skip to content
Date
12 nov. 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
JOJ

#YOGWatch : un octobre exceptionnel pour d'anciennes stars des JOJ

Alors que les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) continuent d'être un formidable tremplin vers la scène internationale, olympic.org revient sur certaines des performances les plus spectaculaires réalisées au cours des dernières semaines par d'anciens athlètes des JOJ.

Salwa Eid Naser

En devenant, le 3 octobre dernier, la troisième femme la plus rapide de l'histoire sur 400 m – avec un temps de 48"14 et une médaille d'or à la clé, Salwa Eid Naser, originaire de Bahreïn, a réalisé l'une des performances les plus époustouflantes des Championnats du monde d'athlétisme de 2019 à Doha (Qatar). La jeune femme âgée de 21 ans, qui avait décroché l'argent dans le 400 m aux JOJ de Nanjing 2014, a amélioré de près d'une seconde son précédent record – 49"08 – et battu celle que l'on pensait indétrônable, la championne olympique des Bahamas Shaunae Mille-Uibo, celle-ci devant se contenter de la deuxième place en dépit d'un record personnel (48"37). Le chrono de Salwa Eid Naser est le troisième temps le plus rapide enregistré en 34 ans par une sprinteuse sur 400 m. Cette victoire vient s'ajouter à la médaille d'argent que la Bahreïnie avait remportée lors des Championnats du monde d'athlétisme de 2017.

Getty Images 

Nikita Nagornyy

En s'adjugeant trois médailles d'or lors des Championnats du monde de gymnastique artistique qui se sont tenus à Stuttgart (Allemagne) du 4 au 13 octobre dernier, le Russe Nikita Nagornyy a volé la vedette à ses concurrents. Le jeune homme âgé de 22 ans – qui s'était illustré aux JOJ de Nanjing 2014 en décrochant cinq médailles, dont trois en or – a tout d'abord aidé la Russie à monter sur la plus haute marche du podium dans l'épreuve par équipes, avec quasiment un point d'avance sur les vainqueurs de 2018, les Chinois. Nikita Nagornyy a ensuite totalisé 88,772 points dans le concours multiple individuel, où il s'est imposé devant son compatriote Artur Dalaloyan, le champion du monde en titre, et le médaillé d'or olympique Oleg Verniaiev. Le gymnaste russe s'est aussi qualifié pour la finale par engins au sol et en saut, remportant l'or dans cette dernière épreuve juste devant Artur Dalaloyan une fois encore.

Getty Images

Tang Xijing

Avec sa médaille d'argent obtenue dans le concours multiple individuel féminin et ses 56,899 points – le record absolu pour des gymnastes chinoises, Tang Xijing a été l'une des révélations les plus inattendues des Championnats du monde de gymnastique artistique qui se sont déroulés à Stuttgart. Participant à sa première grande compétition internationale, la jeune fille âgée de 16 ans, médaillée d'or et de bronze aux JOJ de Buenos Aires 2018, n'avait pas été sélectionnée à l'origine pour participer à la finale car seules deux athlètes par pays étaient autorisées à se qualifier et qu'elle n'avait obtenu que la troisième meilleure note parmi les gymnastes chinoises. Or, Tang Xijing a ensuite été appelée à remplacer sa coéquipière Liu Tingting après que celle-ci eut chuté lors de deux exercices dans la finale par équipes. C'est ainsi que Tang Xijing a pu remporter la première médaille chinoise en concours multiple féminin depuis 2011, que ce soit au niveau mondial ou olympique.

Getty Images

Noah Lyles

Le sprinteur américain Noah Lyles a finalement eu la possibilité de montrer toute l'étendue de son talent sur la scène mondiale lorsqu'il s'est envolé vers la victoire dans le 200 m masculin lors des Championnats du monde d'athlétisme le 1er octobre dernier. Celui qui s'était imposé comme une étoile montante du sprint après avoir remporté le titre du 200 m aux JOJ de 2014 et la couronne du 100 m aux Championnats du monde des moins de 20 ans en 2016 n'était encore qu'un adolescent lorsqu'il a manqué de peu la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 et est passé à côté des Championnats du monde d'athlétisme de 2017 à cause d'une blessure. Après une magnifique saison 2019, durant laquelle il a réalisé un chrono de 19"50, devenant ainsi le quatrième homme le plus rapide de l'histoire sur 200 m, Noah Lyles, aujourd'hui âgé de 22 ans, a enfin pu décrocher son premier titre mondial à Doha grâce à une performance éblouissante qui lui a permis de franchir la ligne d'arrivée en 19"83, devant le médaillé d'argent olympique canadien Andre De Grasse (19"95) et l'Équatorien Álex Quiñónez (19"98).

Getty Images

Giorgia Villa

Un an à peine après avoir dominé la compétition de gymnastique artistique féminine aux JOJ de Buenos Aires 2018 – où elle a remporté trois médailles d'or et une médaille d'argent, Giorgia Villa s'est adjugé sa première médaille chez les seniors en aidant l'Italie à monter sur la troisième marche du podium dans l'épreuve par équipes aux Championnats du monde de gymnastique artistique. La jeune fille âgée de 16 ans a concouru sur les quatre agrès au programme de la finale, à l'issue de laquelle les Italiennes ont décroché leur première médaille par équipes en championnats du monde depuis 1950. Ce résultat a aussi permis à l'Italie de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Getty Images

Ellie Downie

Outre sa contribution à la sixième place de la Grande-Bretagne dans l'épreuve par équipes aux Championnats du monde de gymnastique artistique à Stuttgart, Ellie Downie a également fini troisième du saut, remportant ainsi sa première médaille individuelle en championnats du monde. La jeune gymnaste âgée de 20 ans, quadruple médaillée aux JOJ de Nanjing 2014, a réalisé un Yurchenko et un Cheng dans la finale du saut, ce qui lui a valu une note moyenne de 14,816 et la médaille de bronze derrière les Américaines Simone Biles et Jade Carey.

Getty Images

back to top En