jeux. Après un long passage à vide, elle semble revenir dans le jeu en atteignant les quarts de finale à Rio en 2016.

IOC

 

back to top En