skip to content

"Mon objectif est de remporter l'or olympique", confie la Chinoise Eileen Gu, championne des JOJ, résolument tournée vers les Jeux de Beijing 2022

La skieuse acrobatique chinoise Eileen Gu avait déjà décroché une victoire sur le circuit de la Coupe du monde de la FIS avant de participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver de Lausanne 2020. Après avoir remporté l'or aux JOJ en halfpipe et en big air, ainsi qu'une médaille d'argent en slopestyle, la jeune fille de 17 ans s'est fermement établie comme l'une des étoiles montantes de ce sport et espère désormais être une source d'inspiration pour les autres alors qu'elle espère remonter sur le podium dans son pays natal aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022.


Quel regard portes-tu sur ton expérience aux JOJ d'hiver de Lausanne 2020 ?

"Je pense que c'était une expérience extraordinaire pour moi, et ce à plusieurs titres.  C'était aussi la première fois que je participais au big air, et donc la première fois que je concourais dans trois épreuves [avec le slopestyle et le halfpipe] ; je devais jongler entre les entraînements et les compétitions. Gérer cette pression de manière constante pendant une semaine d'affilée m'a beaucoup appris. Dans l'ensemble, je pense que c'était un moment incroyable et très amusant."

Tu avais déjà gagné sur le circuit de la Coupe du monde avant de concourir à Lausanne.  Les JOJ étaient-ils encore un événement important pour toi ?

"Oui, absolument. C'était vraiment une occasion spéciale pour moi de pouvoir concourir sur une scène mondiale, surtout avec les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing qui approchent à grand pas. C'était une très bonne expérience et la compétition était très différente des autres. J'avais déjà participé à quelques Coupes du monde avant de participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse et j'avais déjà gagné une Coupe du monde, mais j'avais quand même l'impression que les JOJ étaient vraiment une compétition de niveau mondial. Avec les cérémonies et tous les athlètes de différents sports réunis, c'était aussi un moment fort pour moi : pouvoir rencontrer l'équipe de bobsleigh ou l'équipe de hockey de différents pays – des personnes que je ne rencontrerais pas normalement lors d'une simple compétition de ski. C'était donc vraiment un événement mondial et cela a contribué à cette ambiance internationale."

Eileen Gu Getty Images
Qu'as-tu ressenti en portant les couleurs de la République populaire de Chine ?

"C'était vraiment un moment spécial parce que je pense que les Jeux Olympiques signifient beaucoup pour chaque athlète, d'où que vous veniez, mais en ce moment, je suis convaincue que les Jeux Olympiques ont une signification très particulière en Chine, tout simplement parce qu'ils servent de plateforme pour faire connaître ce sport à des personnes qui n'en avaient jamais entendu parler auparavant. La Chine a l'ambition de faire découvrir les sports de neige à 300 millions de personnes avant les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, et c'est une occasion unique de faire connaître le sport et la passion du sport à un grand nombre de personnes. Les Jeux Olympiques sont très importants pour énormément de personnes en Chine. Et donc, avoir cette plateforme grâce à laquelle concourir, sensibiliser au sport et encourager la pratique du sport chez les jeunes filles et les ados partout, je pense que c'est vraiment unique. Et je me suis sentie super chanceuse."

 
Quels sont tes objectifs pour l'année prochaine ?

"Mon attention est essentiellement tournée vers les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022. J'envisage de participer à plusieurs Coupes du monde. Il faut absolument que je fasse mes débuts en Coupe du monde pour le big air, car je n'ai pas participé à une épreuve de big air depuis les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Je me concentre aussi un peu plus sur le halfpipe qu'auparavant. Bien sûr, cela ne me détourne pas du slopestyle ou du big air, mais c'est simplement parce que j'ai plus de temps pour skier maintenant. Je suis très enthousiaste à ce sujet. Participer à des Coupes du monde et acquérir de l'expérience en compétition serait, selon moi, le plus important. Me mettre à fond dans le sport, défendre le sport, comme toujours, et espérer y voir plus de filles aussi."

Penses-tu que tes expériences à Lausanne t'ont aidée à te préparer pour les Jeux de Beijing 2022 ?

"Oui, évidemment. Je pense qu'apprendre à gérer la pression est probablement l'une des plus grandes choses qu'un athlète doit faire.  Bien sûr, on peut faire des figures et bien s'entraîner, et on peut bien s'entraîner en salle et bien sur la neige, mais au fond, la plus grande question est : peut-on être performant ? Et je suis persuadée que, le jour même, c'est le facteur décisif parce qu'il pourrait y avoir 10 ou 20 personnes qui pourraient gagner l'épreuve, mais il s'agit en fait de savoir qui a la force mentale pour au final s'imposer malgré la pression. Et d'après moi, les Jeux Olympiques de la Jeunesse m'ont réellement préparée à cela."


Quelle est ta principale ambition pour ta future carrière ?

"J'y ai beaucoup réfléchi récemment et, pour moi, mon objectif principal est de remporter l'or olympique. C'est tout simplement représentatif de l'excellence dans le sport ; c'est incontestablement la plus grande réussite. Et donc, ce serait tellement gratifiant pour tout le travail que j'ai fait pour atteindre le sommet dans le sport. Mais je pense qu'au-delà de cela, je veux vraiment pouvoir faire quelque chose et insuffler un changement avec la notoriété que j'ai acquise et qui, je l'espère, se développera à l'avenir.

J'aime avoir la possibilité de skier, j'aime gagner, mais au bout du compte, je pense que ce qui est le plus gratifiant, c'est de pouvoir inspirer le changement chez les autres. Eileen Gu

Et donc, je suis vraiment reconnaissante que les Jeux Olympiques puissent me donner l'occasion de le faire et que les Jeux Olympiques de la Jeunesse l'aient déjà fait. Quand j'aurais 80 ans et que je réfléchirai à ma vie, je ne pense pas que ce sera le nombre de médailles qui va compter mais davantage les souvenirs de la lecture de messages de jeunes filles me confiant que c'est moi qui les ai incitées à commencer à skier, ou qui leur ait montré qu'il était possible de faire des figures plus grandes et que les femmes pouvaient le faire aussi.

Eileen Gu OIS

Être capable de les inspirer – c'est vraiment quelque chose de très important pour moi. Et je veux aussi simplement profiter de l'expérience. Énormément de choses se passent dans ma vie, mais je pense qu'il est important de pouvoir profiter du chemin sur lequel j'ai la chance de me trouver. Peu de personnes ont la possibilité de participer à un événement de si haut niveau devant le monde entier. Je suis donc vraiment, vraiment reconnaissante pour toutes les occasions que j'ai eues. Et ma plus grande ambition est simplement de pouvoir insuffler un changement et d'utiliser ces occasions pour le bien de tous."

back to top En