skip to content

Mijain LOPEZ NUNEZ

  • 2
  • 0
  • 0

Triple porte-drapeau, triple champion olympique !

Le poids lourd cubain en lutte Gréco-Romaine Mijaín López Núñez est invaincu aux Jeux depuis ceux de Beijing en 2008 : trois titres consécutifs remportés dans sa catégorie pour celui qui a à chaque fois été le porte-drapeau de sa délégation lors des cérémonies d’ouverture ! Egalement quintuple champion du monde, il est un des plus grands lutteurs de l’histoire.

Rivalité avec le Russe Khasan Baroyev

Né à Pinar Del Rio, ville située à l’extrême ouest de l’Ile de Cuba et à environ 150 km de La Havane, Mijaín López 1,98m pour 120-130 kg, remporte son premier grand titre en lutte Gréco-Romaine juste avant de fêter ses 21 ans, lors des Jeux Pan AmérIcains 2003 disputés à Santo Domingo en République Dominicaine. Trois autres suivront, en 2007, 2011 et 2015. Sur un plan international, son principal rival est tout d’abord le Russe Khasan Baroyev, qui l’élimine en quarts de finale des 120 kg aux Jeux d’Athènes 2004 avant de gagner la médaille d’or, puis le bat en finale des championnats du monde 2006 à Guangzhou (Chine). Mais lors des Mondiaux de l’année suivante à Bakou (Azerbaïdjan) Mijain López prend le meilleur sur Baroyev pour remporter son 2e titre mondial après celui gagné en 2005.

Premier titre olympique à Beijing 2008

Lors des Jeux de Beijing 2008, Mijain López est choisi pour être le porte-drapeau de la délégation cubaine. Quand on lui demande « Que voulez-vous gagner dans ces Jeux ? », il sourit et ne répond pas. Mais Pedro Val, l’entraineur en chef de la lutte cubaine, explique : « Bien sûr, la médaille d’or ! Pas de doute, seul l’or sera OK ». Le lutteur dit toutefois : « Baroyev est mon plus grand rival. L’or reviendra à un de nous deux. Mais je pense avoir plus de chances de gagner. » Effectivement, les deux champions se retrouvent en finale des 120 kg le 14 août sur le tapis du Gymnase de l'Université de l'agriculture de Chine. López arrive à retourner son rival au sol en première période : 5-0. La 2e période est plus disputée, mais le Cubain conserve son avantage et gagne son premier titre olympique.

Le doublé à Londres 2012

De nouveau sacré champion du monde chez les poids lourds en 2009 à Herning (Danemark) et en 2010 à Moscou (Russie), Mijain López perd son invincibilité lors des Mondiaux 2011 à Istanbul (Turquie) où il est dominé en finale par le Turc Riza Kayaalp. Il est à nouveau le porte-drapeau cubain dans le Stade olympique de Londres le 27 juillet 2012. La revanche face à Kayaalp a lieu en demi-finale des 120 kg sur le tapis de l’ExCel. Offensif, López malmène son adversaire en fin de première période, scorant 2 points. Kaylaap tente tout sans réussir à « bouger » le colosse cubain en 2e période, et López part défendre son titre en finale. Il affronte l’Estonien Heiki Nabi. Là encore, il retourne proprement son adversaire au sol en première période et conserve son avantage jusqu’à la fin. « Je pense que c’était un beau combat, » note le désormais double champion olympique. Quand on lui demande s’il est prêt à tenter un triplé en 2016, il répond : « Je veux dire, j’ai 30 ans maintenant et j’ai trois Jeux derrière moi. Ça va être un peu plus difficile mais la vie continue ! »

Riza Kaylaalp, nouveau grand rival avant le triplé de légende

Mijain López continue ensuite à embellir son palmarès international. Champion Pan Américain 2012 et 2014, vainqueur des Jeux d’Amérique Centrale et des Caraïbes 2014, champion du monde 2014 (cinquième titre planétaire) et Jeux Pan Américains 2015. Mais en finale des Mondiaux 2015, en septembre à Las Vegas, le lutteur cubain subit une nouvelle fois, comme en 2011, la loi du Turc Riza Kaylaap. Les catégories de la lutte olympique étant révisées à la suite de l’introduction de deux épreuves féminines supplémentaires et concomitamment, de la suppression d’une catégorie en lutte libre et d’une autre en lutte Greco-Romaine masculine, Mijain López évolue désormais en 130 kg. Il défile pour la 3e fois consécutive en tête de sa délégation lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Rio 2016. Et le 16 août devant le public de l’Arena Carioca 2, la finale oppose López à Kaylaalp !

L’égal du grand Aleksandr Karelin

Le Cubain est décidé à prendre sa revanche, et il ne perd pas de temps en renversant Kaylaalp au bout de seulement 20 secondes dans la première manche pour récolter 4 points techniques d’entrée. A la fin du premier acte, le Cubain porte son avantage à 5 points, puis domine nettement la deuxième manche pour achever le combat 6-0 en technique, 3 à 0 au score de classement. Il célèbre sa victoire, en esquissant un pas de Samba sur le tapis, provoquant l’extase parmi les nombreux fans cubains et brésiliens qui garnissent copieusement les gradins. Il égale chez les poids lourds le total olympique record atteint par le légendaire soviétique puis russe Aleksandr Karelin, titré en 1988, 1992 et 1996. « Je suis si fier d’atteindre le même niveau que le grand Karelin! C’est juste un immense honneur. J’avais promis que je le ferai et je l’ai fait! Quant à ma danse, elle est venue naturellement. Le Brésil est le Brésil, et au Brésil, vous devez danser ! » A Rio, Mijaín López Núñez s’est définitivement installé parmi les légendes du sport cubain. Et de la lutte gréco-romaine olympique. 

Plus


Galerie


Résultats


back to top En