skip to content

"Plus populaires que les footballeurs" : les vedettes suisses du hockey sur glace suscitent l'émoi

Vedran Galijas / IIHF.com
La vie du Suisse Rodwin Dionicio, joueur de hockey sur glace âgé de 15 ans, a récemment pris un tournant étrange, mais bienvenu.


"Il y a toujours des enfants à l'hôtel qui demandent des autographes et des selfies, s'est-il exclamé après une séance d'entraînement en équipe à la Vaudoise aréna ce vendredi.

C'est génial, l'ambiance est vraiment incroyable ici. Je n'arrête pas de recevoir des notifications sur mes réseaux sociaux."

L'équipe masculine suisse affrontera les États-Unis dimanche pour son premier match du tournoi. Timour Namalgue, un autre membre de l'équipe, a du mal à croire à l'émotion que ses coéquipiers et lui suscitent déjà à Lausanne.

"Ils sont tellement nombreux, a-t-il commenté à propos des groupes d'écoliers qui attendent de rencontrer leurs nouveaux héros à l'extérieur de l'impressionnante Vaudoise aréna. C'est touchant de voir qu'ils nous admirent. J'aime bien les voir ici, LAUSANNE, 17 janvier - La vie du Suisse Rodwin Dionicio, joueur de hockey sur glace âgé de 15 ans, a récemment pris un tournant étrange, mais bienvenu.

Luke Norman

Namalgue, supporter du club de ligue nationale le HC Bienne, est catégorique : le hockey sur glace est aujourd'hui "plus populaire que le football" en Suisse. De ce fait, il est tout à fait conscient des opportunités à saisir pour l'équipe durant ces cinq prochains jours.

"Nous avons aujourd'hui la possibilité de devenir des joueurs pro dans les années à venir. C'est [Lausanne 2020] une occasion en or pour nous.

Je n'ai jamais joué avec d'aussi bons joueurs, dans une aussi belle patinoire", a déclaré le jeune de 15 ans, qui a hâte de faire ses preuves dans l'aréna du Lausanne HC.

Même si le Biennois reconnaît que la passion et les attentes des fans le rendent "nerveux", il est certain que son équipe de 21 joueurs va prospérer, en grande partie grâce aux liens étroits qu'ils ont noués pendant plus de six mois d'entraînement ensemble.


Son ami Dionicio croit tout autant en leurs chances de remporter le tournoi masculin, face aux autres équipes de choc des grands pays du hockey.

"Nous ne sommes pas les États-Unis, le Canada, la Russie, ou d'autres grands noms. Nous sommes une petite nation, mais tout le monde serait tellement fier que nous atteignions la finale. Si nous arrivons à ce stade, alors nous aurons toutes nos chances de remporter l'or", a-t-il déclaré.

Jouer à domicile est un réel avantage, comme l'a rappelé Namalgue en baptisant l'aréna "notre glace". Mais ils vont devoir la jouer dure.

Après avoir affronté les États-Unis, médaillés d'or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer il y a quatre ans, pour leur premier match du groupe A, les Suisses devront faire face aux tout-puissants Finlandais. 

 

Seules les deux meilleures équipes iront en demi-finales. Le Canada, la Russie et le Danemark se disputeront les places de l'autre demi-finale.

Toutefois, Namalgue rêve déjà de la finale du 22 janvier :

"J'ai la chair de poule rien que d'y penser, a-t-il avoué. Mes amis trouvent qu'on a déjà accompli quelque chose de grandiose. Ils m'envoient des messages pour me dire qu'ils sont fiers de moi."

back to top En