skip to content
Montreal 1976 Relais de la flamme IOC

Concept et particularité du parcours

Après son allumage à Olympie, la flamme est relayée en Grèce jusqu’à Athènes qu’elle atteint le 15 juillet. Les organisateurs ont mis au point un système particulier pour transmettre la flamme olympique de la Grèce au Canada. Le soir de son arrivée à Athènes, lors d’une cérémonie au Stade Panathénaïque, la flamme olympique est présentée à un capteur qui en saisit les particules ionisées. Transformées en impulsions codées, elles sont ensuite relayées par satellite jusqu’à Ottawa.

15 juillet 1976, à Ottawa, en raison du décalage horaire, c’est en début d’après-midi qu’un rayon laser reflété dans un miroir parabolique redonne à la flamme sa forme originelle et embrase une vasque localisée sur la Colline du Parlement. Pour le premier kilomètre au Canada, douze coureurs qui représentent les dix provinces et deux territoires canadiens de l’époque portent chacun une torche avec la flamme. Ils la réunissent en même temps qu’ils la transmettent au treizième relayeur.

Entre Ottawa et Montréal, le relais longe la rivière des Outaouais en passant successivement d’une rive à l’autre. La flamme arrive à Montréal le 16 juillet et brûle durant la nuit dans une vasque au sommet du Mont Royal.

Le 16 juillet, sur la route qui emmène la flamme vers Montréal, un deuxième convoi est formé à Pincourt afin d’emmener, sur une distance d’environ 300 km, une flamme à Kingston, lieu des compétitions de voile. Cette flamme est d’abord amenée en voiture à Cornwall où elle passe la nuit et, le lendemain, elle est transportée à pied ainsi que par différents moyens de transports allant de la bicyclette aux canoës amérindiens.

Montréal 1968 Parcours du relais IOC

Date de début : 13 juillet 1976, Olympie (Grèce)
Date de fin : 17 juillet 1976, Stade Olympique, Montréal (Canada)
Premier relayeur : Tassos Psyllidis
Derniers relayeurs : Sandra Henderson et Stéphane Préfontaine
Nombre de relayeurs : 500 en Grèce, 261 au Canada (relais Pincourt-Kingston non inclus)
Recrutement des relayeurs : Pour le relais national, les annonces sont distribuées via les associations sportives et de loisirs des villes canadiennes ainsi que les hôtels de ville régionaux. Les relayeurs doivent notamment être athlètes amateurs ou adeptes de la culture physique et être âgé d’au moins 15 ans au 15 juillet 1976, jour du début du relais sur sol canadien. Plus de 4'000 candidatures ont été reçues par les organisateurs. C’est l’ordinateur qui établit la sélection finale des porteurs.
Distance: 775 km.
514 km en Grèce, 261 km au Canada (relais Pincourt-Kingston non inclus).
Pays traversés : Grèce, Canada
Montreal 1976 Torch IOC Description : L’emblème des Jeux figure en blanc sur le manche rouge. Par sa conception, la tête du flambeau fournit la combustion nécessaire au coton naturel hydrophile imprégné du combustible logé à l’intérieur. Sa couleur noire a pour but de faire ressortir la flamme.
Couleur : Rouge, noir, blanc
Longueur : 67,5 cm
Composition : Aluminium
Combustible : Huile d’olive, adjuvant et cartouche fumigène. Le choix du combustible évoque la Grèce ancienne. La durée minimum de combustion est de 10 minutes.
Designer / Fabriquant : Georges Huel & Michel Dallaire / -

Le saviez-vous ?

  • Pour la première fois, deux personnes allument ensemble la vasque olympique dans le stade lors de la Cérémonie d’ouverture des Jeux. Sandra Henderson de Toronto et Stéphane Préfontaine de Montréal sont choisis afin de symboliser les populations anglophone et francophone. « C’est l’expérience la plus belle que j’ai jamais vécue » déclare ce dernier en 1986.
  • La vasque principale fait 1,80 mètre de diamètre et est en aluminium dépoli. Pour son allumage lors de la Cérémonie d’ouverture, elle est installée sur une plateforme temporaire au centre de l’aire de compétition. Ensuite, elle est déplacée à l’extrémité sud du stade où elle brûle pendant la durée des Jeux.

back to top En