skip to content

Mikael KINGSBURY

  • O 1
  • A 1
  • B 0

Des bosses et des records

Entre ses débuts au plus haut niveau en 2010 et 2017, le médaillé d’argent olympique 2014 Mikael Kingsbury à établi plusieurs records en Coupe du monde de ski freestyle, dans sa spécialité des bosses, dominant son sport comme peu d’athlètes dans le monde avec notamment 6 victoires consécutives au classement général de la Coupe du monde, et un record de 42 premières places dans sa spécialité ! Il ne lui reste plus qu’à gagner l’or aux Jeux.

Les bosses, une spécialité québécoise

Être un Canadien du Québec et avoir fait ses gammes sur les pentes de la chaîne des Laurentides semble être un atout certain lorsqu’il s’agit d’aller chercher des médailles en bosses aux Jeux Olympiques d’hiver. Après Jean-Luc Brassard, sacré à Lillehammer en 1994, puis Alexandre Bilodeau, vainqueur à Vancouver en 2010 et à Sotchi en 2014, sans oublier les soeurs Dufour-Lapointe qui ont réalisé le doublé à Rosa Khutor, la nouvelle merveille venue de la « belle province », Mikael Kingsbury de Deux-Montagnes bat record sur record en Coupe du monde de ski freestyle. 

Record de précocité

Dès qu’il a percé au plus haut niveau international à 18 ans, lors de la saison 2010-2011, Mikael a expliqué quel était son objectif : « Gagner la médaille d’or en 2014 à Sotchi ! ».  En remportant sa première victoire dans la compétition de bosses de Beida Lake (République populaire de Chine) le 21 décembre 2010, il est devenu à 18 ans le plus jeune vainqueur d’une épreuve de ski acrobatique de la Coupe du monde de la FIS. Son premier record, qui sera suivi par d’autres, « Mik » emportant tout sur son passage les hivers suivants.

Numéro 1 mondial

« Je ne sais pas expliquer ce qui fait ma réussite. Je travaille dur en salle et sur mes skis. Chaque fois que je prends le départ, c’est pour gagner, et ce que je fais m’amuse beaucoup. J’imagine que c’est l'association de tout ça qui me permet d’avoir bons résultats » partant de ce constat tout simple, ajoutant « Je suis perfectionniste dans mon ski. Je veux tout le temps être parfait et j’ai une grande capacité de concentration », Mikael Kingsbury devient le n°1 mondial de sa discipline. Il remporte les Coupes du monde de ski acrobatique 2011-2012 (à 19 ans) et 2012-2013 aussi bien dans sa spécialité qu’au classement général, notamment fort d’un record de 19 podiums consécutifs (dont 13 victoires) du 10 décembre 2011 au 23 février 2013 !

Alexandre Bilodeau voit juste

Mikael Kingsbury est un aiguillon, une formidable source de motivation pour le champion olympique 2010 Alexandre Bilodeau : tous deux emmènent le ski de bosses dans une nouvelle dimension lors de la saison 2013-2014. Et le 10 février à Rosa Khutor, Bilodeau sort le grand jeu en finale. Sa descente parfaite et ses sauts étincelants lui permettent de conserver son titre olympique  avec un magnifique score de 26.31. Mikael Kingsbury se montre impeccable sur d’incroyables sauts, mais il est un peu chahuté sur les bosses, ce qui lui coûte des points (24.71), et il doit se contenter de la médaille d’argent. Décidé à prendre sa retraite, Bilodeau explique alors : « Le ski freestyle canadien a de l'avenir, il y a plein de jeunes qui montent et je suis heureux de partager le podium avec l'un d'entre eux. Mikael va gagner tout ce qui se présente quand je vais partir ». Il voit juste !

