skip to content
Montréal 1976, Amik IOC

Amik

Nom

Amik signifie castor en Algonquin, un langage répandu chez les Amérindiens du Canada.

Description

Amik apparaît entouré d’une bande rouge ornée du logo des Jeux de Montréal, symbolisant le ruban auquel est habituellement attachée la médaille remise aux vainqueurs. Il existe une version multicolore du ruban, qui figure les couleurs du Comité d’organisation des Jeux.

Créateur

Guy St-Arnaud, Yvon Laroche, Pierre-Yves Pelletier sous la direction de Georges Huel.

Le saviez-vous ?

Un concours national a été organisé au Canada pour trouver un nom à la mascotte.

Le choix d’un castor n’est pas anodin puisqu’il est intimement lié à l’histoire du Canada. En effet, on le retrouve sur le revers des pièces de cinq cents et sur des timbres. Il apparaît également sur les armoiries de Montréal et de Kingston, ville où ont eu lieu les compétitions de yachting.

Cet animal est aussi reconnu pour sa patience et son labeur et il occupe une place non négligeable dans le développement économique du pays depuis le 16ème siècle, moment où le commerce de fourrures de castor devint l’activité majeure de l’Amérique du Nord.

Dans la mythologie grecque, Castor et son frère jumeau, Pollux, fils de Zeus, étaient les dieux tutélaires de l’hospitalité et des athlètes

En savoir plus sur les Jeux Olympiques de Montréal 1976 sur olympic.org



back to top En