skip to content
Lausanne 2020

"Je veux donner quelque chose en retour à la prochaine génération d'athlètes"

La médaillée de bronze olympique Jamie Greubel Poser explique sur olympic.org pourquoi elle se réjouit autant d'être une athlète modèle aux prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver (JOJ) de Lausanne 2020.

La bobeuse américaine Jamie Greubel Poser, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014, rejoindra l'équipe des athlètes modèles qui sera sur place aux JOJ d'hiver de Lausanne 2020 pour offrir un soutien et des conseils aux 1 880 jeunes athlètes qui participeront aux Jeux.

La championne de 35 ans, qui a également décroché la médaille de bronze aux Championnats du monde 2017 de la FIBT avant de prendre sa retraite en octobre 2018 pour enseigner dans le primaire en Allemagne, révèle pourquoi elle a voulu faire partie du programme des athlètes modèles et ce qu'elle partagera en janvier avec les jeunes athlètes réunis à Lausanne.

Getty Images 2014

Vous êtes certainement ravie d'aller à Lausanne en tant qu'athlète modèle ?

“Je suis super contente. Je suis déjà tellement flattée d'avoir l'opportunité de m'investir de nouveau dans le sport auquel j'ai consacré tant de temps durant ces dix dernières années. Je suis aujourd'hui enseignante et j'adore ce que je fais mais je me réjouis vraiment de rester connectée au sport et de pouvoir donner quelque chose en retour à la prochaine génération d'athlètes.”

Pourquoi vouliez-vous faire partie du programme des athlètes modèles ?

“Je ne savais pas exactement comment j'allais rester active dans le milieu sportif après avoir pris ma retraite mais je voulais à tout prix le rester. Aussi, quand on m'a proposé de collaborer aux JOJ, c'était pour moi le moyen idéal de continuer. Me lancer dans l'enseignement a été un changement total de vie et il m'a fallu beaucoup de temps et d'efforts pour prendre mes marques dans ma nouvelle profession. Mais voilà, je pense que c'est l'occasion rêvée de m'investir de nouveau dans le sport que j'adore et je suis vraiment ravie de cette opportunité.”

Getty Images 2014

Que saviez-vous des JOJ avant cela ?

“Je connaissais certains aspects des Jeux car des athlètes de mon équipe avaient concouru aux JOJ dans le passé. Mais maintenant j'ai vraiment envie d'en savoir plus et de profiter de cette chance car je pense que c'est une façon géniale pour les jeunes athlètes d'avoir un avant-goût des opportunités que le sport leur offrira par la suite. ”

À votre avis que peuvent apporter les athlètes modèles aux jeunes athlètes pendant les JOJ ?

“Je pense qu'en tant qu'athlètes modèles nous devons partager nos connaissances avec la jeune génération car, en général, il est difficile de se frayer un chemin dans les sports de glisse. Ces sports sont exigeants, ils nécessitent d'avoir un autofinancement important et de trouver ses propres ressources. Je pense donc que les connaissances spécifiques au sport que nous avons acquises par nos propres expériences dans le milieu sportif peuvent apporter une aide formidable aux jeunes athlètes en début de carrière. Plus nous  partagerons nos expériences, et moins de temps il leur faudra, du moins je l'espère, pour trouver les mêmes informations que nous avons dû nous-mêmes chercher pendant toutes nos années de sport.”

Avez-vous eu des athlètes modèles pour vous suivre au début de votre carrière sportive?

“Bien sûr. Je dirais même que le fait de pouvoir me tourner vers ces personnes a été précisément la raison pour laquelle je suis restée dans ce sport. Tout au début, la première fois où j'ai dévalé la piste, j'ai pensé que je ne reviendrai plus.  C'est un sport très intense, qui ne ressemble à aucun autre pour lequel j'ai concouru. Mais le fait d'avoir des athlètes modèles et de voir ces femmes extraordinaires qui ont rivalisé dans cette discipline, qui y ont trouvé un immense plaisir, qui ont soulevé ces lourdes luges et qui se sont levées tôt pour sortir dans le froid, tout cela m'a beaucoup impressionnée et m'a donné un objectif à atteindre, et je me suis dit que moi aussi je pouvais le faire.”

Getty Images 2014

Que diriez-vous à la jeune athlète que vous étiez si vous pouviez revenir en arrière et lui donner des conseils ?

“On ne peut jamais revenir en arrière et changer le cours des choses, mais je pense que je n'ai apprécié la formidable occasion qui s'offrait à moi qu'au bout de quelques années. Je suis revenue au bobsleigh par amour de la compétition et du sport. Mais il m'a fallu une année ou deux pour réaliser que j'avais l'occasion de m'entraîner dans un sport me conduisant aux vrais Jeux Olympiques. Je pense donc que je lui dirais d'écouter son cœur et sa passion pour les sports, ce qui va l’entraîner dans une aventure incroyable, une aventure qu'elle n'aurait jamais imaginée.”

Que diriez-vous aux jeunes athlètes qui se préparent en ce moment pour Lausanne 2020 ?

“Je leur dirais qu'ils ont une chance folle d'avoir cette opportunité et que participer à ces Jeux sera une aventure passionnante. Je leur dirais simplement de savourer chaque minute et chaque moment, et d'en profiter pleinement. Je leur conseillerais de garder confiance lors de leur préparation et d'apprécier la compétition. Ils ne doivent pas se préparer différemment car les JOJ approchent ; ils doivent se contenter de faire ce qu'ils ont toujours fait pour se préparer. En fin de compte, ils connaissent leur sport et doivent juste s'en tenir à leurs routines et avoir confiance dans ces routines. S'ils font cela, ils vont être formidables.”

back to top En