skip to content
Date
25 oct. 2007
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

"Pour des mesures environnementales ambitieuses"


"Je vous encourage à placer la barre très haut afin d'adopter des propositions nouvelles, innovantes et ambitieuses en faveur de l'environnement !" Tel a été l'appel que le président du CIO, Jacques Rogge, a lancé aujourd'hui aux participants dans son allocution d'ouverture de la VIIe Conférence mondiale sur le sport et l'environnement à Beijing.
 
Le président du CIO a fondé cet appel sur la responsabilité du Mouvement olympique en faveur de la promotion d'un environnement sain et de l'engagement du CIO de mettre en place des normes de qualité dans ce domaine. Selon lui, cette responsabilité et les activités qui en découlent sont motivées par trois préoccupations majeures.
 
La responsabilité sociale
La première est la responsabilité sociale qui repose sur le Mouvement olympique. “Le sport, loin d'être une réalité isolée, fait partie intégrante de notre société et a un rôle actif à jouer dans divers domaines. C'est la raison pour laquelle nous considérons la protection de l'environnement comme le troisième pilier du Mouvement olympique” a déclaré M. Rogge. 
 
Le réchauffement climatique : une menace pour le sport
La deuxième des préoccupations est l'impact qu'un environnement précarisé peut avoir sur le sport, les Jeux Olympiques et tout particulièrement les athlètes. Exprimant son anxiété, M. Rogge a indiqué : "Qu'il s'agisse des athlètes de haut niveau participant aux Jeux Olympiques ou les sportifs amateurs, membres de millions de clubs sportifs dans le monde, ils nécessitent tous des conditions d'entraînement et de compétition propres et salubres. Nous sommes tous conscients que la fragilisation de l'environnement pourrait directement nuire à l'avenir du sport. À long terme, le réchauffement climatique fera peser une menace sur le sport. Ainsi, par exemple, l'existence même des sports d'hiver pourrait être remise en cause dans de nombreuses régions du monde."
 
La durabilité : condition sine qua non pour les Jeux
La troisième priorité qu'évoque M. Rogge est la nécessaire promotion du principe de durabilité pour la préparation des Jeux Olympiques. Les derniers Jeux Olympiques à Turin sont une parfaite illustration d'un événement sportif respectueux de ce principe. À l'approche des prochains Jeux Olympiques à Beijing, le président du CIO a exprimé des motifs de satisfaction et de préoccupation : "Nous savons que Beijing 2008 doit surmonter des défis environnementaux importants. Ces problèmes sont liés à l'incroyable développement économique que connaît la Chine. Les Jeux Olympiques ont révélé certains de ces problèmes, encourageant les autorités à y faire face de manière plus efficace et plus rapide afin d'aménager les meilleures conditions possibles à l'élite sportive. Parmi les initiatives les plus spectaculaires, la fermeture des usines les plus polluantes de la ville, l'élimination de quelque 300 000 véhicules à moteur au taux d'émission élevé, la transformation de centrales à charbon en centrales au gaz au centre-ville, des projets de reboisement et le contrôle du rejet de poussières sur les sites de construction."
 
Promotion du développement durable 
 
Vidéo Podcast
L'environnement (.mp4) 0:45
 
Beijing 2008
www.beijing2008.com
 
back to top En