skip to content

"C'était l'un des meilleurs moments de ma vie" : Le gymnaste américain Briones revient sur sa médaille d'or aux JOJ

Ayant manqué de peu le podium lors de ses quatre premières épreuves individuelles aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018, le gymnaste américain Brandon Briones a finalement décroché l'or au saut, après avoir remporté le bronze dans l’épreuve par équipes mixtes. Il revient ici sur son expérience aux JOJ et révèle ses objectifs futurs.

Cela fait plus de deux ans que vous avez concouru aux JOJ. Quel regard portez-vous sur votre participation à Buenos Aires 2018 ?

J'ai l'impression que c'était hier. Je pense beaucoup aux Jeux Olympiques de la Jeunesse parce que je me suis fait des amis du monde entier pendant que j'y étais, et donc chaque fois que nous parlons sur les médias sociaux, que nous nous envoyons des photos ou des vidéos, ou que nous nous tenons au courant de nos progrès, ça me rappelle juste le temps que j'ai passé là-bas. Alors oui, j'y pense beaucoup.

Brandon Briones OIS 
Quels sont vos souvenirs préférés des JOJ ?

La cérémonie d'ouverture a été sans aucun doute un moment fort. J'ai trouvé que c'était vraiment, vraiment spécial d'y participer, et je pense que Buenos Aires a fait un travail remarquable. Puis j’ai gagné ma médaille d'or et je suis monté sur le podium. C'était un autre très grand moment. C'était incroyable, l'un des meilleurs moments de ma vie, de me tenir sur la plus haute marche du podium et de voir le drapeau de mon pays levé lors d'une compétition de si haut niveau, avec certains des meilleurs athlètes du monde. C'était vraiment spécial et c'est quelque chose dont je me souviendrai toute ma vie.

 


Vous avez également remporté le bronze dans l'épreuve par équipes mixtes, aux côtés d'athlètes d'autres Comités Nationaux Olympiques. Comment avez-vous vécu cette expérience ?

J'ai trouvé ça formidable. J'ai pu rencontrer des athlètes extraordinaires et avoir le sentiment de faire partie d'une équipe. Nous avions évidemment toute la délégation des États-Unis dans le village, mais j'étais le seul gymnaste masculin. Je pense que c'était vraiment bien pour les athlètes de pouvoir créer des liens, de se lier d'amitié et de développer l'esprit olympique à travers cet événement, d'apprendre à connaître d'autres personnes et de concourir avec elles. C'était formidable.

Comment compareriez-vous les JOJ avec d’autres compétitions auxquelles vous avez participé ?

C'est totalement différent de toutes les autres compétitions auxquelles j'ai participé. C'était incroyable de se mesurer à des athlètes de si haut niveau. Et puis, il y avait cette énergie qui entourait l'événement ; la foule était toujours nombreuse, toujours très bruyante et stimulante. Il y avait des files d'attente à la porte ; je n'avais jamais été devant autant de monde auparavant et c'était incroyable. Cela a rendu l'expérience totalement différente de toute autre compétition. Il n'y a jamais eu ce genre d'énergie ou d'esprit olympique auparavant.

Brandon Briones OIS
Cela vous a-t-il encouragé à atteindre un jour les Jeux Olympiques ?

Oui, c'est sûr. Quand j'étais enfant et que je faisais de la gymnastique, j'ai toujours voulu aller aux Jeux Olympiques, et je suis heureux d'avoir eu l'occasion de participer aux JOJ. C'était très spécial de faire partie de cet environnement olympique et cela me donne envie de continuer, cela me donne envie d'espérer faire un jour d'autres Jeux Olympiques.

Comment votre carrière a-t-elle progressé depuis les JOJ ?

Peu après les Jeux, je suis entré à l'Université de Stanford. L'année dernière était ma première année et j'ai intégré l’équipe de l’Université. En fonction de la situation avec la COVID-19, j'espère que nous pourrons avoir une autre saison, car l'année dernière elle a été écourtée. Je m’entraîne avec mon équipe ici à Stanford et j'améliore vraiment mon niveau en gymnastique. Je me concentre sur les futures épreuves de qualification olympique, les futurs championnats du monde et ensuite, je l'espère, les Jeux Olympiques. L'objectif pour moi est maintenant de me frayer un chemin jusqu'aux rangs des seniors et de commencer à me faire un nom dans l'équipe nationale senior. Les épreuves de qualification olympique sont un de mes grands objectifs, et j'espère que dans les années à venir, je pourrai participer aux championnats du monde et ensuite me présenter à Paris en 2024.


Pensez-vous que votre expérience à Buenos Aires vous aidera à vous préparer à concourir aux Jeux Olympiques ?

Je pense que oui. Concourir pour les États-Unis sous les anneaux olympiques, faire partie du village olympique et vivre toute cette expérience olympique, je pense que cela va certainement aider. Et aussi de savoir à quoi s'attendre pour l'entraînement avant les Jeux Olympiques. C'était très dur avant les JOJ, il y a beaucoup d'obstacles sur le chemin, mais acquérir cette expérience maintenant est une bonne chose pour l'avenir.

Nous avons vu beaucoup d'anciens athlètes des JOJ passer au stade senior et connaître le succès aux Jeux Olympiques. Cela vous inspire-t-il ?

C'est sûr, oui ! Lorsque je me suis préparé pour Buenos Aires, j'ai regardé les résultats de Nanjing 2014 et j'ai remarqué que certains des meilleurs seniors du monde y avaient participé. Et l'un d'entre eux, Nikita Nagornyy, est aujourd'hui champion du monde. Cela me donne beaucoup d'espoir et d'encouragement pour qu'un jour je puisse arriver moi aussi à ce niveau.

Brandon Briones OIS
Que diriez-vous aux jeunes athlètes qui pourraient espérer participer un jour aux JOJ ?

Je les encouragerais à en faire un de leurs grands objectifs. Dès que j'ai appris que j'étais en lice pour la qualification, c'était mon plus grand objectif pour cette année-là. On ne peut vraiment le vivre qu'une fois, car lorsqu'on est sorti des juniors, ce n'est plus une option. C'est sans aucun doute une expérience unique et quelque chose que vous chérirez pour toujours, alors profitez simplement de chaque seconde que vous passez là-bas.

back to top En