skip to content
Getty Images
Date
27 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques, PyeongChang 2018, JOJ
PyeongChang 2018

#YOGjourney : des médailles et des moments magiques à PyeongChang

Les performances inspirantes des 227 anciens athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ) à PyeongChang ont montré comment leur expérience d’Innsbruck 2012 et de Lillehammer 2016 les a aidés à briller aux Jeux Olympiques d’hiver.

Ruée vers les médailles

Cela a commencé dès la première journée complète de compétition : en remportant le 1 500 m hommes de patinage de vitesse sur piste courte, le patineur de la République de Corée Lim Hyojun a fait vibrer le public local et offert la première médaille d’or des Jeux au pays hôte. Dès lors, les anciens athlètes des JOJ lui ont emboîté le pas et ont souvent eu les honneurs du podium de PyeongChang.

Andreas Wellinger (Getty Images)

Andreas Wellinger (GER) et David Gleirscher (AUT) ont ainsi rapidement suivi les traces de Lim Hyojun, en devenant médaillés en saut à ski et en luge, avant que Chloe Kim (USA) ne devienne la plus jeune snowboardeuse féminine de l’histoire sacrée championne olympique. Les Jeux n’en étaient qu’à leur quatrième jour et déjà, les athlètes des JOJ avaient dépassé le nombre total de médailles d’or remportées par leurs alter ego aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014.

Wellinger et Gleirscher allaient même étoffer leur palmarès par la suite, l’Allemand terminant les Jeux en étant l’athlète des JOJ le plus récompensé avec une médaille d’or et deux d’argent. C’est cependant à la Gangneung Ice Arena que les athlètes des JOJ ont connu le plus de succès, grâce aux patineurs. En patinage de vitesse sur piste courte, tout d’abord. Après son triomphe du premier jour, Lim Hyojun a récidivé en prenant la troisième place du 500 m hommes, tandis que Suzanne Schulting (NED) remportait une victoire époustouflante en finale du 1 000 m femmes, terminant les Jeux avec deux médailles.

De son côté, après avoir décroché trois médailles à Sotchi 2014, Shim Sukhee a porté son total à quatre, avec la médaille d’or qu’elle a apporté au pays hôte avec ses partenaires du relais 3 000 m femmes. Par ailleurs, Liu Shaoang a aidé la Hongrie à remporter sa toute première médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver, avec le relais 5 000 m hommes, tandis que Hwang Daeheon (KOR) et Xu Hongzhi (CHN) ont également été à l’honneur.

Le patinage de vitesse a également apporté des lauriers aux anciens des JOJ comme Kim Min Seok, de la République de Corée, titré deux fois aux JOJ de Lillehammer et qui a remporté deux médailles. En patinage artistique, la star japonaise Shoma Uno a terminé deuxième derrière son compatriote Yuzuru Hanyu, dans une compétition individuelle hommes mémorable.

Au total, 23 athlètes des JOJ - 11 hommes et 12 femmes, représentant 13 Comités Nationaux Olympiques (CNO) différents - ont remporté 29 médailles à PyeongChang (7 d’or, 11 d’argent et 11 de bronze) dans 12 disciplines.

L’exemple venu d’en haut

Il n’y a pas que les athlètes des JOJ qui ont brillé sur la plus grande scène sportive. Plusieurs ambassadeurs des JOJ se sont également illustrés. L’icône coréenne du patinage artistique Yuna Kim, ambassadrice de Lillehammer 2016, a ainsi ouvert les Jeux de façon majestueuse, en glissant sur une patinoire en haut du stade olympique de PyeongChang avant d’embraser la vasque.

Sur le terrain, d’autres ambassadeurs de Lillehammer – les deux Norvégiens Kjetil Jansrud et Silje Norendal - ont également réalisé des performances exceptionnelles. Le premier a empoché une médaille d’argent et une de bronze, portant son total de médailles olympiques de ski alpin à cinq, alors que le second a manqué le podium d’un cheveu : il a terminé quatrième en slopestyle et sixième dans l’épreuve de big air.

Lindsey Vonn (Getty Images)

Quant à la superstar américaine Lindsey Vonn, ambassadrice des JOJ d’Innsbruck 2012, Lillehammer 2016 et Lausanne 2020, elle a conclu sa carrière olympique en beauté avec une médaille de bronze dans son épreuve fétiche, la descente.

En chiffres

1 athlète d’Érythrée, Shannon-Ogbani Abeda, est devenu le premier olympien d’hiver de son pays en participant au slalom géant.

2 hockeyeuses sur glace, Lee Yeon Jeong et Eom Suyeon, ont bouclé leur #YOGjourney entamé à Innsbruck 2012 et Lillehammer 2016 pour faire partie de l’équipe coréenne unifiée à PyeongChang.

Lee Yeon Jeong (Getty Images)

3 frères Wells - Byron, Beau-James et Jackson – ont représenté la Nouvelle-Zélande, en ski slopestyle et halfpipe. Les deux derniers avaient participé auparavant aux JOJ, respectivement à Innsbruck et Lillehammer.

12 athlètes des JOJ ont porté le drapeau pour leur CNO lors de la cérémonie d’ouverture.

51 CNO étaient représentés parmi les athlètes des JOJ.

227 participants des JOJ (129 hommes et 98 femmes) étaient en lice à PyeongChang. Parmi eux, 128 athlètes avaient participé aux JOJ d’Innsbruck et 99 à ceux de Lillehammer.

100 000e athlète masculin à participer aux Jeux olympiques, le sauteur à ski américain Casey Larson - qui a participé à Lillehammer 2016 - a franchi cette étape historique en se qualifiant, la veille de la cérémonie d’ouverture. « C’est plutôt sympa, c’est quelque chose que je pourrais raconter », a-t-il déclaré en l’apprenant.

Paroles d’athlètes

« En règle générale, je mets des roulettes sur ma luge et je m’entraîne sur une route, parce que nous n’avons pas de neige ni de piste. Il nous arrive de croiser des voitures, mais j’ai un ami qui surveille pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger. »
Lien Te-An dévoile les difficultés de l’entraînement de luge en Chinese Taipei.

« Nous ne dormons pas dans la même chambre, ce serait trop. On se chamaille pour un oui ou pour un non. Nous avons dit que nous ne voulions pas partager la même chambre et tout le monde a reconnu que c’était une bonne idée. Apparemment, ils nous connaissent bien ! »
La skieuse acrobatique britannique Katie Summerhayes explique pourquoi elle et sa sœur Molly ont choisi de faire chambre à part au village olympique.

« Oh non, pas comme ça. C’était plutôt “Oh mon Dieu, non”. »
La Kényane Sabrina Simader se souvient de sa réaction lorsqu’elle est montée pour la première fois sur des skis.

« C’est génial de les battre, ça craint de perdre contre eux. »
Will Rhoads décrit sa relation avec ses camarades sauteurs à ski américains.

« Nous n’avons pas encore atterri, mais je pense que nous allons bientôt réaliser ce que nous avons accompli. »
Anastasia Sedova (AOR) prend le temps de digérer sa médaille de bronze du relais 4 x 5 km de ski de fond.

back to top En