skip to content
Badminton 2016 Getty Images
Date
18 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , JOJ , Solidarité Olympique , Badminton , Brésil

"La seule chose que vous avez à faire, c'est de croire en vos rêves"

Tel est le message d'Ygor Coelho, boursier de la Solidarité Olympique et joueur de badminton. Même s'il ne s'est pas qualifié pour les 16es de finale des Jeux Olympiques, ce Carioca de 19 ans et jeune olympien est entré dans l'histoire comme l'un des premiers joueurs de badminton à représenter le Brésil à une édition des Jeux Olympiques, et qui plus est dans sa propre ville natale.

Né et élevé dans la favela Chacrinha, située dans la périphérie ouest de Rio de Janeiro, Ygor Coelho a grandi dans des circonstances peu conventionnelles pour devenir aujourd'hui le nouveau visage du badminton brésilien.

"J'ai commencé à jouer au badminton grâce à mon père. Il voulait lancer un projet pour améliorer la vie des jeunes", explique le jeune homme qui bénéficie d'une bourse de la Solidarité Olympique pour les athlètes de Rio 2016. Et d'ajouter : "Il voulait débuter par la natation, car le badminton n'est pas très connu au Brésil. Mais il a découvert le badminton grâce à un enseignant italien qui est venu au Brésil avec deux raquettes et un volant. Mon père a pensé que ce sport était facile à apprendre et très amusant et c'est ainsi qu'il a voulu lancer le projet Miratus."

Dans le centre qu'il a construit de ses mains, le père d'Ygor a donc commencé à donner des cours de badminton aux enfants défavorisés de la communauté de Chacrinha afin d'apporter une éducation saine aux jeunes du quartier. Une fois les cours terminés, il échangeait des smashes à travers le court avec son fils, lequel a trouvé dans ce sport une vraie vocation. 

"Mon rêve d'aller aux Jeux Olympiques remonte à 2007 lorsqu'une Canadienne est venue dans notre communauté pour parler des Jeux", se souvient Ygor. "Lorsqu'elle nous a parlé, j'ai été vraiment inspiré. Je me suis dit que cela devait être sensationnel de participer aux Jeux Olympiques."

Badminton © Getty Images

Avec énormément de travail, de persévérance, de discipline et de nombreux rêves dans la tête, le jeune Ygor a commencé à s'entraîner avec un seul objectif : participer un jour aux Jeux Olympiques. Son talent lui a permis de représenter son pays lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2014 à Nanjing et de remporter les Championnats panaméricains juniors de badminton à six reprises. Il a ensuite engrangé assez de points pour commencer à concourir sur le circuit mondial. Une fois arrivé en 16es de finale lors des Championnats du monde, le Comité National Olympique brésilien est venu lui proposer une bourse de la Solidarité Olympique (SO).

Ainsi que l'a confié Ygor Coelho : "La bourse de la SO a été déterminante dans mon parcours jusqu'ici : j'ai pu m'entraîner au Danemark, participer à des tournois internationaux et marquer des points importants, tout ça grâce à cette bourse de la SO. Sans cette bourse, je ne serai pas là aujourd'hui."

Ici, c'est aujourd'hui pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en tant que l'un des tout premiers joueurs de badminton brésiliens. Même si le jeune olympien n'a pas réussi à se qualifier pour les 16es de finale, sa bonne humeur et son enthousiasme n'ont en aucun cas été altérés.

"Je pars d'ici très heureux de tout ce que j'ai accompli, à savoir sortir d'une favela et participer aux Jeux Olympiques. Je pense que je peux être un exemple pour tous les enfants de ma communauté ou tous ceux qui vivent une situation similaire. La seule chose qu'il faut faire, c'est de croire en vos rêves et de travailler dur pour les réaliser et un jour, et ces rêves deviendront réalité."

Restez connectés car il ne fait aucun doute que ce jeune talent prometteur, détenteur d'une bourse de la SO #OlympicSolidarityScholarship, portera haut les couleurs de son pays lors des prochains Championnats et futures éditions des Jeux Olympiques.

Athlètes de la Solidarité Olympique à Rio

Au total, ce sont 830 détenteurs de bourses de la Solidarité Olympique et 21 équipes qui devraient prendre part aux Jeux Olympiques à Rio de Janeiro. Le programme de la Solidarité Olympique a offert une aide importante aux athlètes internationaux de haut niveau nommés par leur Comité National Olympique pour leur préparation et leur qualification en vue de Rio 2016. La priorité pour le CIO consiste à se concentrer tout d'abord sur les athlètes qui en ont le plus besoin d'afin de les placer sur un pied d'égalité avec les autres concurrents originaires de régions du monde plus développées.

Voilà dix jours que les Jeux Olympiques de Rio 2016 ont débuté, et 67 médailles ont été remportées par les boursiers de la Solidarité Olympique. Pour deux Comités Nationaux Olympiques (Fidji et le Kosovo), cela représente leur toute première médaille dans une édition des Jeux Olympiques.

En savoir plus sur la Solidarité Olympique

Badminton © Getty Images
back to top En