skip to content
Getty Images Getty Images
Date
15 août 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
JOJ

#YOGWatch: Des athlètes des JOJ atteignent de nouveaux sommets en juillet

D’anciens athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse ont continué l’illuminer la scène mondiale en juillet. Olympic.org revient sur les plus remarqués d’entre eux…

Kristof Milak

Le Hongrois Kristof Milak a battu le record du monde détenu depuis 10 ans par Michael Phelps dans le 200m papillon hommes lorsqu’il a décroché l’or aux Championnats du monde 2019 de la FINA tenus en juillet à Gwangju (République de Corée). L’athlète de 19 ans, qui avait remporté trois médailles d’or et une d’argent aux JOJ de Buenos Aires 2018, a enregistré un temps sensationnel de 1:50.73 minute, soit 0,78 secondes de mieux que le précédent record de 1:51.51, établi par Phelps à Rome en 2009. Un autre champion des JOJ, le Sudafricain Chad le Clos, a décroché le bronze.

Getty Images
Boglárka Kapás

La nageuse hongroise Boglárka Kapás, double médaillée d’or aux JOJ de Singapour 2010, a remporté son premier titre mondial en s’imposant dans le 200m papillon femmes aux mêmes Championnats du monde de la FINA à Gwangju. L’athlète de 26 ans, qui avait obtenu le bronze dans le 800m nage libre aux Jeux Olympiques de Rio 2016, semblait écartée de la course à mi-parcours, mais elle s’est formidablement rattrapée ensuite pour terminer en beauté avec un temps de 2:06.78 minutes.

CIO
Anton Chupkov

Le Russe Anton Chupkov, double médaillé d’or aux JOJ de Nanjing 2014 et médaillé de bronze aux Jeux de Rio 2016, a battu le record du monde du 200m brasse hommes alors qu’il défendait son titre aux Championnats du monde de la FINA. L’athlète de 22 ans a enregistré un temps de 2:06.12 minutes, éclipsant le précédent record établi en 2017 par un autre médaillé d’or aux JOJ, Ippei Watanabe.

CIO
Toni Vodisek

Le Slovène Toni Vodisek a gagné sa première régate sur le circuit professionnel de kitesurf en juillet, assurant sa position en tête du classement dès la première manche des KiteFoil World Series 2019 à Gizzeria, Italie. L’athlète de 19 ans, qui avait décroché l’argent aux JOJ de Buenos Aires 2018, a fait un sans-faute qui lui a permis d’avoir une avance de 25 points sur l’ancien champion du monde, le Français Axel Mazella, et de remporter la victoire sans même avoir à participer aux deux manches restantes.

CIO
Lin Shan

Après avoir raflé toutes les médailles du plongeon aux JOJ de Buenos Aires 2018 – elle avait remporté les titres féminins du tremplin 3m et du haut vol 10m, ainsi que l’épreuve par équipes mixtes – la Chinoise Lin Shan a décroché son premier titre mondial aux Championnats du monde 2019 de la FINA. L’athlète de 17 ans s’est associée à Yang Jian dans l’épreuve par équipes mixtes pour décrocher l’or avec un score de 416.65 points à l’issue de leurs six plongeons. C’était la première fois que la Chine remportait le titre mondial du mixte depuis que cette épreuve a été introduite au programme des Championnats du monde en 2015.

CIO
Li Shifeng 

Le médaillé d’or en badminton aux JOJ de Buenos Aires 2018, Li Shifeng, a remporté son premier titre sur le BWF World Tour en juillet en battant le champion des Jeux du Commonwealth 2014, l’Indien Parupalli Kashyap, dans la finale de l’Open du Canada. Bien que n’étant pas tête de série pour le tournoi Super 100, l’athlète de 19 ans s’est imposé en quarts de finale face à l’Indien double vainqueur du World Tour, Sourabh Verma, et en demi-finale face au Japonais champion des Masters d’Orléans, Koki Watanabe, avant de déjouer en finale la tête de série n°6, Kashyap, en trois sets très serrés.

CIO
Wang Zhiyi

La Chinoise Wang Zhiyi, médaillée d’argent du simple en badminton aux JOJ de Buenos Aires 2018, a elle aussi participé à l’Open du Canada et a perdu en finale face à An Se-young de la République de Corée. L’athlète de 19 ans a toutefois rebondi de façon impressionnante, remportant l’épreuve suivante du BWF World Tour Super 300, l’US Open en Californie. Wang n’a pas perdu un seul set de tout le tournoi. Elle s’est imposée face à la Coréenne Kim Ga-eun, tête de série n°3, dans la finale, 21-18, 21-19.

Getty Images
Oleg Stoyanovskiy

Le Russe Oleg Stoyanovskiy est devenu le plus jeune champion du monde de volleyball de plage lorsqu’il s’est associé à Viacheslav Krasilnikov pour décrocher l’or aux Championnats du monde 2019 de la FIVB en juillet, à l’âge de 22 ans, 9 mois et 11 jours. Le médaillé d’or aux JOJ de Nanjing 2014 et son partenaire de jeu de 28 ans étaient têtes de série n°3 dans leur premier championnat du monde ensemble et ont remporté le titre avec une victoire 2-1 (19-21, 21-17, 15-11) sur le duo allemand tête de série n°12 composé de Julius Thole et Clemens Wickler.

Getty Images
Noah Lyles

Le sprinteur américain Noah Lyles est dans une forme impressionnante cette saison. Au meeting de la Ligue de diamant à Lausanne le 5 juillet, il a remporté le 200m en 19,50 secondes, devenant ainsi le quatrième homme le plus rapide de l’histoire sur cette distance. Seuls Usain Bolt, Yohan Blake et Michael Johnson courent plus vite que cet athlète de 21 ans qui a décroché ensuite sa place pour les Championnats du monde 2019 de l’IAAF en remportant le 200m aux épreuves de qualification des États-Unis plus tard en juillet. Lyles, qui avait remporté l’or dans le 200m aux JOJ de Nanjing 2014, ira donc à Doha (Qatar) en tant qu’un des favoris pour décrocher le titre mondial en septembre.

Getty Images
Ana Patricia

La Brésilienne Ana Patricia et sa partenaire de jeu Rebecca Cavalcanti ont remporté leur première médaille lors d’une épreuve majeure sur le circuit du volleyball de plage, à savoir le bronze au tournoi de Gstaad (Suisse) en juillet. Ana Patricia, qui avait décroché l’or avec Duda aux JOJ de Nanjing 2014, avait déjà savouré la victoire, avec sa partenaire Rebecca, lors de deux tournois quatre étoiles qui avaient eu lieu un plus tôt dans la saison, mais c’est là le premier podium du duo lors d’un tournoi majeur.

Getty Images
Kaja Juvan

La Slovène Kaja Juvan, médaillée d’or du simple et du double féminins aux JOJ de Buenos Aires 2018, a fait sensation et a failli troubler la légendaire joueuse de tennis Serena Williams à Wimbledon en juillet. Qualifiée pour la première fois pour ce championnat, la joueuse de 18 ans a surpris tout le monde en l’emportant face à Kristyna Pliskova au premier tour, mais avait peu de chance de renverser, dans le deuxième, celle qui a gagné 23 tournois du Grand Chelem. Juvan était pourtant bien partie puisqu’elle avait remporté les trois premier jeux, ce qui lui a permis de gagner le premier set 6-2. Mais Williams a ensuite contre-attaqué pour l’emporter finalement 2-6 6-2 6-4.

back to top En