skip to content
Munich 1972 Relais de la flamme Getty Images

Concept et particularité du parcours

Une fois allumée à Olympie, la flamme rejoint Athènes puis traverse le pays par Delphes, Larisa, Thessalonique et Kavala. En route vers Munich, le relais passe notamment par Garmisch-Partenkirchen, en République fédérale d’Allemagne, et Innsbruck, Autriche, villes qui ont accueilli les Jeux Olympiques d’hiver par le passé.

À son arrivée à Munich, la flamme est accueillie par une réception se tenant sur la Königsplatz, qui réunit 20'000 spectateurs. Elle est ensuite conduite vers le Maximilianeum, siège de la législature bavaroise, où elle est gardée dans un brasero jusqu’au jour de la Cérémonie d’ouverture.

Lors de la Cérémonie d’ouverture, le dernier relayeur, l’européen Günther Zahn est accompagné de coureurs venant des quatre autres continents : Kipchoge Keino (Afrique), Jim Ryun (Amérique), Kenji Kimihara (Asie) et Derek Clayton (Océanie).

Une flamme est allumée à partir du flambeau principal pour être emmenée en direction de Kiel, où ont lieu les compétitions de voile. Ce relais, d’une durée de deux jours, s’étend sur 933 km et voit la participation de 1'280 relayeurs à pied, 90 cyclistes et 34 cavaliers.

Le 27 août, au lendemain de la Cérémonie d’ouverture, une flamme est amenée sur 104 km à Augsburg, où se déroulent les compétitions de canoë.

Munich 1972 Parcours du relais IOC

Date de début : 28 juillet 1972, Olympie (Grèce)
Date de fin : 26 août 1972, Stade Olympique, Munich (République fédérale d’Allemagne).
Premier relayeur : Yiannis Kirkilessis. Il est également le premier relayeur en Grèce du relais des Jeux d’hiver de 1972 à Sapporo.
Dernier relayeur : Günther Zahn
Nombre de relayeurs : ~6’200 (relais Munich-Kiel et Munich-Augsburg non inclus) dont ~1300 en Grèce.
Recrutement des relayeurs : Le CNO allemand délègue cette tâche aux associations locales dans les régions de Bavière, Hessen, Niedersachsen, Hambourg et du Schelswig-Holstein.
Distance : 5'532 km (relais Munich-Kiel et Munich-Augsburg non inclus)
1'819 km en Grèce, 507 km en Turquie, 726 km en Bulgarie, 763 km en Roumanie, 340 km en Yougoslavie, 379 km en Hongrie, 541 km en Autriche, 457 km en République fédérale d’Allemagne.
Pays traversés : Grèce, Turquie, Bulgarie, Roumanie, Yougoslavie, Hongrie, Autriche et République fédérale d’Allemagne.
Munich 1972 Torche IOC Description : La torche porte l’inscription Spiele der XX Olympiade München 1972 et les anneaux olympiques sur son manche. Sur une plate-forme à la base du tube de combustion se trouve l’emblème des Jeux.
Couleur : Argent
Longueur : 72 cm
Composition : Métal, acier
Combustible : Gaz liquide comprenant 24% de propane et 76% de butane, contenu dans une cartouche d’aluminium. La durée de combustion est de 15 à 22 minutes.
Designer / Fabriquant : Friedrich Krupp AG / Olympiagas, Hagri
Le saviez-vous ?
  • La firme Krupp a également réalisé la torche des Jeux de Berlin 1936.
  • Deux lampes de sécurité sont réalisées. Elles sont alimentées en gaz propane et peuvent brûler sans interruption au moins six semaines.

Le saviez-vous ?

  • Afin que la flamme puisse parcourir la distance de Munich jusqu’à Kiel en 49 heures exactement, il est demandé à tous les relayeurs, qu’ils soient à pied, à vélo, à cheval, à moto ou en bateau à rames, d’atteindre leur vitesse maximum et de se relayer jour et nuit.
  • La vasque de cette édition des Jeux est formée d’un brûleur composé de deux anneaux de feu concentriques, chacun constitué de 21 jets de gaz. D’un diamètre de deux mètres, le brûleur est posé sur un fin tube cylindrique de 4 mètres de haut. Deux années de développement ont été nécessaires à la réalisation de la vasque.

back to top En