skip to content
FISHER Morris
FISHER Morris

Morris FISHER

  • O 5
  • A 0
  • B 0

Le Marine couvert d’or

Quintuple médaillé d’or en 1920 et 1924, le Marine des Etats-Unis Morris Fisher est considéré comme un des meilleurs tireur de l’histoire des Jeux, presque un siècle après ses exploits olympiques.

Une brillante recrue

Morris « Bud » Fisher, né en 1890 à Youngstown (Ohio) entre dès son plus jeune âge dans le corps des Marines des Etats-Unis. Il est un violoniste doué qui aurait pu mener sa carrière militaire en jouant dans l’orchestre couramment appelé « The President’s own », mais le destin en voudra autrement. Remarqué par ses supérieurs pour ses aptitudes au tir, il se met à l’oeuvre avec sa carabine « Springfield 1903 », développe des qualités exceptionnelles et dès 1912, intègre l’équipe sportive des Marines. Il en devient un pilier, remporte avec elles de nombreuses compétitions et gagne son badge distinctif de tireur d’élite des forces armées américaines, ce qui constitue pour lui « le sommet de la gloire ».

Trois médailles d’or à Anvers

Morris Fisher participe à la première guerre mondiale dans la 13e compagnie des Marines débarquée en France en septembre 1918. A la fin du conflit, il reste en Europe et dispute avec succès plusieurs compétitions mettant aux prises les meilleurs tireurs des forces alliées. Il gagne sa place dans la sélection américaine pour les Jeux Olympiques d’Anvers 1920. En Belgique, entre le 20 août et le 12 septembre, il remporte trois médailles d’or : les épreuves de fusil libre et de tir à 300m debout par équipes, et la compétition « trois positions » en individuel. Dans cette épreuve, il met 20 minutes à se détendre (partant jouer un peu de violon) avant de se décider à tirer debout, puis enchaîne « assis », « couché » pour s’imposer avec une avance considérable sur ses rivaux.

Dernier Jeux à Paris

Le Sergent Morris Fisher continue à briller dans de nombreuses compétitions internationales, établissant notamment un record du monde de points en 1923, et gagnant les titres mondiaux 1923 et 1924 en individuel. Le 27 juin 1924, dans l’épreuve individuelle de tir aux armes libres à 600m des Jeux Olympiques de Paris, disputée à Châlons sur Marne par une chaleur torride, Fisher s’impose après barrage contre son compatriote Carl Osburn. Il se montre également le meilleur dans l’épreuve par équipes de tir libre à 400m, 600m et 800m pour emmener les USA vers le titre olympique, le cinquième de Fisher au total, qui devient également le premier tireur double médaillé d’or individuel de l’histoire des J.O.

Marine pour toujours

Morris Fisher continue par la suite à embellir son palmarès dans les compétitions internationales de tir, mais ne dispute plus les Jeux Olympiques. La discipline n’est pas au programme à Amsterdam en 1928, et les épreuves disputées aux Jeux de 1932 à Los Angeles et de 1936 à Berlin ne correspondent pas à sa spécialité. Il prend sa retraite des Marines en 1941, mais reprend rapidement du service pour devenir instructeur durant la 2e guerre mondiale avant de quitter définitivement l’uniforme en 1946 avec le grade d’adjudant chef. Il publie deux livres : « Maîtriser le tir au pistolet » et « maîtriser le tir au fusil » puis s’installe à Honolulu, Hawaï où il décède dans sa 78e année le 23 mai 1968.

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 676 P.
    Tir
    400, 600, 800m rifle libre, par équipes hommes
    O 95 P.
    Tir
    600m rifle libre, individual hommes
  • O 4876 P.
    Tir
    rifle libre, par équipes hommes
    O 997 P.
    Tir
    300m rifle libre 3 positions ( hommes
    O 289 P.
    Tir
    300m rifle libre, couché, par équipes hommes

back to top En