skip to content

Moscou 1980 Parcours du relais IOC

Date de début : 19 juin 1980, Olympie (Grèce)
Date de fin : 19 juillet 1980, Grande arène du Stade central Lénine, Moscou (Union soviétique).
Premier relayeur : Thanassis Kosmopoulos
Dernier relayeur : Sergei Belov, participant aux Jeux en basketball (1968, 1972, 1976, 1980), médaillé d’or à Munich 1972 et de bronze à Mexico 1968, Montréal 1976 et Moscou 1980.
Nombre de relayeurs : ~5'435. ~800 en Grèce, 935 en Bulgarie, ~700 en Roumanie et ~3’000 en Union soviétique.
Recrutement des relayeurs : De manière générale, les relayeurs sont sélectionnés par des organisations sportives et publiques. Les critères de base, pour ceux qui ont été choisis, sont d’avoir un exploit sportif personnel à leur actif, d’être capable de courir 1’000 mètres en moins de 5 minutes, d’avoir fait une contribution à une organisation sportive et d’avoir une autorisation médicale. En Union soviétique par exemple, le comité d’organisation des Jeux de Moscou 1980 et les responsables des sociétés sportives des Républiques socialistes de Russie, d’Ukraine et de Moldavie, lancent une compétition pour choisir les relayeurs. 1,5 millions de personnes y participent, avec au final 3000 personnes sélectionnées.
Distance : 5’000 km (transports de Moscou à Tallin, Leningrad, Minsk et Kiev non inclus). 1’170 km en Grèce, 935 km en Bulgarie, 593 km en Roumanie et 2’302 km en Union soviétique.
Pays traversés : Grèce, Bulgarie, Roumanie, Union soviétique
Moscou 1980 Torche IOC Description : Le manche et la partie supérieure, qui porte l’inscription MOCKBA – OЛИМПИAДA - 1980, sont argentés. Autour du brûleur se trouve une coupe de couleur dorée formée d’anneaux concentriques. Au centre, sur l’écran protecteur de couleur or figurent l’emblème des Jeux ainsi que les anneaux olympiques.
Couleur : Argent, rouge, or
Longueur : 56,5 cm
Composition : Aluminium
Combustible : Mélange de propane et de butane. La durée de combustion est de 8 à 10 minutes.
Designer / Fabriquant : Valentin Ljubman, Boris Tuchin / Klimov Aircraft Engine Factory
Le saviez-vous ? La lampe de sécurité est spécialement conçue par la même équipe d’ingénieurs qui ont travaillé sur la conception de la torche. Alimentée en kérosène ou en gaz liquide, la flamme peut y brûler jusqu’à 48 heures.
Moscou 1980 Relais de la flamme IOC

Concept et particularité du parcours

Après la cérémonie d’allumage de la flamme à Olympie, la flamme est relayée nuit et jour durant une semaine à travers la Grèce. Le relais en territoire bulgare dure six jours, passant par les principaux monuments historiques et culturels du pays. Lors de son passage dans la ville de Lovesh, la torche est emmenée jusqu’à la demeure de Georgi Ivanov, premier cosmonaute bulgare. Le passage en Roumanie se déroule sur le pont de l’Amitié, qui relie la Bulgarie à la Roumanie. C’est le lutteur Dimitru Pirvulescu, médaillé d’or à Rome en 1960, qui est le premier relayeur roumain.

En Roumanie, le relais passe en tout par 89 villes et villages. À Bucarest, 40’000 personnes accueillent la flamme au Stade Dynamo pour la première étape du relais dans le pays.

Le 5 juillet, la flamme arrive en Union soviétique. Elle est transmise aux mains des athlètes soviétiques sur le pont qui sépare la Roumanie de l’Union soviétique à proximité du village moldave de Leuşeni.

Le 18 juillet, la flamme fait son entrée à Moscou. Une cérémonie officielle est organisée pour l’occasion sur la place Sovietskaïa où une vasque est allumée. Depuis cette vasque sont allumés des flambeaux qui seront acheminés le 20 juillet dans des wagons spéciaux vers les autres villes qui accueillent certaines des épreuves sportives, à savoir Tallin, Leningrad, Minsk et Kiev.


back to top En