skip to content
Date
20 oct. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Apprendre à éviter les blessures au Village Olympique de la Jeunesse

Au village Olympique de la Jeunesse, durant leurs deux semaines de présence, de nombreux jeunes athlètes sont entrés dans l’espace « Prévention des blessures » installé dans le cadre du programme Culture et Education des JOJ de Nanjing.

Ils ont pu ainsi prendre connaissance de tout ce que l’on peut faire en pratique pour ne pas compromettre sa carrière sportive en enchaînant les problèmes physiques.

« Nous les aidons à protéger leur santé en leur apprenant comment s’entraîner pour éviter les blessures dans leur sport », explique ainsi le docteur Torbjorn Soligard, responsable du projet pour le département médical et scientifique du CIO. « Nous savons grâce aux recherches et à notre expérience quand dans les sports où les athlètes utilisent beaucoup leurs jambes, ils subissent des blessures des membres inférieurs, et que dans ceux où ils utilisent la partie haute de leur corps, c’est là qu’ils se font mal. C’est totalement relié aux mouvements qu’ils font dans leurs sports respectifs ».

Différents module permettant de pratiquer des exercices variés étaient ainsi mis à la disposition des athlètes. « Je suis blessé à l’épaule, je joue au tennis de table », dit le Portugais Diego Chen. «  C’est à cet endroit que la plupart d’entre nous souffrons. C’est une bonne chose d’apprendre comment ne pas aggraver la blessure. On fait travailler cette partie du corps, c’est bien ». 

Pour son compatriote Pedro Ribeiro Ferriera qui fait du trampoline, « Cet espace est super. Car souvent, nous ne savons pas ce que nous devons faire pour éviter le type de blessure que nous nous faisons dans notre discipline. C’est très intéressant de prendre connaissance de la pratique et des exercices nécessaires ». Le taekwondoïste libanais Eric Melki ajoute : « Dans mon sport, ma blessure la plus commune est aux ischio-jambiers droits. Je dois apprendre comment renforcer mes muscles pour que cela ne recommence pas ».

Jani Tanskanen, gymnaste athlète modèle présent sur l’activité, explique quant à lui : « La variété est la clé. Ce n’est pas un seul exercice qui va vous aider. Il faut faire de ces exercices une partie intégrante de votre programme d’entraînement. Cela ne prend pas beaucoup de temps et cela vous aide à augmenter les cadences en évitant la blessure, spécialement si vous avez une longue carrière ». Un message important pour des athlètes à l’orée de leur carrière sportive.

back to top