skip to content
Date
13 mai 2016
Tags
Actu CIO , Femmes dans le sport

Le CIO s’implique dans la 4e conférence mondiale « Women Deliver » à Copenhague


Menée par Lydia Nsekera, une délégation du Comité International Olympique participe à partir du 16 mai à la 4e conférence mondiale « Women Deliver » et organise un évènement parallèle qui abordera la contribution du mouvement sportif à la réalisation des objectifs portés par cette conférence : santé maternelle, égalité des sexes, éducation et bien plus…
La  4e conférence mondiale « Women Deliver » (« Les femmes donnent la vie ») a lieu du 16 au 19 mai à Copenhague au Danemark. Il s’agit du plus grand évènement mondial centré sur la santé, les droits et le bien-être des femmes et des filles. S’appuyant sur les dix-sept objectifs de développement durable adoptés par l’ONU dans le cadre de son agenda 2030, cette conférence mondiale vise à mettre en œuvre les ODD en rapport avec les femmes et les filles avec un accent particulier mis sur la santé - notamment la maternité - et les interconnexions avec l’égalité des sexes, l’éducation, l’environnement et l’autonomisation économique.

Dans la cadre de cet évènement important, le Comité International Olympique, fort des objectifs qu’il s’est fixés à travers son Agenda 2020, organise mercredi 18 mai un évènement parallèle en collaboration avec le Comité National Olympique (CNO) danois et en présence de S.A.R le Prince Héritier Frédérik du Danemark, membre du CIO, afin de démontrer le rôle essentiel du sport et des activités physiques comme promoteur d’un style de vie sain, catalyseur central permettant de parvenir à l’égalité des sexes, et de mettre en lumière le rôle que peut jouer le Mouvement olympique pour aider à réaliser les ODD de l’Agenda 2030. 

Intitulé « Donner une chance sportive aux femmes et aux filles » et proposant notamment des cours de gymnastique en musique, cet évènement parallèle se fait l’avocat du sport en tant qu’outil et plateforme :

- pour promouvoir un style de vie sain et combattre les maladies non transmissibles;
- pour réduire la mortalité infantile et améliorer la récupération post-natale;
- pour diffuser des informations sur la santé sexuelle et reproductive;
- pour favoriser l’estime de soi et l’autonomisation, faciliter l’intégration sociale, combattre les normes sexospécifiques et offrir des perspectives d’encadrement. 

Le pouvoir du sport 

Sur fond de photos de grandes olympiennes, dans le Hall E du Bella Centre de Copenhague, la délégation du CIO sera emmenée par Lydia Nsekera, membre de l’institution internationale depuis 2009, présidente de sa commission des femmes dans le sport et première femme à siéger à partir de 2012 au sein du comité exécutif de la FIFA. 

Après un discours de bienvenue du président du CNO danois, Niels Nygaard, et une intervention du Prince Héritier Frederik, Lydia Nsekera prendra la parole afin de souligner l’importance du sport pour éliminer toute forme de discrimination, notamment la violence envers les femmes et les filles, et parvenir à l’égalité des sexes. Le sport utilise en effet son pouvoir de mobilisation pour rassembler les communautés, impliquer la jeunesse, atteindre les groupes les plus difficiles et vulnérables et créer des intérêts communs. Il contribue pleinement aux changements efficaces, cohérents et durables. 

Le CIO participe également pleinement à la 4e conférence « Women Deliver ». Il tiendra un stand avec une exposition photographique préparée par le Musée Olympique retraçant l’évolution du sport féminin. Il sera présent dans plusieurs forums comme celui consacré au « leadership et moyens de subsistance à travers le sport ». Il sera également associé à la séance plénière de la plateforme « Girls Power in Play » qui milite pour le droit des femmes à pratiquer le sport et leur autonomisation dans les domaines attenants. Lydia Nsekera se verra symboliquement remettre à cette occasion le ballon nommé « SDGs Game Ball » et participera au match de lancement du « Global Goals World Cup » le 17 au soir. 

back to top En