skip to content
IOC
Buenos Aires 2018

#YOGJourney: Yuliya Levchenko, championne des JOJ, est prête à parrainer les jeunes athlètes à Buenos Aires 2018

Elle n’a que 20 ans, mais la sauteuse en hauteur ukrainienne Yuliya Levchenko compte déjà à son impressionnant palmarès la médaille d’argent des Championnats du monde de l’IAAF 2017 et la médaille d’or des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2014 à Nanjing. 

Au vu de son expérience hors norme pour son âge, Yuliya a été désignée par le Comité National Olympique ukrainien pour faire partie des Young Change-Maker / jeunes artisans du changement (YCM) à l’occasion des prochains JOJ 2018 à Buenos Aires. L’athlète d’1m79 pourra compter sur les souvenirs indélébiles que lui ont laissés les JOJ pour informer les jeunes olympiens, les conseiller et leur donner l’envie de marcher sur ses traces.

Sur les 83 YCMs qui représenteront leur pays en Argentine,  seuls 15 sont des olympiens, dont Yuliya Levchenko, qui a concouru aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio ; parmi eux, quatre ont également concouru à des JOJ.

En plus de promouvoir les JOJ et les valeurs olympiques, le rôle des YCMs consiste à aider les jeunes athlètes à tirer le maximum de bénéfices de leur expérience des JOJ. Yuliya et les autres YCMs les encourageront à interagir avec des athlètes qui, même s’ils pratiquent d’autres sports et viennent d’un autre pays et d’un autre milieu, participent tous au même programme d’activités et aux mêmes ateliers ayant notamment pour thèmes la prévention des blessures, la lutte antidopage, les carrières dans le sport et la formation média.

IOC

Yuliya nous explique ce qu’elle a accompli et l’impatience avec laquelle elle attend de pouvoir profiter de cette occasion en or qui lui est donnée de parrainer les jeunes athlètes à Buenos Aires.

Pour revenir sur votre carrière à ce jour, quelle importance a revêtu cette médaille d’or des JOJ de 2014 à Nanjing ?

“Ce moment aura marqué un tournant dans mon existence. Jamais je n’oublierai ces sentiments et ces émotions. Nanjing 2014 a constitué une étape importante pour mon avenir. Ces « vacances » sportives m’ont tellement fascinée que j’ai décidé que toute mon existence serait liée à l’athlétisme.

Cette victoire aux JOJ m’a encouragée à aller de l’avant et à atteindre mes objectifs suivants. J’ai commencé à me demander ‘Qu’est-ce que je peux faire encore ?’ et ‘Où cela me mènera-t-il ?’”

Outre la compétition et la victoire, qu’avez-vous appris et retenu de Nanjing 2014 ?

“J’ai réalisé que le sport exerce un effet unificateur dans le monde. Des programmes pédagogiques nous ont permis de nous familiariser avec la culture d’autres pays. C’était la première fois que je voyais regroupés au même endroit une telle variété de sport et de gens d’origine différente.

Il s’agit de nouer de nouvelles amitiés et d’élargir son horizon. J’ai compris à quel point l’amitié et l’esprit d’équipe sont des sources de motivation, que vous soyez sur un terrain de compétition ou dans les gradins en train d’applaudir. J’ai été frappée par l’humanité des valeurs olympiques et la manière dont elles peuvent vous guider dans votre quotidien et j’ai réalisé que le sport ne se résume pas seulement aux entraînements et aux compétitions mais que c’est bien plus que cela”.

IOC

Quels sont les aspects des JOJ qui vous ont aidée à vous préparer pour concourir aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio?

“J’ai toujours rêvé de pouvoir participer aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio. Je me suis battue pendant une année pour atteindre ma qualification et je l’ai obtenue. Mon expérience des JOJ m’a appris à ne pas avoir peur de concourir aux Jeux Olympiques et d’apprécier la compétition. Bien sûr, à Nanjing je voyais tout à travers les yeux d’un enfant émerveillé alors qu’à Rio, j’étais plus mûre. Mais l’ambiance était identique.

Rio, c’était intéressant, attirant, curieux et passionnant. C’est une expérience qui a forgé mon caractère. J’ai terminé à la 19e place alors que les 17 premières étaient qualifiées pour la finale. Je figurais parmi les plus jeunes concurrentes du saut en hauteur et ce résultat fut pour moi un encouragement qui m’indiqua sur quoi porter mes efforts dorénavant”.

Aux JOJ de Buenos Aires, vous compterez parmi les 83 Young Change-Makers. Quel message voulez-vous délivrer aux jeunes athlètes?

“Rêver, se faire des amis, être source d’inspiration, lutter, apprécier, croire, soutenir, aider, respecter, faire preuve de courage, suivre ses rêves et ses objectifs et tout faire pour les atteindre. Et toutes ces victoires et défaites doivent être vues comme de précieuses leçons”.

Quand on a 20 ans, est-ce un grand honneur d’être désignée comme Young Change-Maker aux JOJ?

“Je ne pense pas que l’âge soit primordial. Le plus important, c’est que toutes vos actions viennent du cœur. J’estime que c’est une manifestation importante et je suis contente d’avoir l’occasion de faire une nouvelle fois partie de cette célébration du sport”.

IOC

Que vous inspire le fait d’avoir décroché à 19 ans tout juste la médaille d’argent des Championnats du monde l’année passée à Londres ?

“C’était mon objectif et mon rêve. Après Rio, j’ai compris que je pouvais concourir avec l’élite mondiale du saut en hauteur. Je fais un travail que j’adore vraiment et c’est pour ça que j’ai obtenu ce bon résultat”.

Que devez-vous faire ces deux prochaines saisons pour rester à un niveau élevé et être dans les meilleures dispositions pour concourir pour une médaille aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo ?

“M’entraîner et évoluer en permanence et tout donner pour devenir une version améliorée de moi-même. Je vais continuer à étudier et à m’améliorer.  Et ne pas avoir peur des obstacles et des défis. C’est comme ça que je pourrai aller de l’avant aussi hardiment que possible”.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En