Domination sans partage

Auteur de magnifiques figures dans les airs (sa parfaite exécution du « cork 1080 » lui donne souvent l’avantage), très rapide, fluide et précis sur les bosses, Mikael Kingsbury va battre records sur records après son premier podium olympique. Il va se constituer un palmarès qui le place au premier rang de tous les skieurs « freestyle », quelle que soit la discipline. Six victoires consécutives au classement général de la Coupe du monde comme à celui des bosses, de 2012 à 2017 ! 9 épreuves gagnées en 2014, 7 en 2015, 7 en 2016, 10 en 2017 pour atteindre un total inégalé de 42 victoires et de 63 podiums.

Victoire dans le « test event » de PyeongChang

Il est aussi le seul skieur à avoir réussi un doublé bosses en simple/bosses parallèles dans un même évènement, en 2015 à Deer Valley (USA) et en 2017 à Thaiwoo (Chine). Au milieu d’une nouvelle série record de 7 succès consécutifs entre janvier et février 2017, il l’emporte lors de la compétition pré-olympique disputée dans le Phoenix Park de Bokwang à PyeongChang. « C’est génial de prendre toutes ces informations et d’avancer vers les Jeux Olympiques. C’est super d’être sur la première marche du podium et d’essayer de répéter ça l’an prochain ! » 

Pas une machine
Bref, Mikael Kingsbury domine son sport comme peu d’athlètes à travers la planète. Il n’est cependant pas une machine. Le sextuple médaillé mondial (dont deux titres) connait la défaite lors des championnats du monde 2017 disputés en mars à Sierra Nevada (Espagne). En simple, il termine médaillé de bronze derrière le jeune Japonais Ikuma Horishima (or) et le Français Benjamin Cavet (argent). En bosses parallèles, tenant du titre, il est éliminé en 1/8e de finale par le même Ikuma Horishima et se classe 13e. « J’aime la pression, mais il y en a encore plus quand les gens attendent que vous gagniez tout le temps. Si parfois je ne gagne pas, j’ai le sentiment que les gens considèrent que j’ai fait une mauvaise course ». Il n’en reste pas moins auteur d’un autre exploit unique en ayant remporté des médailles dans sept compétitions consécutives des championnats du monde depuis 2011. Il est aussi le skieur comptant le plus de podiums dans les Mondiaux. il ne lui reste plus qu’a devenir champion olympique et c’est évidemment en favori qu’il s’élancera en février 2018 à PyeongChang pour tenter de gagner la plus importante course de sa carrière.

Plus


Galerie

Image Alt Text

Ski Freestyle - Bosses Hommes - Médaillés

Mikael Kingsbury du Canada (Médaillé Argent), Alex Bilodeau du Canada (Médaillé Or) et Alexandr Smyshlyaev de Russie (Médaillé Bronze) célèbrent pendant la cérémonie des médailles pour le ski Freestyle Bosses hommes.
Getty Images
Image Alt Text

Ski Acrobatique - Bosses Hommes - Médaillés

(G-D) Mikael Kingsbury du Canada médaillé Argent, Alex Bilodeau du Canada médaillé Or et Alexandr Smyshlyaev de la Russie savourent leur victoire sur le podium lors de la cérémonie des fleurs pour les finales Bosses hommes
Getty Images
Image Alt Text

Ski Acrobatique - Bosses Hommes - Médaillés

(G-D) Mikael Kingsbury du Canada médaillé Argent, Alex Bilodeau du Canada médaillé Or et Alexandr Smyshlyaev de la Russie savourent leur victoire sur le podium lors de la cérémonie des fleurs pour les finales Bosses hommes
Getty Images
Image Alt Text

Ski Acrobatique - Bosses Hommes - Mikael Kingsbury - Canada - Médaillé Argent

Mikael Kingsbury du Canada lors de la compétition pour les finales Bosses hommes
Getty Images
Image Alt Text

Ski Acrobatique - Bosses Hommes - Mickael Kingsbury - Canada - Médaillé Argent

Mickael Kingsbury du Canada lors de la compétition pour les qualifications Bosses hommes
Getty Images

Résultats


back to top En